João Alves (football, 1952)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir João Artur Rosa Alves
João Alves
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom João António Ferreira Resende Alves
Nationalité Drapeau du Portugal Portugal
Naissance (61 ans)
Lieu Albergaria-a-Velha, Portugal
Taille 1,74 m
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1968-1969 Drapeau : Portugal AD Sanjoanense
1969-1972 Drapeau : Portugal Benfica
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1972-1973 Drapeau : Portugal Benfica B
1972-1973 Drapeau : Portugal Varzim SC
1973-1974 Drapeau : Portugal CD Montijo [1] 30 0(2)
1974-1976 Drapeau : Portugal Boavista FC [2] 59 (26)
1976-1978 Drapeau : Espagne UD Salamanque 64 (10)
1978-1979 Drapeau : Portugal Benfica 26 (11)
1979-1980 Drapeau : France PSG 22 0(0)
1980-1983 Drapeau : Portugal Benfica 71 (17)
1983-1985 Drapeau : Portugal Boavista FC [3] 47 0(3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1974-1983 Drapeau : Portugal Portugal 36 0(3)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1985-1987 Drapeau : Portugal Boavista FC[4] 42,62 %
1987-1988 Drapeau : Portugal Leixões SC 59,52 %
1988-1990 Drapeau : Portugal Estrela Amadora [5] 36,47 %
1990 Drapeau : Portugal Boavista FC[6] 50 %
1991-1992 Drapeau : Portugal Vitória Guimarães [7] 42,86 %
1992-1994 Drapeau : Portugal Estrela Amadora [8] 43,59 %
1994-1996 Drapeau : Portugal Os Belenenses 36,11 %
1996 Drapeau : Espagne UD Salamanque 12,50 %
1996-1997 Drapeau : Portugal Boavista FC[9] 20 %
1997-1998 Drapeau : Portugal SC Campomaiorense 30 %
1999 Drapeau : Portugal SC Farense 25 %
2000-2002 Drapeau : Portugal Académica de Coimbra 42,86 %
2002-2003 Drapeau : Portugal Estrela Amadora 26,09 %
2003-2004 Drapeau : Portugal Leixões SC 14,28 %
2007-2009 Drapeau : Portugal Benfica (U19) 70,83 %
2009-2011 Drapeau : Suisse Servette FC 63,64 %
2012 Drapeau : Suisse Servette FC 33,33 %
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

João António Ferreira Resende Alves, né le à Albergaria-a-Velha (Portugal), est un ancien footballeur portugais.

Milieu de terrain, il compte 36 sélections en équipe du Portugal A (3 buts). Il devient par la suite entraîneur et consultant pour le quotidien sportif "Record"[10]. Il est aussi gérant de l'école de football "Escola de Futebol Luvas Pretas".

Joueur, il était surnommé « luvas pretas » (« les gants noirs », héritage de son grand père Carlos Alves [11], international portugais ayant évolué à Carcavelinhos et au FC Porto), en raison de ces gants qu'il portait.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le joueur « Luvas pretas »[modifier | modifier le code]

Formé au Benfica Lisbonne, après une première licence à l'AD Sanjoanense, club entraîné par son grand père. Les dirigeants lisboete ne voulant pas l'intégrer immédiatement au sein de l'équipe première, il quitte le Benfica. Joueur extraordinaire, possédant une technique, qui lui permet de mettre le ballon où il veut. Il commence par jouer en tant que professionnel au Varzim SC, au terme de la saison le Benfica Lisbonne, veut récupérer son joueur, mais à la suite d'un incident avec António Simões il est transféré définitivement et fait ses débuts en 1re division en 1973/74 avec CD Montijo [12], qui lui aussi fait ses débuts à ce niveau, et finit dernier à la fin de la saison. Considéré comme le meilleur jeune joueur du Portugal, il s'installe à Boavista [13], pendant la saison 1974/75, qui est entraîné par José Maria Pedroto. Lors de sa première saison, il se classe à la 4e place et remporte la Coupe du Portugal, ainsi que le titre honorifique de deuxième meilleur buteur du club, ce qui lui vaut d'être convoqué pour la première fois en sélection nationale. La saison suivante il devient vice-champion du Portugal, gagne à nouveau la Coupe et cette fois il est le « goleador » de Boavista. Cette même année il fait partie des prétendants au Ballon d'Or.

Au terme de cette saison, sa notoriété de joueur créatif, doué d'une extraordinaire vision du jeu, et imaginatif, ayant traversée les frontières, il quitte le Portugal pour se rendre en Espagne, où il joue pour l'UD Salamanque, pendant deux saisons, Il est l'un des premiers joueurs étranger à triompher en Espagne[14] et est même désigné, meilleur joueur étranger de la « Liga » 78, devant de grands noms tel que : Johan Cruijff, Mario Kempes, ou encore Neeskens.

Malgré des approches du Real Madrid, il est retour dans son pays natal c'est auprès de son club formateur qu'il réalise le plus gros de son palmarès. Il obtient le doublé en 1981, et en 1983. Il participe à la finale de la Coupe UEFA 1982-83[15], en tant que remplaçant (non titularisé par l'entraîneur suédois Sven-Göran Eriksson, pour un retard à l'entraînement), perdant face au club belge d'Anderlecht. Entre temps il fait une escapade par Paris durant la saison 1979-80[16]. Gravement blessé lors de la troisième journée de championnat de France [17] face à Sochaux, il est contraint à cinq mois d'indisponibilité. Rétablit, il ne s'adapte pas bien à la France, et décide de revenir à Benfica [18]. Au début de la saison 1983-84, il retourne auprès de son club de cœur le Boavista FC, où il termine sa carrière de joueur et entame celle d'entraîneur (entraîneur-joueur durant la saison 1984-85). Au cours de sa carrière de joueur, il remporte plusieurs titres individuels comme celui de meilleur joueur du championnat d'Espagne en 1977 et fait partie des nominés pour le Ballon d'Or en 1975, 1978 et 1979.

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

En mars 1985, après le renvoi de Mário Wilson, il prend en charge l'équipe du Boavista FC, jusqu'à la fin de la saison. Il devient ainsi l'un des plus jeunes entraîneurs de football portugais en 1re Division. Il réalise l'exploit de finir à la 4e place et de se qualifier pour la Coupe de l'UEFA. Durant cette période il s'est également avéré un véritable découvreur de talents, comme Paulo Bento, (qui considère João Alves comme étant sa grande référence comme entraîneur[19]), Pedro Barbosa, Abel Xavier, Pauleta, entre autres. La saison 1985-86, il termine à la cinquième place et qualifie à nouveau l'équipe en Coupe de l'UEFA. Il entame une troisième saison au sein du Boavista, et qualifie pour la première fois de son histoire le club, pour le second tour de la C3, après avoir battu la Fiorentina. Mais à la 16e journée, à la suite de la septième défaite depuis le début de saison, le club est à la porte de la relégation (12e sur 16), il est alors démis de ses fonctions d'entraîneur, et remplacé par José Torres.

Il s'engage pour la saison 1987-88, auprès du Leixões SC, et obtient la montée au sein de l'élite du football portugais, mettant ainsi un terme à 11 années d'absence. Néanmoins il n'accompagne pas ces derniers et leur préfère l'Estrela Amadora. La première saison il se classe 8e,et atteint les 1/32e de finale de la Coupe du Portugal. La saison 1989-90, est de moins bon calibre en championnat, mais il conquiert la Coupe, cela malgré une compétition où il a dû rejouer les matches quasiment à chaque tour (5 victoires, 4 nuls). Au début de 1990/91 il retourne aux commandes du Boavista, mais est remplacé dans ses fonctions par Artur Ferreira, dès le mois de novembre 1990. Il rejoint donc le Vitória Guimarães et devient le troisième entraîneur depuis le début de la saison. Arrivé en , il entame une tentative de remontée mais finit 9e du championnat. Il entame une deuxième saison avec de prestigieux noms tel que : Paulo Bento, l'actuel sélectionneur de l'équipe du Portugal, Pedro Barbosa et le tunisien Zied Tlemçani qui termine la saison en tant que troisième meilleur buteur du championnat. Il réalise un excellent début de saison où il rivalise avec les meilleures, à la mi-saison il est quatrième à 4 points du FC Porto, champion d'automne. Il clôt la saison à la cinquième place et atteint l'objectif du club, c'est-à-dire de se qualifier pour les compétitions européennes. Malgré cette belle saison son contrat n'est pas renouvelé par les dirigeants de Guimarães. Il retourne dans un club qu'il connaît déjà l'Estrela Amadora, qui évolue en deuxième division. Dès la première saison il est champion (deuxième titre acquit avec ce club) et suit ses joueurs en élite où il se classe septième. En 1994 il remplace José Romão à tête du Belenenses (troisième grand club de Lisbonne), il signe une seconde saison, où il obtient une place honorable de 6e, à un moment où le club à la croix du Christ vit des jours difficiles en raison d'une crise économique et financière.

En 1996, il est de retour à Salamanque, vingt ans après y avoir joué, il y côtoie un certain Pauleta, qui comme lui jouera au PSG. Cette nouvelle expérience est loin d'être une réussite, il débute le championnat de deuxième division espagnol, par un match nul, malheureusement les autres ne vont pas jouer en sa faveur, il quitte le club après une cinquième défaite, lors de la huitième journée, nous sommes le 27 octobre 1996. Malgré son échec en tant qu'entraîneur, il laisse à Salamanque de bons souvenirs comme joueur.

Durant cette même saison, il est appelé par le Boavista, ce qu'il fait pour la troisième fois, mais la réussite n'est à nouveau pas présente, au bout de cinq matches il quitte ses fonctions. Il ne retrouve pas de club pour finir la saison, ni en début de la suivante. Il atterrit à Campomaiorense [20] qui vient de monter en première division et qui connaît des débuts difficiles, il finit néanmoins onzième (meilleur classement obtenu par le club en « Primeira Divisão »). La saison suivante les dieux du football sont à nouveau contre lui, un début de championnat calamiteux (huit défaites en 13 matches) fait qu'il est congédié, et remplacé par son adjoint José Pereira. En février 1999, il est appelé à gérer les blancs et noirs du SC Farense, club entraîné par son grand père dans la fin des années 1930. Il finit la saison, en maintenant l'équipe au plus haut échelon portugais. Empilant pour une deuxième saison, le sort s'acharne et il est remercié au mois de décembre. Il este un an sans club avant de rejoindre les « étudiants » de Coïmbra qui évoluent en deuxième division portugaise et qui se trouvent en milieux de tableaux. Il maintient le club, mais se jure de le faire monte en élite. Ce qu'il réalise la saison suivante, en effet il classe le club en seconde place à deux points du premier (Moreirense), cela avec un effectif peu modifié. Il se retrouve en première division deux ans après l'avoir quitté, mais au bout de neuf journées aucune victoire à l'actif de l'Académica, il est remplacé par Victor Alves après la douzième journée. Il retourne en « II Divisão de Honra », auprès d'un de ses clubs fétiche en tant qu'entraîneur, l'Estrela Amadora, arrivée lors de la vingt cinquième journée, il termine à une méritante troisième place, synonyme de la montée en division supérieure. Mais à nouveau son style de jeu ne convient pas au championnat d'élite, il rejoint le Leixões SC à l'échelon inférieur. L'aventure ne dure que deux mois.

Écarté du football professionnel, il reste néanmoins attaché à ce sport, il se lance dans la formation des jeunes, notamment au sein de son école de football qu'il a créé au début des années 2000 à Santiago do Cacem. L'École de Football luvas pretas fait partie des écoles de football, les plus prestigieuses du Portugal.

En 2007, 24 ans après de quitter le club de Benfica, il assume le poste de sélectionneur des juniors pendant la saison 2007/08, ainsi que la saison suivante.

En octobre 2009, il est pressentit pour rejoindre l'Académica [21], mais André Villas-Boas lui est finalement préféré. Ce même mois, l'homme d'affaires iranien Majid Pishyar, propriétaire à l'époque, du Servette FC, contacte Alves afin de lui proposer de devenir l'entraîneur du club. Arrivé en Suisse en remplacement de William Niederhauser, il atterrit donc chez les Helvètes du Servette, qui évolue en Challenge League (deuxième division suisse). Il obtient une quatrième place, à une marche de la montée. La saison suivante l'objectif est atteint, le Servette, retrouve la première division après cinq années en division inférieure. Après avoir été démis de ses fonctions en novembre 2011[22], il est de retour en avril 2012, en litige avec le club depuis son éviction, il le quitte définitivement en août [23].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Le tableaux ci-dessous, comprend tous les matches officiels hors matches amicaux.

Championnats Coupes nationales Coupes continentales Sélection Drapeau : Portugal Portugal Total
Saison Club Pays Classement Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts
1972-73 Benfica B Drapeau : Portugal ? Divisão
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
0
0
incomplet
incomplet
1972-73 Varzim SC Drapeau : Portugal II Divisão Z. Norte
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
0
0
incomplet
incomplet
1973-74 CD Montijo Drapeau : Portugal I Divisão
16°
30
2
inconnu
inconnu
0
0
0
0
30
2
1974-75 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
30
11
inconnu
inconnu
0
0
7
0
37
11
1975-76 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
29
15
inconnu
inconnu
0
0
4
1
33
16
1976-77 UD Salamanque Drapeau : Espagne Primera Liga
12°
33
4
inconnu
inconnu
0
0
4
1
37
5
1977-78 UD Salamanque Drapeau : Espagne Primera Liga
31
6
inconnu
inconnu
0
0
4
0
35
6
1978-79 Benfica Drapeau : Portugal I Divisão
26
11
inconnu
inconnu
1
0
5
1
32
12
1979-80 PSG Drapeau : France D I
19
0
3
0
0
0
0
0
22
0
1980-81 Benfica Drapeau : Portugal I Divisão
30
14
inconnu
inconnu
0
0
8
0
38
14
1981-82 Benfica Drapeau : Portugal I Divisão
14
3
inconnu
inconnu
0
0
0
0
14
3
1982-83 Benfica Drapeau : Portugal I Divisão
27
0
inconnu
inconnu
10
1
4
0
41
1
1983-84 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
29
3
inconnu
inconnu
0
0
0
0
29
3
1984-85 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
18
0
inconnu
inconnu
0
0
0
0
18
0
Total
incomplet (316)
incomplet (69)
incomplet
incomplet
23
0
36
3
incomplet (366)
incomplet (73)
  • Drapeau : Portugal 233 matchs et 59 buts en 1re division portugaise
  • Drapeau : Espagne 64 matchs et 10 buts en 1re division espagnole
  • Drapeau : France 19 matchs et 0 but en Division 1

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Il débute en sélection nationale le 13 novembre 1974 en match amical contre la Suisse, alors qu'il est joueur du Boavista. Match qui se solde par une défaite 3 à 0, et son dernier match se dispute le 27 avril 1983, face à l'Union soviétique (défaite 5 à 0) dans le cadre des qualifications à l'Euro 1984. Il honore son premier but 3 décembre 1975 face à Chypre. Capitaine à une reprise, il totalise au final 36 sélections et 3 buts.

Date Club Compétition Adversaire Résultat Tps de jeu Buts
13 novembre 1974 Drapeau : Portugal Boavista FC Amicale Drapeau : Suisse Suisse 3-0 69 0[24]
20 novembre 1974 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Angleterre Angleterre 0-0 90 0[25]
9 mars 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Amical Drapeau : Brésil Sélection de Goiás 2-1 46 0[26]
26 avril 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Amical Drapeau : France France 0-2 79 0[27]
30 avril 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 5-0 90 0
13 mai 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Amical Drapeau : Écosse Écosse 1-0 65 0
8 juin 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Chypre Chypre 0-2 90 0[28]
12 novembre 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1-1 90 0[29]
19 novembre 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Angleterre Angleterre 1-1 90 0
3 décembre 1975 Drapeau : Portugal Boavista FC Qualifications Euro 1976 Drapeau : Chypre Chypre 1-0 90 1[30]
7 avril 1976 Drapeau : Portugal Boavista FC Amical Drapeau : Italie Italie 3-1 46 0
16 octobre 1976 Drapeau : Espagne UD Salamanque Qualifications Coupe du monde 78 Drapeau : PolognePologne 0-2 90 0[31]
17 novembre 1976 Drapeau : Espagne UD Salamanque Qualifications Coupe du monde 78 Drapeau : Danemark Danemark 1-0 90 0[32]
22 décembre 1976 Drapeau : Espagne UD Salamanque Amical Drapeau : Italie Italie 2-1 90 0
30 mars 1977 Drapeau : Espagne UD Salamanque Amical Drapeau : Suisse Suisse 1-0 90 1
9 octobre 1977 Drapeau : Espagne UD Salamanque Qualifications Coupe du monde 78 Drapeau : Danemark Danemark 2-4 90 0[33]
29 octobre 1977 Drapeau : Espagne UD Salamanque Qualifications Coupe du monde 78 Drapeau : Pologne Pologne 1-1 90 0[34]
16 novembre 1977 Drapeau : Espagne UD Salamanque Qualifications Coupe du monde 78 Drapeau : ChypreChypre 4-0 90 0[35]
8 mars 1978 Drapeau : Espagne UD Salamanque Amical Drapeau : France France 2-0 90 0
20 septembre 1978 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : États-Unis États-Unis 1-0 90 0
11 octobre 1978 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1980 Drapeau : Belgique Belgique 1-1 90 0[36]
15 novembre 1978 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1980 Drapeau : Autriche Autriche 1-2 90 0[37]
29 novembre 1978 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1980 Drapeau : Écosse Écosse 1-0 90 0[38]
9 mai 1979 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1980 Drapeau : Norvège Norvège 0-1 90 1[39]
24 septembre 1980 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : Italie Italie 3-1 90 0
7 octobre 1980 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : États-Unis États-Unis 1-1 20 0
19 novembre 1980 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Coupe du monde 82 Drapeau : Irlande Irlande du Nord 1-0 84 0[40]
17 décembre 1980 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Coupe du monde 82 Drapeau : Israël Israël 3-0 90 0[41]
15 mars 1981 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : Bulgarie Bulgarie 1-1 79 0
20 avril 1981 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Coupe du monde 82 Drapeau : Irlande Irlande du Nord 1-0 90 0[42]
20 juin 1981 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : Espagne Espagne 2-0 83 0
24 juin 1981 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Coupe du monde 82 Drapeau : Suède Suède 3-0 90 0[43]
22 septembre 1982 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1984 Drapeau : Finlande Finlande 0-2 90 0[44]
10 octobre 1982 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1984 Drapeau : Pologne Pologne 2-1 36 0[45]
13 avril 1983 Drapeau : Portugal Benfica Amical Drapeau : Hongrie Hongrie 0-0 39 0
27 avril 1983 Drapeau : Portugal Benfica Qualifications Euro 1984 Drapeau : URSS URSS 5-0 90 0[46]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Le tableaux ci-dessous, comprend tous les matches officiels hors matches amicaux.

Résultats Total
Saison Club Pays Victoires Nuls Défaites Classement Titres  % Victoires  % Nuls  % Défaites
1984-85 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
5
2
2
0
55,56 %
22,22 %
22,22 %
1985-86 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
16
8
10
0
47,06 %
23,53 %
29,41 %
1986-87 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
5
6
7
Saison non terminée
0
27,78 %
33,33 %
38,89 %
1987-88 Leixões SC Drapeau : Portugal II Divisão Z. Norte
25
9
8
1
59,52 %
21,43 %
19,05 %
1988-89 Estrela Amadora Drapeau : Portugal I Divisão
16
13
13
0
38,10 %
30,95 %
30,95 %
1989-90 Estrela Amadora Drapeau : Portugal I Divisão
15
12
16
12°
1
34,88 %
29,91 %
35,21 %
1990-91 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
6
2
4
Saison non terminée
0
50 %
16,67 %
33,33 %
1990-91 Vitória Guimarães Drapeau : Portugal I Divisão
9
2
9
0
45 %
10 %
45 %
1991-92 Vitória Guimarães Drapeau : Portugal I Divisão
15
13
8
0
41,67 %
36,11 %
22,22 %
1992-93 Estrela Amadora Drapeau : Portugal II Divisão Honra
21
14
4
1
53,85 %
35,90 %
10,25 %
1993-94 Estrela Amadora Drapeau : Portugal I Divisão
13
15
11
0
33,33 %
38,46 %
28,21 %
1994-95 Os Belenenses Drapeau : Portugal I Divisão
10
7
18
12°
0
28,57 %
20 %
51,43 %
1995-96 Os Belenenses Drapeau : Portugal I Divisão
16
9
12
0
43,24 %
25,71 %
31,05 %
1996-97 UD Salamanque [47] Drapeau : Espagne Segunda Division
1
2
5
Saison non terminée
0
12,50 %
25 %
62,50 %
1996-97 Boavista FC Drapeau : Portugal I Divisão
1
2
2
Saison non terminée
0
20 %
40 %
40 %
1997-98 SC Campomaiorense Drapeau : Portugal I Divisão
10
5
12
11°
0
37,03 %
18,52 %
44,45 %
1998-99 SC Campomaiorense Drapeau : Portugal I Divisão
2
3
8
Saison non terminée
0
15,38 %
23,08 %
61,54 %
1998-99 SC Farense Drapeau : Portugal I Divisão
4
5
5
11°
0
28,58 %
35,71 %
35,71 %
1999-00 SC Farense Drapeau : Portugal I Divisão
3
5
6
Saison non terminée
0
21,43 %
35,71 %
42,86 %
2000-01 Académica de Coimbra Drapeau : Portugal II Divisão Honra
8
4
7
0
42,11 %
21,05 %
36,84 %
2001-02 Académica de Coimbra Drapeau : Portugal II Divisão Honra
20
11
7
0
52,63 %
28,95 %
18,42 %
2002-03 Académica de Coimbra Drapeau : Portugal I Divisão
2
5
6
Saison non terminée
0
15,38 %
38,46 %
46,16 %
2002-03 Estrela Amadora Drapeau : Portugal II Divisão Honra
5
4
1
0
50 %
40 %
10 %
2003-04 Estrela Amadora Drapeau : Portugal I Divisão
1
1
11
Saison non terminée
0
8,33 %
8,33 %
83,34 %
2003-04 Leixões SC Drapeau : Portugal II Divisão Honra
1
3
3
Saison non terminée
0
14,28 %
42,86 %
42,86 %
2007-08 Benfica Drapeau : Portugal Juniors A Zona Sul
23
4
3
0
76,67 %
13,33 %
10 %
2007-08 Benfica Drapeau : Portugal Phase finale
3
1
2
0
50 %
16,67 %
33,33 %
2008-09 Benfica Drapeau : Portugal Juniors A Zona Sul
22
5
3
0
73,33 %
16,67 %
10 %
2008-09 Benfica Drapeau : Portugal Phase finale
3
2
1
0
50 %
33,33 %
16,67 %
2009-10 Servette FC Drapeau : Suisse Challenge League
14
5
3
0
63,64 %
22,73 %
13,63 %
2010-11 Servette FC Drapeau : Suisse Challenge League
21
6
6
0
63,64 %
18,18 %
18,18 %
2011-12 Servette FC Drapeau : Suisse Super League
9
4
8
0
42,86 %
19,05 %
38,09 %
2012-13 Servette FC Drapeau : Suisse Super League [48]
2
4
6
Saison non terminée
0
16,67 %
33,33 %
50 %
Total
327
193
227
incomplet
incomplet
43,78 %
25,84 %
30,38 %

Coupes continentales[modifier | modifier le code]

En gras, le club vainqueur.

