Joaquín Sabina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joaquín Sabina
Description de cette image, également commentée ci-après

Joaquín Sabina lors d'un concert à Madrid, le .

Informations générales
Nom de naissance Joaquín Ramón Martínez Sabina
Naissance (68 ans)
Úbeda, province de Jaén
Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock, pop,
Instruments Guitare, voix
Années actives 1959 -
Site officiel http://www.jsabina.com/

Joaquín Ramón Martínez Sabina, dit Joaquín Sabina, est un auteur-compositeur et poète espagnol né à Úbeda (Jaén) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

À quatorze ans, Joaquín Sabina commence à écrire des vers. Un peu plus tard, il se passionne pour des auteurs comme Jorge Manrique, José Hierro, Marcel Proust, et James Joyce. Il lance son premier groupe musical avec d'autres adolescents appelé les Merry Youngs, sur des thèmes d'Elvis Presley, Chuck Berry ou encore Little Richard.

Sabina est un artiste qui montrera à plusieurs reprises son engagement pour défendre les valeurs idéologiques du parti politique espagnol La Gauche unie (Izquierda Unida). Dans les années 1970, il lance un cocktail molotov contre une agence bancaire pour protester contre le Procès franquiste de Burgos, ce qui lui valut de s'exiler à Londres et en Argentine où il rencontrera son épouse de l'époque.

En 2005, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Inventario (1978)
  • Malas compañías (1980)
  • La mandrágora (avec Javier Krahe et Alberto Pérez, 1981)
  • Ruleta rusa (1984)
  • Juez y parte (avec Viceversa, 1985)
  • En directo (avec Viceversa, 1986)
  • Hotel dulce hotel(1987)
  • El hombre del traje gris (1988)
  • Mentiras piadosas (1990)
  • Física y química (1992)
  • Esta boca es mía (1994)
  • Yo, mi, me, contigo (1996)
  • Enemigos íntimos (avec Páez, 1998)
  • 19 días y 500 noches (1999)
  • Nos sobran los motivos (Sabina y Cía, 2000)
  • Dímelo en la calle (2002)
  • Diario de un peatón (2003)
  • Alivio de luto (2005)
  • Punto... y seguido (2006)
  • Dos pájaros de un tiro (avec Joan Manuel Serrat, 2007)
  • Vinagres y Rosas (2009)
  • Lo Niego Todo (2017)

Œuvre poétique[modifier | modifier le code]

  • De lo cantado y sus márgenes (1986). Poèmes de Sabina basés sur l'album Inventario)
  • El hombre del traje gris (1989)
  • Ciento volando de catorce (2001). Sonnets.
  • Con buena letra (2002). Recueil de paroles de ses chansons.
  • Esta boca es mía (2005). Recueil de poèmes satiriques publiés dans le magazine Interviú.
  • A vuelta de correo (2007)
  • Esta boca sigue siendo mía (2007)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Relación de premiados del año 2005 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :