Jinfengopteryx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jinfengopteryx est un genre de dinosaure théropode du groupe Maniraptora. Ce dinosaure à plumes a été découvert dans la province de Hebei, en Chine. Le Membre de Qiatou, l'unité lithostratigraphique de la Formation de Huajiying dans lequel les fossiles ont été recueillis est d'âge incertain, mais pourrait être corrélé avec le début de la Formation du Yixian plus connue et datée du Crétacé inférieur. Ce dinosaure serait peut-être ainsi âgé d'environ 122 millions d'années[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Reconstitution du squelette

Jinfengopteryx n'est connu que par un seul spécimen, répertorié sous le numéro CAGS-IG-04-0801, constitué d'un squelette articulé presque complet mesurant 55 cm de long. Il a été conservé avec de nombreuses empreintes de pennes, mais il lui manque sur ses pattes arrière les plumes servant au vol, présentes chez les dinosaures apparentés tels que Pedopenna ou Anchiornis. Plusieurs petites structures ovales jaune rougeâtre ont été également préservées avec ce spécimen, probablement des graines que le dinosaure avait mangé avant de mourir[1]. Le régime alimentaire est incertain : malgré le fait d'être un théropode, ce genre aurait pu être un herbivore[3].

Classification[modifier | modifier le code]

Reconstitution d'artiste de Jinfengopteryx elegans.

Les auteurs de la description originale ont considéré Jinfengopteryx comme le membre le plus basal des Avialae, et un membre de la famille des Archaeopterygidae[1]. Dans une suite parue en 2007, ils ont comparé Jinfengopteryx et Archaeopteryx, en maintenant sa classification parmi les archaeopterygidés, sans fournir d'analyse phylogénétique[4]. Cependant, Luis Chiappe a souligné que Jingengopteryx semble avoir plus de caractères communs avec les troodontidés, comme une griffe élargie sur son deuxième orteil court, et de nombreux scientifiques soupçonnent qu'il pourrait appartenir à ce groupe[5]. En 2006, Xu et Norell également suggéré que Jinfengopteryx était un troodontidé, d'après la structure générale de son corps et les caractéristiques des dents[6]. Dans une analyse de 2007 concernant les relations entre les troodontidés, les dromaeosauridés, et les oiseaux primitifs, Turner et ses collègues ont également trouvé que Jinfengopteryx était un troodontidé, en notant qu'il est le premier spécimen de ce groupe avec des preuves de conservation de plumes[7].

En 2012, Turner et ses collègues ont défini une nouvelle sous-famille appelée Jinfengopteryginae. Les caractères uniques de cette sous-famille comprennent une grande fenêtre antéorbitaire et un os jugal bifurqué. Le spécimen IGM 100/1126 est le plus proche parent de Jinfengopteryx au sein du groupe[8]. Le cladogramme suivant est issu de l'analyse phylogénétique de ces auteurs[8].

Paraves

Epidexipteryx




Avialae


Deinonychosauria

Dromaeosauridae


Troodontidae


Anchiornis



Xiaotingia




Jinfengopteryginae

IGM 100/1323




IGM 100/1126



Jinfengopteryx







Mei




Sinovenator



Xixiasaurus






IGM 100/44




Byronosaurus




Sinornithoides




Troodon




Saurornithoides



Zanabazar













Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Q. Ji, S. Ji, J. Lu, H. You, W. Chen, Y. Liu et Y. Liu, « First avialan bird from China (Jinfengopteryx elegans gen. et sp. nov.) », Geological Bulletin of China, vol. 24, no 3,‎ , p. 197-205.
  2. (en) F. Jin, F.C. Zhang, Z.H. Li, J.Y. Zhang, C. Li et Z.H. Zhou, « On the horizon of Protopteryx and the early vertebrate fossil assemblages of the Jehol Biota », Chinese Science Bulletin, vol. 53, no 18,‎ , p. 2820-2827.
  3. (en) Lindsay E. Zanno, David D. Gillette, L. Barry Albright et Alan L. Titus, « A new North American therizinosaurid and the role of herbivory in ‘predatory’ dinosaur evolution », Proceedings of the Royal Society B, vol. 276, no 1672,‎ , p. 3505-3511 (DOI 10.1098/rspb.2009.1029).
  4. (en) S. Ji et Q. Ji, « Jinfengopteryx compared to Archaeopteryx, with comments on the mosaic evolution of long-tailed avialan birds », Acta Geologica Sinica (English Edition), vol. 81, no 3,‎ , p. 337-343.
  5. (en) Luis Chiappe, Glorified Dinosaurs: The Origin and Early Evolution of Birds, Wiley, , 192 p. (ISBN 978-0471247234).
  6. (en) Xing Xu et Mark A. Norell, « Non-Avian dinosaur fossils from the Lower Cretaceous Jehol Group of western Liaoning, China », Geological Journal, vol. 41,‎ , p. 419-437 (DOI 10.1002/gj.1044).
  7. (en) Alan H. Turner, Diego Pol, Julia A. Clarke, Gregory M. Erickson et Mark Norell, « A basal dromaeosaurid and size evolution preceding avian flight », Science, vol. 317, no 5843,‎ , p. 1378–1381 (PMID 17823350, DOI 10.1126/science.1144066)
  8. a et b Alan H. Turner, Peter J. Makovicky et Mark A. Norell, « A review of dromaeosaurid systematics and paravian phylogeny », Bulletin of the American Museum of Natural History, vol. 317,‎ , p. 1–206 (DOI 10.1206/748.1).

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jinfengopteryx » (voir la liste des auteurs).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]