Joël Favreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joel Favreau)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joël Favreau
Joel Favreau 2018.jpg
Joël Favreau après un concert à Ivry-sur-Seine, le 15 mars 2018.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Joël Favreau, né le à Paris, est un guitariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été musicien de la chanteuse Colette Chevrot, il a fait carrière comme guitariste accompagnateur de Georges Brassens (à partir de 1972), qui lui demanda de l'accompagner par des contre-chants lors des enregistrements de disques, et lors de ses apparitions à la télévision. Il est ensuite guitariste d'Yves Duteil et de Maxime Le Forestier. Il chantait parfois une ou deux chansons lors des concerts de ce dernier, et enregistra un premier album sur sa suggestion. Ses chansons sont souvent très structurées, comme La souris a peur du chat :

La souris a peur du chat
Le chat a peur du molosse
Et le chien a peur du gosse
Qui a peur de son papa

La chaîne continue ainsi, le papa ayant peur du policier, qui lui-même a peur de son chef, qui lui-même a peur de sa femme qui de son côté a peur des souris. Et c'est ainsi que le monde tourne rond, comme en conclut la chanson.

Il a enregistré quatre albums de ses chansons et deux albums de reprises de Georges Brassens, sous le nom de Salut Brassens, en duo avec Jean-Jacques Franchin à l'accordéon, publiés sous le label Le Chant du Monde[1]. Un troisième album, "Brassens autour du monde" a été enregistré au Liban, au Bénin, en Nouvelle-Calédonie et en Afghanistan, avec des musiciens locaux.

Le duo Salut Brassens, avec maintenant Marc Berthoumieux à l'accordéon, tourne aujourd'hui dans le monde entier.

Joël Favreau est en outre membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Dicale, « Brassens par son guitariste », RFI,

Liens externes[modifier | modifier le code]