Joel Asaph Allen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allen.

Joel Asaph Allen est un mammalogiste et ornithologue américain, né le à Springfield (Massachusetts) et mort le à Cornwall-on-Hudson (New York) (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Joel A. Allen est le fils aîné de Joel Allen, un maçon qui devient plus tard fermier, et d’Harriet Trumbull, une institutrice. Il doit vendre sa collection, déjà considérable, d'histoire naturelle pour étudier à la Wilbraham Academy (Massachusetts) de façon intermittente de 1858 à 1862 avant d'aller à l'université Harvard sous Louis Agassiz de 1862 à 1871. Il devient assistant au Museum of Comparative Zoology, fonction qu’il occupe de 1871 à 1885. Il donne également des cours d’ornithologie à l’université Harvard de 1870 à 1875. De 1876 à 1882, il travaille pour le bureau de recherche géologique et géographique américain.

Il participe à une expédition au Brésil en 1865 avec Louis Agassiz et à plusieurs autres dans les États-Unis. En 1873, il conduit la mission naturaliste de la North Pacific Railroad qui part de Bismarck dans le Dakota du Nord et se rend à Yellowstone ; les spécimens récoltés sont ensuite envoyés au Smithsonian. Il se marie avec Mary Manning Cleveland en 1874 ; elle lui donnera un fils mais mourra en 1879.

Allen est le premier conservateur des oiseaux et des mammifères de l'American Museum of Natural History de 1885 à 1907, puis des seuls mammifères de 1907 à 1921. Il a également en charge le département des invertébrés (de 1887 à 1890) et des poissons et reptiles (de 1887 à 1901). En 1883, il participe à la fondation de la American Ornithologists' Union (qu'il dirige jusqu'en 1890) et, en 1886, à celle de la première Société nationale Audubon à New York. Il reçoit cette année-là un doctorat honoraire à l’université Harvard. Il se remarie en 1886 avec Susan Augusta Taft.

Sous son action, les collections d’oiseaux du muséum d’Harvard passent de 13 000 à 140 000 spécimens, celles de mammifères de 1 000 à 40 000 spécimens (sans compter les squelettes). On lui doit la formalisation de la règle d'Allen qui relie la forme des êtres vivants à la chaleur du climat dans lequel ils évoluent.

Allen dirige la publication de The Auk, la revue de l’American Ornithologists' Union, durant quarante ans. Il décrit plus de 560 nouvelles espèces de mammifères et plus de 40 nouvelles espèces d’oiseaux.

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Michler Chapman (1922). : Joel Asaph Allen, The Auk, 39 (1) : 1-14 (ISSN 0004-8038).
    Ses caractéristiques « étaient la modestie, la sincérité, l'attention à autrui, la gentillesse, la considération pour les autres et une pureté d'esprit qui lui rendaient difficile de comprendre quelqu'un n'avait pas les mêmes motifs[1] ».
  • Keir B. Sterling, Richard P. Harmond, George A. Cevasco et Lorne F. Hammond (dir.) (1997). Biographical dictionary of American and Canadian naturalists and environmentalists. Greenwood Press (Westport) : xix + 937 p. (ISBN 0-313-23047-1).

Compléments[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il reçoit divers honneurs comme la bourse Humboldt attribuée par l’université Harvard, un titre de docteur honorifique de l’université de l'Indiana, le grand prix Walker de la Boston Society of Natural Sciences, la médaille de la Société linnéenne de New York. Il devient membre de la National Academy of Sciences en 1876, membre honoraire de la Société zoologique de New York, de la Société zoologique de Londres, de la British Ornithologists' Union parmi d’autres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Allen est l’abréviation habituelle de Joel Asaph Allen en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie