Jingdezhen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Jǐngdézhèn shì
景德镇市
Est de la rivière
Est de la rivière
Localisation de la préfecture de Jingdezhen (en jaune)
Localisation de la préfecture de Jingdezhen (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Jiangxi
Statut administratif Ville-préfecture
Code postal Ville : 333000[1]
Code aéroport JDZ
Indicatif +86 0798[1]
Immatriculation 赣H
Démographie
Population 1 499 200 hab.
Densité 286 hab./km2
Population de l'agglomération 311 200 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 29° 18′ nord, 117° 12′ est
Superficie 524 600 ha = 5 246 km2
Divers
PIB total 19,3 milliards de yuans (2005)
PIB par habitant 12 596 yuans (2005)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Jǐngdézhèn shì

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Jǐngdézhèn shì
Liens
Site web www.jdz.gov.cn

Jingdezhen (chinois : 景德镇市 ; pinyin : jǐngdézhèn shì) est une ville-préfecture du nord de la province du Jiangxi en Chine. Elle est entourée par la ville-préfecture de Shangrao sur ses limites intérieure à la province du Jiangxi, et par la province de l'Anhui au Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Porcelaine de Jingdezhen.
Atelier de peinture sur porcelaine

Jingdezhen a été, et reste sans doute encore, la capitale mondiale de la porcelaine. Déjà, sous la dynastie Tang, on disait de Jingdezhen, dans le district de Fuliang, que la ville abritait « des fours reliant un village à un autre, des fours allumés partout ».

Sous la dynastie mongole des Yuan, les premières porcelaine « bleu et blanc », trouvées dans des tombes datant de 1319 à 1336, venaient pour la plupart de Jingdezhen[2].

Sous les Ming, à travers des siècles d'expérience, les fours jingdezhen avaient atteint la perfection dans la translucidité et l'éclat de leur porcelaine, et, grâce à leurs liens avec la Cour, la région autour de Jingdezhen devint le centre de l'industrie de la porcelaine en Chine. L'administration impériale de la porcelaine s'installa à Jingdezhen en 1393 ou 1402.
En 1540, plus de 10 000 personnes travaillaient à la production de la céramique à Jingdezhen[3].

Sous la dynastie mandchoue des Qing enfin, selon le Père d'Entrecolles, la ville comptait, au début du XVIIIe siècle, 18 000 familles de potiers, pour une population totale de 1 000 000 habitants, c'est-à-dire trois fois plus qu'aujourd'hui[4].

Économie[modifier | modifier le code]

En 2005, le PIB total a été de 19,3 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 12 596 yuans[5].
La ville abrite également le siège social de la Changhe Aircraft Industries Corporation.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Jingdezhen exerce sa juridiction sur quatre subdivisions - deux districts, une ville-district et un xian :

Ruelle de Jingdezhen

Transport[modifier | modifier le code]

Le centre-ville de la ville-préfecture comporte deux gares ferroviaires, la gare centrale (景德镇站) et la gare de l'Est (景德镇东站). En face de la gare centrale est située la gare routière de l'Est (景德镇东汽车站).

Aviation[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Jingdezhen Luojia (chinois : 景德镇罗家机场) (code AITA: JDZ • code OACI: ZSJD) est l'aéroport civil de la ville-préfecture.

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare centrale de Jingdezhen ne comporte pas encore en 2017 de ligne à grande vitesse. Il faut plus de cinq heures, en train omnibus (ligne K7816), pour parcourir les plus de 150 km qui séparent Nanchang, la capitale provinciale, à Jingdezhen, contre moins de trois heures en bus.

Route[modifier | modifier le code]

Borne de vélos en libre service route Sanbao (三宝路).

La gare routière de l'Est comporte des ligne de bus reliant principalement Jingdezhen à différentes villes de la province, telles que Nanchang, la capitale provinciale, ainsi que Anqing, Caoxizhen (zh) (曹溪镇), Chongren, Dongxiang, Fuzhou (du Jiangxi), Ganzhou, Guangfeng, Hengfeng, Hukou, Jiujiang, Leping, Nancheng, Nanfeng, Pingxiang, Shangrao, Xingzi, Yixing ou Yiyang, mais également des villes plus éloignées telles que Changsha (Hunan), Hangzhou (Zhejiang), Nankin (Jiangsu), ou encore Shanghai[6].

De nombreuses lignes de bus sillonnent la ville au tarif de deux yuans (environ 0,26 €).

La ville comporte également un réseau de vélos en libre service.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Jiangxi, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. He Li, La Céramique chinoise, Thames & Hudson, 2006, pages 138 et 144
  3. He Li, La Céramique chinoise, Thames & Hudson, 2006, pages 208 à 215
  4. Note : Cité par C. et M. Beurdeley, pages 217 et 218.
  5. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 11/2006)
  6. (zh) « 景德镇东站时刻表:可点击到达地区快速查找 », sur Piaojia.cn

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Vidéo[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) (en) La porcelaine de Jingdezhen: savoir-faire et techniques traditionnels, Vendin-le-vieil, la Revue de la céramique et du verre, , 287 p. (ISBN 2-908988-25-9)
  • He Li, La Céramique chinoise, Thames & Hudson, (ISBN 2878112709)
  • Cécile et Michel Beurdeley, La Céramique chinoise - Le Guide du connaisseur, Paris, Office du livre, Fribourg - Éditions Vilo,
  • Imari : Faïences et porcelaines du Japon, de Chine et d'Europe, Éditions Massin, Paris, (ISBN 270720482X)
  • L'Odyssée de la porcelaine chinoise, Paris, Réunion des Musées Nationaux, , 255 p. (ISBN 2-7118-4601-6)