Joachim Tielke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joachim Tielke
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Luthier, fabricant d'instruments de musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Joachim Tielke (14 octobre 1641 - 19 janvier 1719) est un luthier allemand. Il est né à Königsberg en Prusse, et mort à Hambourg.

Un livre de Günther Hellwig lui est dédié, livre dans lequel Hellwig donne la liste de 139 instruments de Joachim Tielke conservés jusqu'à maintenant, parmi lesquels des luths, des angéliques, des théorbes, guitares, pochettes, violons, violes d'amour, barytons, violes de gambe et archets. Des recherches récentes montrent que tous les théorbes retrouvés sont en réalité des luths ou des angéliques modifiés. D'autre part, près de trente instruments non répertoriés par Helwig ont été trouvés depuis, parmi lesquels un fragment de baryton, un violoncelle, d'autres violes, guitares et luths. L'œuvre conservée de Tielke est ainsi l'une des plus importantes en nombre, comparable à celle de Stradivari et des autres luthiers italiens majeurs. Les instruments de Tielke tirent leur notoriété non seulement de la qualité de leur marqueterie et du travail des têtes sculptées, mais surtout de la qualité de leur timbre.

Il existe un débat concernant la contribution de Tielke en personne sur les instruments signés de son nom. L'examen de son travail montre qu'il faisait appel à des artisans pour la sculpture et la marqueterie, peut-être même pour des instruments entiers.

Références[modifier | modifier le code]

  • Friedemann et Barbara Hellwig, Joachim Tielke. Kunstvolle Musikinstrumente des Barock, Berlin/Munich 2011 (en allemand, avec sommaire en anglais)
  • Günther Hellwig, Joachim Tielke. Ein Hamburger Lauten- und Violenmacher der Barockzeit, Frankfurt/Main 1980

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]