Joachim Fuchsberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joachim Fuchsberger
Description de cette image, également commentée ci-après
Joachim Fuchsberger en 2008
Naissance
Stuttgart (Allemagne)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemande
Décès (à 87 ans)
Munich (Allemagne)
Profession Acteur
Animateur de télévision
Parolier
Films notables 08/15
Les Diables verts de Monte Cassino
La Grenouille attaque Scotland Yard

Joachim Fuchsberger, né le à Stuttgart, et mort le à Munich, est un acteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wilhelm Fuchsberger, son père, a appris la typographie et vend des Linotypes à Berlin. Joachim grandit à Heidelberg et à Düsseldorf avec ses deux jeunes frères. Il se retrouve dans les Jeunesses hitlériennes. Quand la guerre éclate, il a douze ans et travaille au sein du Reichsarbeitsdienst.

À la fin de la guerre, il reçoit une formation de parachutiste au sein des Fallschirmjäger à Wittstock/Dosse. Comme il connaît bien le judo, il devient formateur au close combat. Il est ensuite envoyé au Front de l'Est, est blessé à Stralsund et prisonnier des Soviétiques puis des Américains et finalement des Britanniques. Son surnom de "Blacky" vient de cette période.

Après la guerre, il travaille quatre mois à la mine de Recklinghausen et parvient à faire venir sa famille près de Düsseldorf. Il travaille ensuite dans l'imprimerie qu'a créée son père puis dans un journal de cette ville. En 1949, il devient directeur de la publicité de l'exposition allemande de construction à Nuremberg. De 1950 à 1952, il est animateur et annonceur d'actualités sur Bayerischer Rundfunk.

Après un bon nombre de figurations, il commence sa carrière au cinéma en 1954 dans le premier rôle de 08/15 d'après le roman du même nom. Ce rôle qui lui rappelle son passé militaire le rend populaire.

Par la suite, on le voit dans des films du guerre comme Les Diables verts de Monte Cassino ou des films folkloriques. Dans les années 1960, il interprète un inspecteur dans des adaptations d'Edgar Wallace (de) et d'autres films policiers. Dans les versions anglaises, il s'est simplement appelé Joachim Berger.

À la fin des années 1960, il monte avec un partenaire une société immobilière qui fait rapidement faillite. L'acteur se retrouve très fortement endetté. Avec l'aide de ses amis et de son épouse Gundula Korte (de) (avec qui il a un fils, Thomas (de)), il parvient à se relever.

Par ailleurs, Joachim Fuchsberger est aussi parolier. Il écrit les premières chansons de son fils Thomas qui fut compositeur-interprète et fondateur du groupe Patto. Joachim écrit aussi pour Udo Jürgens, le chant des supporters du SV Stuttgarter Kickers, Howard Carpendale, Jürgen Marcus...

En 1972, Joachim Fuchsberger anime les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux olympiques d'été au Stade olympique de Munich. Lors de la cérémonie de clôture le 11 septembre 1972, quelques jours après l'attaque sur l'équipe olympique israélienne, on lui rapporte qu'un avion aurait été détourné vers le Stade. N'y croyant pas, il ne l'annonce pas, craignant le mouvement de panique, l'information se révèlera fausse.

En 1978, alors qu'il présente des numéros de cirque, un chimpanzé le mord et lui transmet l'hépatite B. Il est placé quatre mois à l'isolement, ce qui cause chez lui une dépression dont il arrive à se relever.

Il présente des émissions de télévision, notamment des jeux et des talk-shows. Mais peu à peu il s'éloigne de ce milieu, lui reprochant une superficialité et une baisse de la qualité. Il arrête aussi peu à peu le cinéma à la fin des années 1970. Critiqué à son tour, il défend ses choix éditoriaux et ses invités tels que Erich von Däniken et Désirée Nosbusch. Il prend sa retraite de la télévision à la fin des années 1980 et se retire à Hobart en Australie où il a une résidence secondaire depuis 1983. De 1988 à 2003, il a tourné 20 films dans le cadre de sa série documentaire Terra Australis, où Fuchsberger dépeint les gens et les paysages de son pays d'adoption pour Bayerischer Rundfunk.

De retour en Allemagne, il joue aussi régulièrement sur scène, notamment avec Ralf Bauer (de).

En 2003, il est victime d'un AVC. Il récidive le 4 juin 2013.

Il meurt le 11 septembre 2014 à Munich[1].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) «SchauspielerJoachim Fuchsberger gestorben », sur le site zeit.de, 11 septembre 2014.
  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Joachim Fuchsberger » (voir la liste des auteurs).
  • Klaus Ernst (KKM): Die Auferstehung des Joachim Fuchsberger und ein Streifzug durch das kaiserliche Österreich. In: Menschen und Medien. Zeitschrift für Kultur- und Kommunikationspsychologie. Berlin 2002, menschenundmedien.net.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :