Joan Francés Tisnèr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joan Francés Tisnèr
Description de cette image, également commentée ci-après
Joan Francés Tisnèr. Voix et tambour à friction = votz e Bramatopin, bal à Sarrant en 2007.
Informations générales
Naissance
Salies-de-Béarn, France
Activité principale Chanteur, compositeur
Genre musical Musique électroacoustique Musique traditionnelle occitane
Instruments Voix, accordéon diatonique, musique assistée par ordinateur et synthétiseur
Années actives 1974-
Labels [Menestrèrs gascons (1983-2009) et depuis Lo Nau
Site officiel joanfrancestisner.com

Joan Francés Tisnèr, né à Salies-de-Béarn en 1954, est un compositeur contemporain qui travaille à partir de la musique et de la danse traditionnelles occitanes de Gascogne et de la musique électroacoustique. Il est musicien et chanteur occitan.

Un aspect important de son travail est la relation de la musique, du son et du mouvement.

Il est un des membres fondateurs du groupe Verd e Blu.

Il est engagé dans les mouvements citoyens en faveur de l'occitan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joan Francés Tisnèr pratique la musique traditionnelle depuis 1974.

Parallèlement il étudie l’harmonie, la direction de chœur et la musique électroacoustique au département de musique de la faculté des Lettres de Pau de 1976 à 1979, dirigé alors par Guy Maneveau[N 1].

De 1976 à 1987, membre de Canicula (groupe de musique occitane gasconne), de 1982 à 1989 chanteur-auteur-compositeur de Subèr Albèrt (folk-rock-humour), de 1985 à 1987 musicien de Landeridà (groupe de danse gascon) et depuis 1987 de Verd e Blu (musique traditionnelle gasconne). Il intègre en 1997 La Manufacture Verbale, cinq voix d'hommes, dirigées par Jakes Aymonino[1].

En tant qu'auteur, compositeur et arrangeur, il a travaillé notamment avec Alain Savouret[N 2] Groupe de recherche musicale, Perlinpinpin Fòlc[N 3], Pagalhós[N 4], Nadau[N 5], Jakes Aymonino[N 6], (Familha) Artús[N 7], André Dion[N 8]...

Il est un des représentants de la création occitane. Créateur dans une langue minorisée en situation de diglossie : l'occitan, il s'exprime en gascon. Il est connu et son travail est reconnu en Occitanie, en France et en Europe du Sud : Catalogne, Aragon, Pays basque. Un des trente portraits du livre Musique et chant en Occitanie (2008) de Frank Tenaille lui est consacré[N 9].

Il fait l'objet d'émissions sur France Culture, à la télévision (sur la BBC, TF1, France 3...), d'articles dans le journal Le Monde (notamment pour sa discographie par Frank Tenaille[N 10] ou pour le spectacle de danse contemporaine Quate e choès par Dominique Frétard[N 11], mais encore dans L'Express ou la revue spécialisée Trad Magazine et enfin la revue britannique fRoots (en)[2].

Par ailleurs co-fondateur et co-président de la confédération des premières écoles en immersion Calandretas[3] et président de 2005 à 2010 du Collègi Calandreta de Gasconha[4].

