Jimmy Gomez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jimmy Gomez
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
(1 an, 3 mois et 5 jours)
Circonscription 34e district de Californie
Prédécesseur Xavier Becerra
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Fullerton (Californie, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Californie à Los Angeles
Université Harvard

Jimmy Gomez, né le à Fullerton (Californie), est un homme politique américain. Membre du Parti démocrate, il est élu de Californie à la Chambre des représentants des États-Unis depuis juin 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts en politique[modifier | modifier le code]

Les parents de Jimmy Gomez sont originaires du Mexique. Ils arrivent aux États-Unis dans le cadre du programme Bracero[1].

En 2012, Jimmy Gomez — alors directeur politique de la United Nurses Associations of California — est candidat à l'Assemblée de l'État de Californie dans le nouveau 51e district. Il arrive en tête de la primaire avec 13 points d'avance sur un autre démocrate, Luis Lopez. Lors de l'élection générale, il bat Lopez avec environ 60 % des suffrages[2]. Il est réélu à deux reprises en 2014 et 2016[3].

Représentant des États-Unis[modifier | modifier le code]

En 2017, il se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 34e district de Californie, après la démission de Xavier Becerra, nommé procureur général de Californie. La circonscription, qui s'étend de Downtown Los Angeles à Boyle Heights, est majoritairement hispanique et favorable aux démocrates. Gomez représente déjà plus de la moitié de ces électeurs à la législature californienne[1]. Il arrive en tête du premier tour avec environ 25 % des voix, devant Robert Lee Ahn, démocrate d'origine coréano-américaine, à 22 %[4]. Bien que les deux candidats soient proches idéologiquement, Gomez reproche à Ahn, ancien républicain, d'être trop centriste. De son côté, Ahn se présente en outsider face à Gomez, notamment soutenu par l'establishment démocrate[1]. Gomez reçoit également le soutien d'importants syndicats et de mouvements proches de Bernie Sanders[4]. Malgré une forte mobilisation de la communauté coréenne locale[1], Gomez est élu représentant avec 60 % des suffrages dans ce duel entre démocrates[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Melanie Mason, « Assemblyman Jimmy Gomez joins race to succeed Rep. Xavier Becerra in Congress », sur latimes.com, (consulté le 8 juin 2017).
  2. (en) David Fonseca, « Jimmy Gomez Wins 51st Assembly District Over Lopez », sur patch.com, (consulté le 8 juin 2017).
  3. (en) Christine Mai-Duc, « Jimmy Gomez wins Los Angeles congressional election to replace Xavier Becerra », sur latimes.com, (consulté le 8 juin 2017).
  4. a et b (en) Associated Press, « California's Jimmy Gomez wins Democratic fight for House seat », sur foxnews.com, (consulté le 8 juin 2017).
  5. (en) Bridget Bowman, « Jimmy Gomez Wins California Special Election for Becerra’s Seat », sur rollcall.com, (consulté le 8 juin 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]