Joël Egloff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Egloff.
Joël Egloff
Description de cette image, également commentée ci-après
Joël Egloff au Salon du Livre de Paris, en mars 2006
Naissance 1970
Activité principale
Romancier, scénariste
Distinctions
Auteur
Genres

Œuvres principales

Edmond Ganglion & fils (1999)
L'Étourdissement (2004)

Joël Egloff, né en 1970 en Moselle, est un scénariste et écrivain français qui vit à Metz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son bac littéraire (A2) en 1988 au lycée J.-V. Poncelet de Saint-Avold (57), Joël Egloff suit des études d’histoire à Strasbourg puis s'inscrit dans une école de cinéma, l’ESEC (École supérieure libre d’études cinématographiques) à Paris. Il écrit des scénarios et travaille notamment en tant qu’assistant-réalisateur. Il se consacre à présent à l’écriture. Il est l’auteur de cinq romans, dont L'Étourdissement qui a obtenu le Prix du Livre Inter 2005.

L’Homme que l’on prenait pour un autre (Buchet-Chastel, 2008) allie étrange poésie et humour noir. Il s'agit de l’histoire d’un individu au physique si ordinaire et au visage si commun qu'il est « quotidiennement pris pour quelqu'un d’autre ».

En 2017, son premier roman Edmond Ganglion & fils est adapté au cinéma sous le titre Grand Froid, par Gérard Pautonnier, avec Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont et Olivier Gourmet.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Edmond Ganglion & fils
  1. Monaco ; Paris : Éd. du Rocher, 1999, 162 p. (Littérature). (ISBN 2-268-03329-5)
  2. Extrait in 12 extraits de romans de la rentrée, supplément de Lire n° 277 "spécial livres de poche", 07/1999, p. 37-43.
  3. Paris : Éd. France loisirs, 2000, 162 p. (ISBN 2-7441-3428-7)
  4. Paris : Gallimard, 2001, 162 p. (Folio ; 3485). (ISBN 2-07-041357-8)
  5. Monaco ; Paris : Éd. du Rocher, 2009, 162 p. (Littérature). (ISBN 978-2-268-06893-0)
  6. Monaco ; Paris : Éd. du Rocher, 2017, 162 p. (Littérature). (ISBN 978-2-268-09571-4)
  • Ce que je fais là assis par terre
  1. Monaco ; Paris : Éd. du Rocher, 2003, 154 p. (Littérature). (ISBN 2-268-04765-2)
  1. Paris : Buchet-Chastel, 2004, 142 p. (ISBN 2-283-02020-4)
  2. Paris : le Grand livre du mois, 2005, 142 p. (ISBN 2-286-01662-3)
  3. Paris : Éd. France loisirs, 2006, 187 p. (Courts romans & autres nouvelles). (ISBN 2-7441-8882-4)
  4. Paris : Gallimard, 2006, 140 p. (Folio ; 4418). (ISBN 2-07-031157-0)
  • L’Homme que l’on prenait pour un autre
  1. Paris : Buchet-Chastel, 2008, 202 p. (ISBN 978-2-283-02169-9)
  2. Paris : Pocket, 2009, 153 p. (Pocket Best ; n° 13722). (ISBN 978-2-266-18431-1)
  • J’enquête
  1. Paris : Buchet-Chastel, 2016, 288 p. (ISBN 978-2-283-02631-1)
  2. Paris : Gallimard, 2017, 234 p. (Folio ; 6277). (ISBN 978-2-07-079405-8)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles
  • Les Ensoleillés
  1. Monaco ; Paris : Éd. du Rocher, 2000, 157 p. (Littérature). (ISBN 2-268-03749-5)
  2. Paris : Gallimard, 2002, 157 p. (Folio ; 3651). (ISBN 2-07-041972-X)
  • Libellules - Grand prix SGDL de la Nouvelle 2012
  1. Paris : Buchet-Chastel, 2012, 192 p. (ISBN 978-2-283-02333-4)
  2. Paris : Gallimard, 2014, 147 p. (Folio ; n° 5706). (ISBN 978-2-07-045338-2)
Nouvelles 
  • « Ta maison, l’assurance te la remboursera ». Le Figaro littéraire, 20 juillet 2007. Version en ligne sur le site du Figaro
  • « La Grande Réparation », dans Bienvenue en Transylvanie : neuf histoires de vampires, anthologie. Paris : Points n° 2971, 02/2013, p. 127-141. (ISBN 978-2-7578-3287-5)

Préface[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Adaptations de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2007 : L'Étourdissement. Adaptation théâtrale et mise en scène de Luc Clémentin avec : Denis Barré, Christine Zavan, Benjamin Zeitoun. Création au Théâtre Confluences (Paris XXe arrondissement, du 24 octobre au 25 novembre 2007).
  • 2010 : Ce que je fais là assis par terre. Mise en scène Delphine Bardot ; pièce d'après le roman de Joël Egloff adapaté par Benoît Fourchard ; musique Antoine Arlot et Pierre Boespflug ; vidéo Marine Drouard ; scénographie et marionnettes Yseult Welschinger ; coproduction Compagnie la Soupe, Centre culturel André Malraux de Vandoeuvre-lès-Nancy, TGP de Frouard. Avec Éric Domenicone, Alexandre Picard et Pierre Boespflug. Représentation : Centre culturel André Malraux (Dominique Répécaud), Vandœuvre-lès-Nancy, 12 janvier 2010. (notice BnF no FRBNF42347238)

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Les Ensoleillés. Réalisation Didier Massot. Jeu : sophie Bezard. Cadre : Loetitia Candellier. Durée : 8 min 42 s. Court métrage tourné lors d’un stage de direction d’acteurs. C'est le résultat d’un travail effectué par le réalisateur avec la comédienne Sophie Bezard sur un monologue du recueil Les Ensoleillés.
  • 2014 : L’Étourdissement. Réalisation : Gérard Pautonnier. Production : Elzevir Films & Bactery Films. Durée : 23 min. Avec : Arthur Dupont, Philippe Duquesne, Pascale Arbillot, Nicolas Vaude, Féodor Atkine, Miglen Mirtchev, Éric Bougnon, Marie Berto.

Long métrage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

Chroniques
  • FERNIOT, Christine. « Étourdis et confus ». Télérama, 12 janvier 2008, n° 3026.
  • FILLON, Alexandre. « Un autre monde ». Livres hebdo, 23 novembre 2007, n° 711, p. 39.
Entretiens
  • LABAT, Julien. « L’art de l’absurde ». Page des libraires, janvier-février 2008, n° 118, p. 24.

Liens externes[modifier | modifier le code]