Joël Pelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joël Pelier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles

Joël Pelier est un coureur cycliste français, né le à Valentigney dans le Doubs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Découvert par Jean de Gribaldy, Joël Pelier devient professionnel en 1985. Il découvre le Tour de France 1985. Lors de la douzième étape, longue de 269 kilomètres et franchissant 7 cols, les équipes s'entendent pour rouler sans attaquer lors des premières difficultés, mais Pelier attaque pourtant dans la descente du col de la Colombière. Bernard Hinault va lui-même le chercher et le rappelle sévèrement à l'ordre[1]. En 1986, il porte le maillot du combiné du Tour de France avant de devoir abandonner après la dix-septième étape qui se termine au col du Granon. Il subit un contrôle anti-dopage positif en 1988. L'année suivante, il remporte sa plus belle victoire sur le Tour de France au terme d'une échappée en solitaire avec près de deux minutes d'avance sur le peloton après avoir eu 17 minutes d'avance. À la fin de l'année 1990, son contrat n'est pas renouvelé. Il retourne chez les amateurs. Désormais dans l'encadrement du VC Morteau-Montlebon, il organise une cyclosportive qui porte son nom. Il a remporté 13 victoires.

Il est devenu sculpteur sur bois[2],[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

4 participations :

  • 1985 : 78e
  • 1986 : non partant (18e étape)
  • 1988 : 120e
  • 1989 : 128e et vainqueur de la 6e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe du 10 juillet 2019 : « Hinault n'avait pas vraiment besoin de nous. »
  2. Site de Joël Pelier
  3. « Joël Pelier Janvier 1987 / 14 octobre 2011, Est-Républicain », sur jeandegribaldy.com (consulté le 23 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]