Joachim Meisner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meisner.
Joachim Meisner
Image illustrative de l'article Joachim Meisner
Mgr Meisner lors de ses adieux à l'archidiocèse de Cologne, le .
Biographie
Naissance
à Breslau (Silésie prussienne)
Ordination sacerdotale par
Mgr Josef Freusberg
Décès (à 83 ans)
à Bad Füssing (Allemagne)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Pudenziana
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Hugo Aufderbeck
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Cologne (Allemagne)
Archevêque de Cologne (Allemagne)
Évêque de Berlin (Allemagne)
Évêque titulaire de Vina
Évêque auxiliaire d'Erfurt-Meiningen (Allemagne)

Blason
« Spes nostra firma » (2Co 1,7)
« Notre espérance à votre égard est ferme »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Joachim Meisner est un prélat allemand, né le à Breslau[1] et mort le à Bad Füssing en Bavière[2]. Il a été évêque de Berlin de 1980 à 1988 puis archevêque de Cologne de 1988 à 2014. Il a été créé cardinal en 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Formation[modifier | modifier le code]

Joachim Meisner étudie au séminaire d'Erfurt, obtenant un doctorat en théologie en 1962.

Il est ordonné prêtre le pour le diocèse d'Erfurt-Meiningen.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Joachim Meisner exerce son ministère sacerdotal en paroisse, mais aussi comme directeur diocésain de l'œuvre de charité Caritas.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque auxiliaire d'Erfurt-Meiningen avec le titre d'évêque in partibus de Vina le , il est consacré deux mois plus tard. Il est nommé délégué lors du quatrième synode des évêques au Vatican en 1977, lorsqu'il renouvelle son amitié avec Jean-Paul II.

Le , il est nommé évêque de Berlin.

En 1988, Joachim Meisner est nommé archevêque de Cologne à la suite de la mort du cardinal Joseph Höffner. À ce titre, il accueille dans son diocèse en 2005 les Journées mondiales de la jeunesse, présidées par le nouveau pape Benoît XVI.

Le , le pape accepte sa démission de son poste d'archevêque selon le code de droit canon[3].

Cardinal[modifier | modifier le code]

Joachim Meisner est créé cardinal lors du consistoire du , avec le titre de cardinal-prêtre de Sainte-Pudentienne. Il participe aux conclaves de 2005 et de 2013 qui élisent respectivement les papes Benoît XVI et François.

Au sein de la Curie romaine, il est membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation des évêques, de la Congrégation pour le clergé et du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

Il procède à la béatification, au nom du pape Benoît XVI, de Rosa Flesch (1826-1906) en la cathédrale de Trèves, le .

Il meurt subitement le pendant ses vacances à Bad Füssing en Bavière, à l'âge de 83 ans. Le 15 juillet 2017, après l'enterrement solennel célébré par le cardinal Rainer Maria Woelki, il est enterré dans la crypte de la cathédrale de Cologne.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Comme archevêque du plus grand diocèse d'Allemagne, il est aussi une figure importante dans la vie nationale allemande. Il prend la parole à diverses reprises pour défendre la doctrine sociale de l'Église et pour témoigner de son affection envers le pape Benoît XVI.

En 2007, lors de l'inauguration du musée d'art sacré de Kolumba, il indique sa vision des liens entre art et religion : « chaque fois que la culture se coupe de Dieu, le culte s'atrophie en ritualisme et la culture dégénère ». Une polémique s'en est suivie, lui reprochant de reprendre l'expression d'art dégénéré.

En , il affirmait devant des membres du mouvement catholique conservateur Chemin néocatéchuménal que « chacune de vos familles vaut aisément pour moi trois familles musulmanes », ce qui avait déclenché la colère des représentants de la communauté musulmane allemande[4].

En novembre 2016, il demande au pape de clarifier certaines prises de position d’Amoris lætitia qui pourraient être comprises dans un sens contraire à la tradition (dubia).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Située alors en Allemagne et depuis devenue polonaise sous le nom de Wrocław.
  2. (en) Cologne Cardinal Joachim Meisner dies age 83, dw.com, 5 juillet 2017.
  3. (it) Vatican, « Renoncements et nominations du 28 février 2014 », sur press.vatican.va, (consulté le 28 février 2014)
  4. « Allemagne: Polémique suite aux propos d'un cardinal sur les musulmans », sur lalibre.be, 29 janvier 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org