Joênia Wapichana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joênia Wapichana
Joenia Wapixana Brazilian lawyer.jpg
Fonction
Députée fédérale brésilienne du Roraima
56e législature du Congrès national du Brésil (d)
depuis le
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
Boa VistaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Joênia Batista de CarvalhoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université fédérale du Roraima (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Joênia Wapichana, née Joênia Batista de Carvalho le dans le village de Truaru da Cabeceira, près de Boa Vista (État du Roraima), est une avocate et une femme politique brésilienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Inscrite sur les registres d'état-civil sous le nom Batista de Carvalho, elle préfère utiliser celui de Wapichana, qui fait référence au peuple auquel elle appartient, les Wapishana.

Première femme indigène brésilienne à devenir avocate, en 1997, elle reçoit en le prix Reebok des droits de l'homme, qui récompense le travail des jeunes militants. Elle défend les droits de cinq peuples du Roraima devant le Tribunal suprême fédéral en 2008 et obtient un jugement favorable à la démarcation des terres de la réserve Raposa Terra do Sol (pt)[1],[2].

Juriste du Conseil indien du Roraima (CIR), elle participe au forum des Nations unies sur les questions autochtones. En 2013, elle est la première présidente de la Commission des droits des peuples indigènes de l'Ordre des avocats du Brésil.

En 2017, elle adhère pour la première fois à un parti, la Rede Sustentabilidade (pt) de Marina Silva, suivant ainsi la demande faite par dix communautés lors de la 47e Assemblée générale des peuples indigènes du Roraima, qui la considèrent comme la personne la plus à même d'être élue au Congrès national[1].

Le , elle est élue avec 8 434 voix. Elle devient ainsi la première femme indigène à devenir députée fédérale (le seul autre indigène à avoir été élu est Mário Juruna, député en 1982)[1]. Et en 2018, elle a reçu le prix des droits de l'homme des Nations unies.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d «Como a primeira mulher indígena conquistou uma vaga na Câmara Federal», El País Brasil, 10 octobre 2018 (pt)
  2. «Joênia, a 1ª índia a se tornar advogada no Brasil», Ordre des avocats du Brésil, 13 décembre 2004 (pt)

Liens externes[modifier | modifier le code]