Joe Rogan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joe Rogan
Joe Rogan.png
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
NewarkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Joseph James RoganVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom court
Joe RoganVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Université du Massachusetts
Newton South High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sports
Maître
Eddie Bravo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Joseph James Rogan, dit Joe Rogan, né le à Newark (New Jersey), est un spécialiste d'arts martiaux, acteur, écrivain et animateur de radio américain.

Célèbre commentateur de l'Ultimate Fighting Championship (UFC) depuis 1997, il anime parallèlement The Joe Rogan Experience, un talk-show dans lequel il échange avec des invités provenant de milieux différents. Il est également humoriste depuis 1989 et se produit toujours en tournées régulières à ce jour. Rogan fait partie de la distribution de la sitcom Infos FM (1994-1999) et anime l'émission télévisée Fear Factor (en) (2001-2006).

Biographie[modifier | modifier le code]

Rogan, né à Newark (New Jersey), est élevé à Newton Upper Falls (Massachusetts) jusqu'à l'âge de sept ans[1]. Rogan a vécu à Bell Canyon (Californie) ; il a brièvement vécu à Boulder (Colorado)[2]. Il vit depuis août 2020 à Austin au Texas.

Carrière[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

Rogan, lycéen, pratique le taekwondo, obtenant une ceinture noire à l'âge de 15 ans[3], et sera champion du Massachusetts quatre années consécutives. Il commence le judo à 20 ans et reçoit une ceinture bleue après un an d'entraînement[4]. En 1996, il apprend le Jiu-jitsu brésilien avec Carlson Gracie à Hollywood (Californie)[3]. Il a une ceinture noire en « 10th Planet Jiu-Jitsu » de Eddie Bravo, un style de jiu-jitsu brésilien sans kimono[5], et est ceinture noire en Jiu-jitsu brésilien avec kimono sous Jean Jacques Machado[6]. Il est aussi un kickboxer, détenant un palmarès amateur de deux victoires et une défaite[3].

Stand-up[modifier | modifier le code]

Rogan commence le stand-up en 1989 et enregistre plusieurs spectacles, dont Shiny Happy Jihad, Joe Rogan: Talking Monkeys in Space, and Joe Rogan Live from the Tabernacle[7].

En 2007, Rogan confronte le comédien Carlos Mencia sur scène, l'accusant de voler les blagues d'autres comédiens[8].

Acteur[modifier | modifier le code]

En 1994, Rogan partage la vedette de la série Harball produit par Fox. Il joue le rôle de Frank Valente, jeune star égocentrique d'une équipe professionnelle fictive de baseball[9]. De 1995 à 1999, il partage l'affiche de la série comique Infos FM où il incarne Joe Garrelli, un électricien complotiste à WNYX, une station de radio à New York[10]. En 2002, il fait une apparition dans l'épisode Une tête bien faite de Voilà ! en tant que Chris, le petit ami de Maya Gallo[11]. En 2011, Rogan joue dans le film Zookeeper. Il joue son propre rôle dans Prof poids lourd, un autre film d'action et comédie avec Kevin James sorti en 2012[12].

Commentateur[modifier | modifier le code]

Rogan pendant la diffusion de l'Ultimate Fight Night 7.

Rogan commence à travailler pour UFC en 1997, tout d'abord en tant qu'interviewer des combattants à l'UFC 12 à Dothan, avant de devenir commentateur pour la compagnie[13]. Il remporte le prix du Wrestling Observer Newsletter comme « Meilleur commentateur » à deux reprises. Il fut aussi nommé « Personnalité de l'année MMA » trois fois par le World MMA Awards[14].

Animateur[modifier | modifier le code]

Rogan a travaillé pour la série TV Fear Factor (en) en tant qu'animateur pour la version américaine de la série. Il est animateur du jusqu'au . En 2003, Rogan et Doug Stanhope remplacent Jimmy Kimmel et Adam Carolla en tant que co-présentateurs de The Man Show[15]. Son dernier travail d'animateur est pour sa propre série intitulée Joe Rogan Questions Everything, dont six épisodes sont diffusés en 2013.

Podcast[modifier | modifier le code]

En 2015, le podcast The Joe Rogan Experience est écouté par plus de 11 millions de personnes chaque mois[16].

En 2021 son podcast est le plus écouté sur la plateforme Spotify devant les conférences TED quotidiennes[17],[18]. Selon le quotidien The New York Times, son podcast et lui-même sont devenus un « influenceur politique improbable » lors de l'élection présidentielle de 2020[19].

Pendant la pandémie de Covid-19, il tend régulièrement le micro à « des invités bannis d’autres plateformes pour avoir violé les directives sur l’information sanitaire », selon le Los Angeles Times. Il est accusé notamment d’avoir découragé la vaccination anti-Covid chez les jeunes. Le podcast est accusé par des scientifiques et professionnels de santé de « promouvoir des théories du complot sans fondement »[20]. En janvier 2022, Neil Young, qui l'accuse de désinformation sur la crise sanitaire du Covid-19, donne un ultimatum à Spotify[21] en le menaçant de lui retirer toute autorisation de diffusion de sa propre musique, affirmant : « Ils peuvent avoir Joe Rogan ou Neil Young. Pas les deux »[22]. Spotify choisit Joe Rogan le et retire la discographie du chanteur de son catalogue[20]. Le directeur de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, applaudit la décision de Neil Young. Peu après, la chanteuse canadienne Joni Mitchell décide à son tour de quitter Spotify pour la même raison[23].

En février 2022, Conspiracy Watch note que, sur le podcast, les attaques chimiques commises par le régime de Bachar el-Assad en Syrie ont été qualifiées de « gros mensonge » sur la base de fausses informations à propos de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) diffusées par WikiLeaks et The Grayzone[24].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2007, Rogan et sa petite amie ont une fille[25]. Ils se marient l'année suivante[26]. En 2010, Rogan annonce la naissance de sa seconde fille[27].

Opinions[modifier | modifier le code]

Rogan n'est affilié à aucun parti politique, mais a été décrit comme ayant des opinions libertariennes[28]. Il a soutenu Ron Paul durant la campagne présidentielle américaine de 2012 et a parlé en faveur de quelques positions politiques de Bernie Sanders pendant la campagne de 2016[29]. Pour l'élection présidentielle américaine de 2020, il soutient Tulsi Gabbard et Bernie Sanders lors de la primaire du Parti démocrate, et vote pour Jo Jorgensen, candidate du parti libertarien, lors de l'élection[30].

En 2010, Rogan est le présentateur du documentaire DMT: The Spirit Molecule[31].

Rogan est un chasseur et fait partie du mouvement « Eat What You Kill » (« [Mangez ce que vous tuez] »)[32].

Joe Rogan est très critique de l'Église catholique et, jugeant par son expérience personnelle, pense qu'il s'agit d'une religion d'oppression[28].

Comédies[modifier | modifier le code]

  •  : I'm Gonna Be Dead Someday (CD)
  • 4 et  : Live from the Belly of the Beast (DVD)
  •  : Joe Rogan: Live (DVD)
  •  : Shiny Happy Jihad (CD)
  • 2010 : Joe Rogan: Talking Monkeys in Space (CD & DVD) avec Comedy Central Records
  •  : Live from the Tabernacle (téléchargement numérique)
  • 2013 : Questions Everything avec Netflix
  • 2014 : Rocky Mountain High (Comedy Central Direct)
  • 2016 : Triggered avec Netflix
  • 2018 : Strange Times avec Netflix

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schneider, Ryan (December 2002). Joe Rogan. Black Belt
  2. (en) MileHighGayGuy, « Mile High Hot Guy: Joe Rogan », MileHighGayGuy, (consulté le ).
  3. a b et c (en) « Joe Rogan », sur tmz.com, (consulté le ).
  4. (en) « Joe Rogan », sur ČSFD.cz (consulté le ).
  5. [vidéo] Joe Rogan gets his 10th Planet black belt sur YouTube, .
  6. Today, UFC commentator Joe Rogan received his black belt in Brazilian Jiu Jitsu from Jean Jacques.... BloodyElbow.com. 17 septembre 2012.
  7. (en) « Joe Rogan’s new comedy special will be released Dec. 18 exclusively through JoeRogan.net », sur laughspin.com, (version du 14 décembre 2012 sur l'Internet Archive).
  8. (en) Stephen J. Dubner, « The Vigilantes of Comedy: A Guest Post », sur freakonomics.com, .
  9. Brooks, Tim; Marsh, Earle (2007). The Complete Directory to Prime Time Network and Cable TV Shows, 1946–Present. Random House Digital, (ISBN 978-0-345-49773-4)
  10. (en) « News Radio – Joe Rogan », sur TBS (version du 11 novembre 2013 sur l'Internet Archive).
  11. (en) Erika Gonzalez, « Now 'Fear' This: Joe Rogan uncensored », Rocky Mountain News,‎ .
  12. (en) Reyma Buan-Deveza, « Charice filming 2nd Hollywood movie with Salma Hayek? », sur ABS-CBN, .
  13. UFC 126: Joe Rogan previews card on ESPN 1100 Consulté le 4 février 2011.
  14. (22 février 2012).Fighters Only World MMA Awards 2011.
  15. (en) Carina Chocano, « The Man Show », sur ew.com, .
  16. (en) « Joe Rogan Podcast », sur Inquisitr, (consulté le ).
  17. (en-US) « What the World Streamed Most in 2021 », sur Spotify, (consulté le ).
  18. (en-US) Todd Spangler et Todd Spangler, « Joe Rogan Had the No. 1 Podcast in 2021 on Spotify (Podcast News Roundup) », sur Variety, (consulté le ).
  19. (en) « Why a Joe Rogan Endorsement Could Help (or Backfire on) Bernie Sanders », The New York Times, (consulté le ).
  20. a et b « Neil Young vs Spotify, pourquoi la musique du chanteur est retirée de la plateforme », sur Courrier international, (consulté le ).
  21. (en) Eamonn Forde, « The Joe Rogan v Neil Young furore reveals Spotify’s new priority: naked capitalism », The Guardian, .
  22. « Le chanteur Neil Young quitte Spotify pour cause de « désinformation » sur le Covid-19 », sur France 24, .
  23. « Joni Mitchell suit Neil Young et se retire de Spotify », Le Matin, .
  24. « Conspiracy News #07.2022 », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, (consulté le )
  25. Kelli Skye Fadroski, « Comic Joe Rogan gets into fatherhood, Zen, ultimate fighting », sur Orange County Register, .
  26. (en) « Joe Rogan brings trippy humor to Palm Beach Improv » [archive], sur pbpulse.com, (consulté le ).
  27. (en) « Joe Rogan accuses rivals of stealing his material », The Dallas Morning News, .
  28. a et b Joe Rogan’s Religion and Political Views | The Hollowverse
  29. (en) Paul Bedard, « Joe Rogan of 'Fear Factor' Endorses Ron Paul - Washington Whispers », sur U.S. News & World Report, (consulté le ).
  30. (en) « Joe Rogan Reveals Who He Voted For », sur sharecaster.com, (version du 12 février 2021 sur l'Internet Archive).
  31. (en) DMT: The Spirit Molecule (2010) sur l’Internet Movie Database.
  32. (en) « Joe Rogan on the "Eat What You Kill" Movement » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]