Jo Myong-rok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jo Myong-rok ( - [1]) est un Chasu (vice-maréchal de l'Air) de l'Armée populaire de Corée et un des principaux dirigeants militaires de la Corée du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Myong-rok avec Bill Clinton en 2000

Il est né le dans l'arrondissement de Yonsa (en), dans la province du Hamgyong du Nord. Il rejoint l'Armée populaire coréenne en décembre 1950[2]. Diplômé de l'école d'aviation[2], il commande pendant la guerre de Corée, une unité d'aviation[3]. Il devient ensuite chef d'état-major de l'armée de l'air nord-coréenne[3]. Fidèle de Kim Il Sung (1912-1994), il sera l'une des personnes clés du régime pour que son fils Kim Jong-il puisse lui succéder[3]. Il restera une des principales personnalités du régime.

En octobre 2000, il est le premier responsable militaire nord-coréen à se rendre à Washington et il est reçu à la Maison Blanche par le président Bill Clinton[3].

En 2009, il avait été nommé premier vice-président de la Commission de la Défense nationale[4], directeur général du Bureau politique de l'Armée populaire de Corée. Dans le passé, il avait été commandant des forces de défense aérienne.

Le 6 novembre 2010, il meurt d'une crise cardiaque, à l'âge de 82 ans[1], un mois après avoir été élu au Comité permanent du Bureau politique[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (zh) « 北韓將領趙明祿逝世 », RTHK,‎ 7 nov. 2010 (consulté le 7 novembre 2010)
  2. a et b "Profiles of Presidium and Members of Political Bureau", KCNA, 29 septembre 2010
  3. a, b, c et d Philippe Pons, « Jo Myong-rok », Le Monde,‎ , p. 24
  4. (en) « Pyongyang shuffles its military, not policies », Asia Times,‎ (lire en ligne)
  5. (ja) « 北朝鮮の軍ナンバー2が死去、国葬へ », Yomiuri Shimbun,‎ 7 nov. 2010 (lire en ligne)