Joan Cadden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joan Cadden (née en 1944) est une historienne et historienne des sciences américaine, professeure émérite d'histoire et de littérature médiévales au département d'histoire de l'Université de Californie à Davis. Elle a été présidente de l’History of Science Society (HSS) de 2006 à 2007. Elle a beaucoup écrit sur le genre et la sexualité dans les sciences et la médecine médiévales. Son livre Meanings of Sex Difference in the Middle Age: Medicine, Science, and Culture (1993) a reçu le prix Pfizer en 1994 de l’History of Science Society, en tant que livre exceptionnel sur l'histoire des sciences.

Formation[modifier | modifier le code]

Joan Cadden obtient son Bachelor of Arts du Vassar College en 1965[1] et une maîtrise de l’Université Columbia en 1967, où elle rédige sa thèse sur De elementis: Earth, Water, Air, and Fire in the 12th and 13th Centuries. Elle termine son doctorat en histoire et philosophie des sciences à l’Université de l'Indiana en 1971. Sa thèse de doctorat est intitulée The Medieval Philosophy and Biology of Growth: Albertus Magnus, Thomas Aquinas, Albert of Saxony and Marsilius of Inghen on Book I, Chapter V of Aristotle’s ‘De generatione et corruptione,’ with Translated Texts of Albertus and Thomas Aquinas[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Cadden a enseigné en tant que professeure adjointe au département d'histoire des sciences de l'Université Harvard de 1971 à 1976[1]. Elle est chargée de cours d'histoire à l'université du Colorado à Boulder en 1977-1978[3]. Elle enseigne au Kenyon College de 1978 à 1996[1]. En 1996-1997, elle est historienne des sciences invitée à l'université Purdue[4]. Elle rejoint l'Université de Californie à Davis en 1996 en tant que professeure d'histoire. Cadden a été présidente de l’History of Science Society (HSS) de 2006 à 2007[5]. Elle a pris sa retraite et est devenue professeure émérite à UC Davis en 2008[6],[7].

Son travail est caractérisé comme explorant les « couches de disciplines » - les liens entre l'histoire des sciences, l'histoire du genre, l'histoire de la sexualité, l'histoire sociale et l'histoire intellectuelle[8]. Sur le plan méthodologique, elle innove en accordant « une attention particulière aux milieux culturels et sociaux dans lesquels ces sources ont été produites; aux hypothèses et aux attentes des auteurs et des lecteurs; aux questions de forme, de style et de présentation »[9].

Son livre Meanings of Sex Difference in the Middle Age: Medicine, Science, and Culture (1993) est une révolution dans son étude du sexe et du genre et a profondément influencé les études ultérieures[6],[8],[9]. Cadden examine les discussions sur la différence sexuelle d’Aristote au XIVe siècle et révèle un large éventail d’idées sur la détermination sexuelle, les rôles de reproduction et le plaisir sexuel[10]. Elle trouve de nombreux modèles de sexualité dans les écrits tout au long de l'âge moyen[11]. Cela remet en cause l’affirmation de Thomas W. Laqueur dans Making Sex: Body and Gender from the Greeks to Freud (1990), selon laquelle les hommes et les femmes étaient considérés comme des "manifestations d’un substrat unifié" avant le XVIIIe siècle[12]. Cadden a abordé le discours médiéval dans toute sa « complexité stupéfiante », une « interconnexion des intérêts intellectuels » qui était « loin de rassurer » dans sa diversité[8].

Elle poursuit ensuite des recherches sur Pietro d'Abano et explore les complexités de la compréhension du désir homosexuel par les philosophes naturels médiévaux dans son livre Nothing Natural Is Shameful: Sodomy and Science in Late Medieval Europe (2013)[13]. Bien qu'elle reconnaisse ses limites, elle utilise le terme médiéval « sodomie » pour éviter toute confusion avec le sens moderne du terme « homosexualité ». La discussion porte sur le Problemata IV.26 d’Aristote et sa mise en question du désir sexuel entre hommes[14]. Le livre a été décrit comme « une réflexion sophistiquée sur le sexe et la sexualité »[13].

Prix[modifier | modifier le code]

La représentation du nu et de la sexualité humaine sous l'influence du christianisme : le « cache-sexe ».
Peinture Renaissance de Hans Baldung.

Son livre Meanings of Sex Difference in the Middle Age: Medicine, Science, and Culture (1993) reçoit en 1994 le prix Pfizer pour un ouvrage exceptionnel sur l'histoire des sciences de la History of Science Society[15],[16],[17],[18],[19],[20]. C'était le premier livre sur les études de genre et le premier livre en trente ans sur les études médiévales à remporter ce prix[6].

Son travail a été célébré lors de deux sessions lors du 44e Congrès international annuel sur les études médiévales (en) à Kalamazoo, Michigan en 2009 par la Society for Medieval Feminist Scholarship (en). La Société médiévale des mères de famille a rendu hommage à Joan Cadden lors des séances « Penser au-delà de la "femme écrivain" dans la reconstruction du monde intellectuel des femmes » et « Le nouveau sens de la différence entre les sexes au moyen âge: médecine, science et culture (table ronde) ». Celles-ci ont ensuite été publiées dans le Forum féministe médiéval (2010)[21].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Meanings of Sex Difference Mid Ages: Medicine, Science, and Culture (Cambridge Studies in the History of Medicine).
  • Nothing Natural Is Shameful: Sodomy and Science in Late Medieval Europe (The Middle Ages Series).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maaike van der Lugt, « Sex Difference in Medieval Theology and Canon Law. A Tribute to Joan Cadden », Medieval Feminist Forum, no 46,‎ , p. 101-121 (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2019)

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Joan Cadden (historian) » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c « Research Scholars and Guests », Max Planck Institute for the History of Science in Berlin (consulté le 19 février 2016)
  2. Africa, « A Joan Cadden Bibliography », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ , p. 127–128 (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  3. « Back Matter », Isis, vol. 69, no 1,‎ , p. 155–158 (DOI 10.1086/isis.69.1.230676, JSTOR 230676)
  4. « Dibner Visiting Historian of Science Program Records, 1992-2001 », Smithsonian Institution Archives (consulté le 19 février 2016)
  5. « Society Past Presidents », History of Science Society (consulté le 19 février 2016)
  6. a b et c Green, « Introduction to Tributes to Joan Cadden », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ , p. 63–65 (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  7. « Joan Cadden », UC Davis Department of History (consulté le 18 février 2016)
  8. a b et c Puff, « Homagium: Joan Cadden's "Meanings of Sex Difference in the Middle Ages" », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ , p. 122–126 (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  9. a et b Lugt, « Sex Difference in Medieval Theology and Canon Law: A Tribute to Joan Cadden », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ , p. 101–121 (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  10. Park, « Reviewed Work: The Meanings of Sex Difference in the Middle Ages: Medicine, Science, and Culture by Joan Cadden », Journal of the History of Biology, vol. 28, no 3,‎ , p. 551–553 (DOI 10.1007/bf01059393, JSTOR 4331368)
  11. Alice D. Dreger et Londa Schiebinger, Reader's guide to the history of science, Londres, Fitzroy Dearborn, , 287–288 p. (ISBN 978-1-884964-29-9, lire en ligne), « Gender and Sex »
  12. Park, « Cadden, Laqueur, and the "One-Sex Body" », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ , p. 96–100 (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  13. a et b « Nothing Natural Is Shameful Sodomy and Science in Late Medieval Europe », University of Pennsylvania Press (consulté le 19 février 2016)
  14. Kuffner, « Nothing Natural Is Shameful: Sodomy and Science in Late Medieval Europe by Joan Cadden », Comitatus: A Journal of Medieval and Renaissance Studies, vol. 45, no 1,‎ , p. 215–218 (DOI 10.1353/cjm.2014.0071, lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  15. (en) Joan Cadden, The Meanings of Sex Difference in the Middle Ages : Medicine, Science, and Culture, Cambridge University Press, , 310 p. (ISBN 978-0-521-48378-0, lire en ligne)
  16. Ron Barkaï, « Joan Cadden. — Meanings of Sex Difference in the Middle Ages. Medicine, Science and Culture. », Cahiers de civilisation médiévale, vol. 41e année, no 164,‎ , p. 380-382 (www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1998_num_41_164_2735_t1_0380_0000_2, consulté le 2 octobre 2019)
  17. John M. Riddle, « Meanings of Sex Difference in the Middle Ages: Medicine, Science, and Culture (review) », Bulletin of the History of Medicine, vol. 72, no 1,‎ , p. 107–108 (ISSN 1086-3176, DOI 10.1353/bhm.1998.0011, lire en ligne, consulté le 5 novembre 2016)
  18. Katharine Park, « Review of The Meanings of Sex Difference in the Middle Ages: Medicine, Science, and Culture », Journal of the History of Biology, vol. 28, no 3,‎ , p. 551–553 (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2016)
  19. Margaret Schleissner, « Meanings of Sex Difference in the Middle Ages: Medicine, Science, and Culture. Joan Cadden The Bridling of Desire: Views of Sex in the Later Middle Ages. Pierre J. Payer », Isis, vol. 85, no 2,‎ , p. 312–313 (ISSN 0021-1753, DOI 10.1086/356833, lire en ligne, consulté le 5 novembre 2016)
  20. Peek, « Book Reviews », Journal of the History of Medicine and Allied Sciences, vol. 50, no 4,‎ , p. 563–564 (DOI 10.1093/jhmas/50.4.563, lire en ligne, consulté le 19 février 2016)
  21. « Front matter », Medieval Feminist Forum, vol. 46, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]