Jirō Akagawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jirō Akagawa
赤川 次郎

Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 29 février 1948 (66 ans)
Fukuoka, préfecture de Fukuoka, Drapeau du Japon Japon
Langue d'écriture japonais
Genres Roman policier, nouvelle policière

Jirō Akagawa (赤川 次郎, Akagawa Jirō?, né le 29 février 1948 à Fukuoka) est un écrivain japonais très prolifique, spécialisé dans le roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il amorce sa carrière littéraire en 1976 avec une nouvelle qui se déroule à bord d'un train fantôme. Entre 1977 et 2014, il a fait paraître plus de 500 ouvrages. Il est connu pour ses romans policiers humoristiques, notamment une imposante série d'une trentaine de romans et d'une quinzaine de recueils de nouvelles ayant pour héros Mike-Neko Holmes, un chat détective.

Il a été plusieurs fois nommé pour le Prix des auteurs japonais de romans policiers, notamment en 1979 pour Meurtres pour tuer le temps (Hima-tsubushi no satsujin : ひまつぶしの殺人).

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Hima-tsubushi no satsujin (ひまつぶしの殺人, 1978)
    Publié en français sous le titre Meurtres pour tuer le temps, traduit par Aude Bellenger-Sugai, Arles, P. Picquier, 1995 ; réédition, Arles, P. Picquier, « Piquier poche » no 94, 1998
  • Marionetto no wana (マリオネットの罠, 1981)
    Publié en français sous le titre Le Piège de la marionnette, traduit par Rose-Marie Makino-Fayolle, Arles, P. Picquier, 1994 ; réédition, Arles, P. Picquier, « Piquier poche » no 93, 1998

Références[modifier | modifier le code]

  • Georges Gottlieb, Un siècle de romans japonais, Editions Philippe Picquier, Arles, 1995.