Joan Rebull Torroja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joan Rebull Torroja
Joan Rebull i Torroja.jpg

Joan Rebull i Torroja

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail
Distinction

Joan Rebull Torroja (Reus, Baix Camp 1899 - Barcelone 1981) est un sculpteur catalan, considéré comme un des plus importants du XXe siècle en Catalogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joan Rebull, Passeig de Sant Joan 102, Barcelona

Il est né en 1899 dans la ville de Reus, actuelle capitale de la comarque du Baix Camp. Il a été initié au monde de la sculpture dans sa ville natale, où il a travaillé aux côtés de Pau Figueras. En 1915, il va à Barcelone pour étudier à l'Escola de la Llotja et il travaille dans l'atelier de Bechini. Avec d'autres artistes comme Josep Viladomat (es), Apel·les Fenosa ou Josep Granyer (es), il fonde, en 1917, le groupe connu sous le nom de Els Evolucionistes, qui prétendait donner une réplique au noucentisme catalan. Entre 1926 et 1929, il réside à Paris, où il fait la connaissance de Pablo Picasso.

Député pour Estat Català au Parlement de Catalogne, il choisit l'exil à la fin de la guerre civile espagnole.

Il est l'un des fondateurs du Casal de Catalunya de Paris, créé le .

De retour en Catalogne à la fin de 1949, il réalise divers monuments pour certaines villes catalanes, pour l'Abbaye de Montserrat et le Palau de la Música Catalana.

Il meurt à Barcelone en 1981 et son corps est plus tard transporté à Reus, où il est enterré. Cette même année, il avait reçu la Médaille d'Or de la Generalitat de Catalogne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Els tres gitanets

Quelques-unes de ses œuvres sont exposées au Musée national d'art de Catalogne (MNAC) et au Musée Reina Sofía de Madrid.

Parmi les œuvres de l'artiste, il faut citer:

  • Sant Joaquim i Santa Anna (au sanctuaire de la Miséricorde) de 1949;
  • Ecce Homo (procession de Semaine Sainte de la confrérie de Sant Just i Pastor) le 1950;
  • La Pastoreta (sur la place Pastoreta ou Isabel Basora) de 1951;
  • le groupe de la Negació de Sant Pere (confrérie de Sant Pere Apòstol) de 1957;
  • le bas relief Estela d'Evarist Fàbregas (Cimetière de Reus) de 1960;
  • La Collita (à la Caixa Penedès du Passeig Prim) de 1961;
  • La Pubilla (Place de la Liberté ou plus exactement à la Place Pintor Fortuny) de 1965;
  • l'allégorie au mite de Triptòlem (Place Joan Rebull, proche de la gare) de 1968;
  • Els tres gitanets (sur sa propre tombe au cimetière de Reus) de 1976 et à la Casa de la Ciutat de Barcelone (mairie);
  • Sant Jordi (au Parc de Sant Jordi) de 1977;
  • la Dona Ajaguda (à l'hôtel de ville) de 1981.