Joachim Weingart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joachim Weingart
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Enfant

Joachim Weingart (né Joachim Weingarten à Drohobytch dans l'Empire austro-hongrois en 1895 et déporté à Auschwitz en 1942) est un peintre polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le père de Joachim Weingart, négociant en vin juif, meurt prématurément, laissant sa femme seule avec ses deux enfants. Joachim Weingart quitte sa ville natale en 1912 pour suivre des cours de dessin à Weimar. Il expose pour la première fois à Lemberg[1] en 1912 à l’École des arts et métiers puis est à Vienne en 1914 où il fréquente l’Académie des beaux-arts. L'industriel et mécène Carol Kratz découvre le talent de Weingart et décide de le soutenir. Alfred Aberdam et David Seifert bénéficieront également de l’appui du mécène. En 1916, Weingart fait un premier passage à Berlin. Après la Première Guerre mondiale, il rejoint la Galicie et expose à Lodz. De nouveau à Berlin en 1922, il y rencontre Menkés et Alfred Aberdam dans l’atelier du sculpteur Alexander Archipenko. En septembre 1923, une exposition personnelle est organisée au siège de la Société des amis des beaux-arts de Lwow (ex-Lemberg). En 1923, selon une lettre de Menkès, il le rejoint à Paris et partage sa chambre pendant deux années à l’Hôtel médical. À Paris, il s'est marié avec Muriel Marquet, ils ont eu un fils, Romain Weingarten, poète et auteur dramatique français. Il est déporté et meurt à Auschwitz en 1942.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En Israël

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. actuelle Lviv

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :