JoWooD Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise liée au jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant une entreprise liée au jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujettes à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères les rendant admissibles.

JoWooD Entertainment
logo de JoWooD Entertainment
Création 1995
Disparition 2011
Fondateurs Andreas Tobler
Personnages clés Mag. Franz Rossler, dernier CEO
Forme juridique AG (Société anonyme)
Action AT0000747357, Bourse de Vienne
Siège social Drapeau d'Autriche Vienne (Autriche)
Activité Éditeur de jeux vidéo
Produits cf. Liste des jeux édités
Filiales DreamCatcher Games
JoWooD Distribution Services
JoWooD Deutschland
JoWooD Iberica
Quantic Lab
Effectif 78 (2009)
Site web http://www.jowood.com/
Capitalisation 30,111 M€ (clôture 31 mars 2010)
Fonds propres 28,121 M€
Dette 20,500 M€
Chiffre d’affaires 25,330 M€ (2009)
+ 1,2 %
Résultat net 1,206 M€ (2009)
+20,6 %

JoWooD Entertainment AG (anciennement appelée JoWood Production AG) est une société autrichienne de développement et d'édition de jeux vidéo fondée en 1995 par Andreas Tobler[1]. En 1997, la société développe un jeu de simulation économique intitulée Industy Giant qui connait un certain succès commercial avec 800 000 exemplaires vendus dans le monde. Au cours de ses seize années d’existence, JoWooD a développé et publié plus de quarante jeu et vendus des centaines de milliers de copies de titres incluant notamment Gothic II, Arcania: Gothic 4 et les versions Wii de Yoga : The First 100% Experience et Sam and Max : Sauvez le monde[1]. La société s’est développée rapidement, procédant à l’acquisition de plusieurs studios de développement. En 2002, la société échappe de peu à la banqueroute et commence à avoir des difficultés à réaliser des jeux aux niveaux de l’attente du public, plusieurs de ses titres étant jugés non-finis. Un différend avec une société Australienne impacte également le process de production de JoWooD qui ne parvient pas à redresser ses finances[1]. En 2006, après une coopération avec Koch Media GmbH, JoWooD met fin à toutes ses activités de développement et ne se consacre plus qu’a ses activités d’édition[1]. Suite aux ventes décevantes de ses jeux phares et notamment Arcania: Gothic 4, JoWood a demandé le 7 janvier 2011 un concordat judiciaire auprès du Tribunal de Commerce de Vienne[2]. Ce dernier ayant échoué et les négociations avec de potentiels investisseurs également, le 21 avril 2011, JoWood est officiellement menacé de faillite[3] et le 16 août 2011, tous les actifs ont été achetés par Nordic Games[4].

Liste des jeux édités (non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Wolf et Iwatani 2015, JoWooD Entertainment AG, p. 74.
  2. (en) « JoWooD applied for a procedure of capital reorganization », sur www.jowood.com (consulté le 10 janvier 2011).
  3. (de) « JoWood: Sanierungsverfahren gescheitert, Publisher ist am Ende », sur www.pcgames.de (consulté en 24 avril2011)
  4. « nordic-games-rachete-jowood », sur JeuxVideoPC.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Mark J. P. Wolf et Toru Iwatani, Video Games Around the World, MIT Press, , 720 p. (ISBN 9780262527163). 

Liens externes[modifier | modifier le code]