Date Club Compétition Adversaire Résultat
19 septembre 1985 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Belgique Club Bruges 4-3
2 octobre 1985 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Belgique Club Bruges 1-3
17 septembre 1986 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Italie Fiorentina 1-0
2 octobre 1986 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Italie Fiorentina 0-1 (3-1, pen.)
23 octobre 1986 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 1-2
5 novembre 1986 Drapeau : Portugal Boavista FC C3 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 0-1
2 juillet 2012 Drapeau : Suisse Servette FC C3 Drapeau de l'Arménie Gandzasar Kapan 2-0
26 juillet 2012 Drapeau : Suisse Servette FC C3 Drapeau de l'Arménie Gandzasar Kapan 1-3
2 août 2012 Drapeau : Suisse Servette FC C3 Drapeau : Norvège Rosenborg BK 1-1
9 août 2012 Drapeau : Suisse Servette FC C3 Drapeau : Norvège Rosenborg BK 0-0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Avec le Boavista FC Drapeau : Portugal[modifier | modifier le code]

Avec le Benfica Lisbonne Drapeau : Portugal[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Nominés pour le Ballon d'Or en 1975 avec le Boavista Drapeau : Portugal, en 1978 avec Salamanque Drapeau : Espagne, et en 1979 avec le PSG Drapeau : France.
  • Meilleur joueur portugais du Championnat du Portugal 1975 avec Boavista
  • Vice Champion du Portugal en 1976 avec le Boavista
  • Meilleur joueur étranger de la « Liga » 1978 avec Salamanque
  • Vice Champion du Portugal en 1979 avec le Benfica
  • Vice Champion du Portugal en 1982 avec le Benfica
  • Finaliste de la C3 en 1983 avec le Benfica

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Avec le Leixões SC Drapeau : Portugal[modifier | modifier le code]

Avec l'Estrela Amadora Drapeau : Portugal[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Vice Champion du Portugal de deuxième division en 2002 avec l'Académica
  • Vice Champion Juniors A du Portugal en 2008 avec le Benfica
  • Vice Champion Juniors A du Portugal en 2009 avec le Benfica
  • Vice Champion de deuxième division en 2011 avec le Servette

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. João Alves au CD Montijo
  2. João Alves joueur au Boavista FC1
  3. João Alves joueur au Boavista FC2
  4. João Alves entraîneur au Boavista FC1
  5. Entraîneur de l'Estrela Amadora
  6. João Alves entraîneur au Boavista FC2
  7. João Alves entraîneur au Vitória Guimarães
  8. Entraîneur de l'Estrela Amadora 2
  9. João Alves entraîneur au Boavista FC3
  10. João Alves consultant
  11. <http://estrelas-do-fcp.blogspot.fr/2012/03/carlos-alves.html Bio de Carlos Alves en portugais]
  12. João Alves au CD Montijo
  13. Bio de João Alves au Boavista FC
  14. João Alves en Espagne
  15. finale
  16. Passage au PSG 1
  17. Passage au PSG 2
  18. João Alves au Benfica
  19. [1]
  20. Passage au SC Campamaiorense
  21. João Alves pressenti à l'Académica
  22. João Alves démit de ses fonctions
  23. João Alves de retour au Servette
  24. Feuille de match
  25. Feuille de match
  26. Feuille de match
  27. Feuille de match
  28. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12292 Feuille de match
  29. Feuille de match
  30. Feuille de match
  31. Feuille de match
  32. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12492 Feuille de match
  33. Feuille de match
  34. Feuille de match
  35. Feuille de match
  36. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12796 Feuille de match
  37. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12813 Feuille de match
  38. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12817 Feuille de match
  39. [ http://eu-football.info/_match.php?id=12869 Feuille de match
  40. Feuille de match
  41. Feuille de match
  42. Feuille de match
  43. Feuille de match
  44. Feuille de match
  45. Feuille de match
  46. Feuille de match
  47. João Alves Entraîneur de Salamanque
  48. matches du Servette FC