Joachim Ringelnatz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant allemand
image illustrant un peintre image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un écrivain allemand et un peintre allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Joachim Ringelnatz
Ringelnatz-Porträt.jpg

Timbre allemand émis en 1983

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail
Musée Ringelnatz à Cuxhaven

Joachim Ringelnatz, né le à Wurzen et mort le à Berlin, de son vrai nom Hans Gustav Bötticher, est un écrivain, un artiste de music-hall et un peintre allemand qui dut sa notoriété principalement à ses poèmes humoristiques autour du personnage de Kuttel Daddeldu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1909 : Simplicissimus-Künstler-Kneipe und Kathi Kobus
  • 1910 : Gedichte
  • 1912 : Die Schnupftabaksdose. Stumpfsinn in Versen und Bildern
  • 1917 : H.M.S.D.
  • 1920 : Joachim Ringelnatzens Turngedichte
  • 1920 : Kuttel Daddeldu oder das schlüpfrige Leid
  • 1921 : Die gebatikte Schusterpastete
  • 1922 : Taschenkrümel
  • 1922 : Janmaate. Topplastige Lieder
  • 1922 : Fahrensleute
  • 1923 : Vorstadt-Bordell
  • 1927 : Reisebriefe eines Artisten
  • 1928 : Allerdings. Gedichte
  • 1928 : Einige Gedichte von Joachim Ringelnatz
  • 1929 : Flugzeuggedanken
  • 1931 : Joachim Ringelnatz. Auslese aus seinen Gedichten und seiner Prosa
  • 1932 : Gedichte dreier Jahre
  • 1933 : 103 Gedichte
  • 1934 : Gedichte, Gedichte von Einstmals und Heute

Prose[modifier | modifier le code]

  • 1913 : Ein jeder lebt's. Novellen
  • 1922 : Die Woge. Marine-Kriegsgeschichten
  • 1922 : Weitab von Lappland
  • 1923 : Kuttel Daddeldu erzählt seinen Kindern das Märchen vom Rotkäppchen und zeichnet ihnen sogar was dazu
  • 1924 : ...liner Roma...
  • 1924 : Nervosipopel. Elf Angelegenheiten

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1921 : Mannimmond, eine einaktige Groteske
  • 1921 : Bühnenstar und Mondhumor. Einaktige Groteske
  • 1927 : Doktors engagieren. Operette in drei Akten
  • 1932 : Die Flasche. Eine Seemannsballade
  • 1932 : Briefe aus dem Himmel. Kammerspiel in drei Akten

Livres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • 1910 : Kleine Wesen
  • 1910 : Was Topf und Pfann' erzählen kann. Ein lustiges Märchen
  • 1921 : Der lehrreiche, erstaunliche und gespassige Zirkus Schnipsel! Entdeckt von Joachim Ringelnatz
  • 1924 : Geheimes Kinder-Spiel-Buch mit vielen Bildern
  • 1931 : Geheimes Kinder-Verwirr-Buch mit vielen Bildern

Écrits autobiographiques[modifier | modifier le code]

  • 1911 : Was ein Schiffsjungen-Tagebuch erzählt
  • 1928 : Matrosen. Erinnerungen, ein Skizzenbuch: handelt von Wasser und blauem Tuch
  • 1928 : Als Mariner im Krieg
  • 1931 : Mein Leben bis zum Kriege
  • 1932 : Die Flasche und mit ihr auf Reisen

Sélection de publications posthumes[modifier | modifier le code]

  • 1935 : Der Nachlass
  • 1936 : „Für die Mode, nicht dagegen sei der Mensch“. Gedichte für Venus
  • 1937 : In memoriam Joachim Ringelnatz
  • 1937 : Betrachtungen über dicke und dünne Frauen
  • 1939 : Kasperle-Verse
  • 1940 : Aus der Seemanns-Kiste
  • 1944 : Überall ist Wunderland
  • 1949 : Tiere
  • 1950 : … und auf einmal steht es neben dir. Anthologie de poèmes
  • 1963 : Kunterbunte Nachrichten. Vingt-trois lettres de Berlin
  • 1964 : Reisebriefe an M.
  • 1982-85 : Joachim Ringelnatz. Œuvres complètes en sept volumes
  • 1988 : Joachim Ringelnatz. Correspondance
  • 2005 : Joachim Ringelnatz. SEIN BERLIN mit Rum gedruckt

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Herbert Günther, Joachim Ringelnatz, Rowohlt, 1986, 169 p. (ISBN 9783499500961)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :