Joaquim António de Aguiar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joaquim António de Aguiar
Image illustrative de l'article Joaquim António de Aguiar
Fonctions
13er, 23e et 26e Président du conseil
des ministres du Portugal

&&&&&&&&&&&&02437 mois et 28 jours
Monarque Marie II de Portugal
Prédécesseur José Travassos Valdez
Successeur Pedro de Sousa Holstein

&&&&&&&&&&&&&0642 mois et 3 jours
Monarque Pierre V de Portugal
Prédécesseur António Severim de Noronha
Successeur Nuno José de Moura Barreto

&&&&&&&&&&&&08522 ans, 4 mois et 0 jour
Monarque Louis Ier de Portugal
Prédécesseur Sà da Bandeira
Successeur Nuno José de Moura Barreto
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Coimbra
Date de décès (à 91 ans)
Lieu de décès Lisbonne
Nationalité portugaise
Parti politique Chartiste
Régénérateur

Joaquim António de Aguiar
Premiers ministres du Portugal

Joaquim António de Aguiar (Coimbra, - Lisbonne, ) était un homme politique portugais. Il a occupé plusieurs postes politiques au cours de la monarchie constitutionnelle portugaise, à savoir en tant que chef des Chartistes et plus tard du Parti Régénérateur. Il a été trois fois Présidents du Conseil des ministres: entre 1841 et 1842, en 1860 et enfin de 1865 à 1868, quand il est entré dans une coalition avec le Parti progressiste, dans ce qui devint connu sous le nom de Governo Fusão (Fusion du gouvernement).

Il a également siégé en tant que ministre de la justice durant la régence de Pierre IV et à ce titre, promulgua le la loi, qui ferma « tous les couvents, monastères, les collèges, les hospices et d'autres maisons des ordres réguliers religieux ». Leurs vaste patrimoine a été repris par l'État portugais et intégré dans la Fazenda Nacional (l'échiquier national). Cette loi et son esprit anti-ecclésiastique, valut à Joaquim António de Aguiar le surnom de « O Mata-Frades » (Le tue frère).