Création spectacles et spectacles éphémères (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Tralhaires, sur les pas de Félix Arnaudin, de Joan Francés Tisnèr avec Jakes Aymonino, François Dumeaux, Domenja Lekuona (2015-2018, crée au festival Primtemps de l'Arribèra en avril 2016[N 13].
  • Amontanhada de Joan Francés Tisnèr, Isabelle Loubère, 2013, sur des récits de vie, paysages sonores, chants de bergers transhumants pyrénéens.
  • Ny'òc Trobadors de Joan Francés Tisnèr, avec Jakes Aymonino, Nicole Peyrafitte, Domenja Lekuona 2013-2014, créé en novembre 2013 à Poets House à Manhattan.
  • Identitats deux soli 1 primate de Roman Baudoin & Transpòrts Tisnèr S.A. de Joan Francés Tisnèr dans un dispositif sonore en octophonie (concert, bal, impros), 2013.
  • Lo minjachepics composition Joan Francés Tisnèr sur un argument de Sèrgi Mauhourat et des classes de l'École Trianon de Pau, avec l'Orchestre de Pau Pays de Béarn sous la direction de Valérie Artigas, de jeunes solistes de la classe d'instruments traditionnels de l'École de Musique et de Danse à rayonnement départemental et l'encadrement du Cap'Oc, 2012.
  • Sorrom Borrom o lo saunei deu Gave spectacle en octophonie sur des extraits du poème épique de Sèrgi Javaloyès[6] en 2010
  • Rugbi, attentat chorégraphique pour le danseur Lionel Dubertrand 2007
  • 12 recèptas de J-A Lespatlut 2006 Planètes Musiques, Estivada 2005
  • Sauts en òbras Hèsta de la dança a La Sèuva 2002
  • Quate e choès concèrt de dança pour une danseuse, un chanteur et deux joueurs de quilles de neuf. Montpellier 2001
  • 12 recèptas de J-A Lespatlut Opus 99 festival de Bouche à Oreille avec J. Aymonino, Francis Lassus, Régis Huby, Sonia Onckelinx, Domenja Lalaurie, Crestiana Mousquès, Didier Larradet 1999
  • Quate e choès Opus 98 concèrt de dança Cultures d’Automne 1998
  • Sauteria vaquèra Opus 96 Hèsta de la Dança 1996
  • Hèita de las claus Carnaval biarnés de Pau 1996
  • Sonò immobila Fêtes Chapelle-de-Rousse 1995
  • Reconstitucion preistorica Hèsta deu Rondèu Castelnau-Barbarens 1995

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Joan Francés Tisnèr Camelicà
  • 2004 : Joan Francés Tisnèr 12 recèptas de J. A. Lespatlut
  • 2011 : Joan Francés Tisnèr Sorrom Borrom sur des extraits de la poésie épique de Sèrgi Javaloyès[6].
  • 2012 : Joan Francés Tisnèr Transpòrts Tisnèr SA distribué par l'Autre Distribution.

−−−−−−−−−−−−−−−−−−−

  • 1991 : Verd e Blu Musica de Gasconha
  • 1993 : Verd e Blu Musicas a dançar
  • 1996 : Verd e Blu Ompra o só ?
  • 2001 : Verd e Blu Musicas a dançar dus
  • 2005 : Verd e Blu Baladas e danças
  • 2010 : Verd e Blu Jòcs de dança

−−−−−−−−−−−−−−−−−−−

  • 1998 : Manufactures verbales Catalogue des Manufactures Verbales
  • 2002 : Manufactures verbales Voix du quotidien et de l’unique
  • 2006 : Manufactures verbales Sonets Bernard Manciet
  • 2010 : Rasims de Luna de Laurent Audemard et Jakes Aymonino sur la poésie de Max Rouquette
  • 2011 : Manufactures Verbales Voix de Traverse — Poètes improvisateurs Haidous et musiciens berbères d'El Hajeb (hors commerce, uniquement dans les centres de documentation en Aquitaine)

−−−−−−−−−−−−−−−−−−−

  • 1983 : Canicula Cantas e danças de Gasconha
  • 1986 : Canicula Musica gascona
  • 1987 : Subèr Albèrt Biarnés cap e tot
  • 2002 : Prames Pirineos-Perinés-Pirenèus-Pyrénées : músicas de Aragón y Occitania
  • 2009 : André Dion Le dernier sonnailleur — lo darrèr esquirèr, Laurent Cavalié, Beñat Achiary, Christian Coulon
  • 2009 : Denís Frossard Vrenhadas
  • 2009 : Subèr Albèrt Biarnés cap e tot
Directions artistiques
  • 2010 Compagnie Maître Guillaume Un Bal (codirection artistique avec Sophie Rousseau)
  • 2010 Verd e Blu Jòcs de dança
  • 2009 Subèr Albèrt Biarnés cap e tot
  • 2007 Viatge en lenga avec Roman Baudoin pour les écoles en immersion Calandreta et la filière à parité horaire Oc-bi
  • 2004 Vath d’Aspa Montanha sacrata
  • 2003 Menestrèrs Gascons Aubestin Cauhapè, cantador aussalés
  • 2003 Familha Artús Òmi
  • 2002 Pescalua Vent Castanhèr
  • 2002 Menestrèrs Gascons Condes : Ua, miduna, mitrèna 4
  • 2001 Menestrèrs Gascons Instruments de la musica gascona
  • 1998 Menestrèrs Gascons Rondèus e congòs de las Lanas = rondeaux et congos des Landes de Gascogne
  • 1997 Menestrèrs Gascons Ua, miduna, mitrèna 3
  • 1994 Generalitat de Catalunya[7] Anem lèu dançar (Val d’Aran)
  • 1992 Nahas mahas / EDB Xiberoko dantza jausiak 2
  • 1991 Eths Corbilhuèrs de Les Cantan Aran
  • 1991 Menestrèrs Gascons Ua, miduna, mitrèna 2
  • 1989 Menestrèrs Gascons Carnaval en Bearn e Gasconha
  • 1987 rééd. 2005 Menestrèrs Gascons Tà dançar la Gasconha
  • 1985 Menestrèrs Gascons Ua, miduna, mitrèna 1
  • 1985 Los de Nadau Qu’èm çò qui èm
  • 1984 Los Pagalhós... que cantan lo Biarn
  • 1984 Menestrèrs Gascons Sauts biarnés de l’Arribèra
Disques et autres ouvrages à venir
  • Tralhaires, sur les pas de Félix Arnaudin
  • Viatge poetic occitan eBook
  • Camelicà réedition augmentée, remixée, remastérisée
  • Musica de dança

Créateur pour la danse[modifier | modifier le code]

Joan Francés Tisnèr est créateur pour la danse :

  • 1995 : Reconstitucion preïstorica,
  • 1996 : Sonò immobila,
  • 1997 : Sauteria vaquèra,
  • 1998 : Quate e choès[8]
  • 2002 : Sauts en òbras,
  • 2007 : Rugbi.

Le bal et le public du bal sont toujours un lieu et un temps qui l'inspirent.

Il n'a jamais cessé, au travers du bal, d'entretenir cette relation avec les danseurs qui fait qu'au bout de tout chant-danse, chanteur-danseur sont un. Son travail pour la danse se poursuit entre autres au sein du groupe Verd e Blu[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Los Instruments de la musica gascona. Pau : Menestrèrs Gascons, 2001. ( (ISBN 2951488300), (ISBN 9782951488304)). 36p., Livret d'un disque de 46'24''.
  • Rondèus e congos de las Lanas. Maître d'œuvre de l'ouvrage rédigé par M. Berdot avec la collaboration de M.-C. Hourdebaigt. Pau : Menestrèrs Gascons, 1998. 53 p. Livret d'un disque de 50'
  • Harri, harri chivalòt : le répertoire enfantin. Arthez de Béarn : AACVCAB, 1990.
  • Ua, miduna, mitrena 2. Pau : Menestrèrs gascons, 1991.
  • Carnaval Participation à l'ouvrage collectif, co-écrit par Jacques Abadie, Dominique Bidot-Germa et Joan Francés Tisnèr pour Carnaval Biarnés. Pau : La Civada & Menestrèrs Gascons : Orthez : Per Noste, 1987
  • Tà dançar la Gasconha. En collaboration. Pau : Menestrèrs gascons, 1987. Livret explicatif de la cassette.
  • Ua, miduna, mitrena. Pau : Menestrèrs gascons, 1985. Livret explicatif de la cassette.
  • Sauts biarnés de l'arribèra. En collaboration. Pau : Menestrèrs gascons, 1984. Livret explicatif de la cassette. Puis disque augmenté des Sauts chantés au Tranlai et mandes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Guy Maneveau et Marie-Françoise Lacaze ont eu comme élèves par exemple Christian Zanési et Bertrand Dubedout.
  2. Alain Savouret est un compositeur de l'expérimentation et de l'"auralité" (de l'oreille) français, né en 1942 au Mans.
  3. Perlinpinpin fòlc est le groupe emblématique de la Gascogne.
  4. Les Pagalhós sont un groupe de chanteurs béarnais de la nouvelle génération musicale occitane.
  5. Nadau est un des premiers groupes de chanteurs occitans. Site officiel.
  6. Jakes Aymonino est le directeur artistique de la Manufacture Verbale groupe crée en 1993 et composé de cinq chanteurs depuis la fin des années 1990. Ravi Prasad, Fouad Achkir, Henri Marliangeas, Joan Francés Tisnèr et Jakes Aymonino le composent en 2016.
  7. Artús est un rock band de la jeune musique occitane des années 1990 à nos jours.
  8. André Dion est un compositeur de musique électroacoustique et directeur du festival SonMiRé.
  9. Un des trente portraits de cet ouvrage est consacré à Joan Francés Tisnèr. Frank Tenaille, Musiques et chants en Occitanie : création et tradition en Pays d'Oc, Le Chantier & éd. du Layeur, , 296 p. (ISBN 978-2-91511850-6)
  10. Frank Tenaille est journaliste spécialisé dans les musiques du monde, directeur artistique, auteur, il a collaboré au journal des arts César, il sera à partir de l'été 2017 directeur artistique du festival des Joutes musicales de Correns en Provence verte.
  11. Dominique Frétard est critique pour la danse au journal Le Monde.
  12. L'association organisatrice est Aiga Viva (« eau vive »).
  13. « Avoir l'idée et savoir réaliser Braves gens de Tralhaires […] Vous nous avez donné à voir, écouter, entendre et comprendre de beaux pays sonorisés […], affranchis de toute forme parasitaire universitaire et surtout de tout pouvoir académique ou politique. Quelle leçon ! après Jacques Boisgontièr ! […] À Onesse j'ai pu entendre de vive voix — eau vive[N 12] — la voix de mon voisin, les voix de réelles femmes de la Lande aussi […] les voix des hommes petits, tout petits […] Ce qui compte : […] ses réalisations artisanales, ouvrières. Homme de métier, artisan ou petit artisan, je n'ai jamais pu accepter la différenciation entre artisan et artiste. Tous deux ont l'idée et savent réaliser […][5] ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Manufacture Verbale », sur le site du groupe vocal (consulté le 19 décembre 2016).
  2. (en) « fRoots », sur le site de la revue.
  3. « École Calandreta », sur wikimonde.com (consulté le 19 décembre 2016).
  4. « Un collège dans les cartons », sur un site du journal Huffington Post, (consulté le 19 décembre 2016).
  5. « Jean-Louis Fossat, universitaire », sur un site de l'université Toulouse-Jean-Jaurès, Onesse-et-Laharie, (consulté le 28 décembre 2016).
  6. a et b Sèrgi Javaloyès .
  7. Commande de la Généralité de Catalogne
  8. « Mieux que la notion d'aléatoire chez Merce Cunningham » Dominique Fretard, Le Monde
  9. « Site officiel de Verd e Blu » (consulté le 26 décembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie dédiée[modifier | modifier le code]

  • Camille Martel et Jordan Saisset, Musiques occitanes, Marseille, Le Mot et le Reste, , 233 p. (ISBN 978-2-36054225-3, notice BnF no FRBNF45115354), p. 21, 25, 102-103, 174-175, 188, 233, 237.
    Critiques des disques Biarnés cap e Tot de Suber Albert, Jòcs de dança de Verd e Blu et Transpòrts Tisnèr S.A de Joan Francés Tisnèr.
  • Frank Tenaille, Musiques et chants en Occitanie : création et tradition en Pays d'Oc, Le Chantier & éd. du Layeur, , 296 p. (ISBN 978-2-91511850-6, notice BnF no FRBNF42157578).
    Un des trente portraits de cet ouvrage est consacré à Joan Francés Tisnèr.