Jimmie Mattern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jimmie Mattern
Description de cette image, également commentée ci-après
Jimmie Mattern à Berlin en 1932
Nom de naissance James Joseph Mattern
Naissance
Freeport (Illinois), États-Unis
Décès
Palm Desert, Riverside, Californie
Nationalité américaine
Profession
aviateur
Ascendants
Phillip Mattern (père) et Caroline Kennedy (mère)
Conjoint
Della (1927-1937), Dorothy Harvey (18 mai 1937-1988)

James Joseph "Jimmie" Mattern (Freeport (Illinois), -Palm Desert, ) est un aviateur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jimmie Mattern est connu pour ses diverses tentatives de records en vol. Le , avec Bennett Griffin, il vole sur un Lockheed Vega propulsé par un moteur Pratt & Whitney, de Floyd Bennett Field (New York) à Harbour Grace (Terre-Neuve), puis, à Berlin, effectue un vol sans arrêt de 18 heures 41 minutes. Il tente alors de battre le record de vol autour du monde de Wiley Post et Harold Gatty (en) mais s'écrase le , sans gravité, à Baryssaw en Biélorussie. Bien qu'échouant pour un record du monde, il établit malgré tout le nouveau record de la traversée de l'Océan Atlantique en 10 heures et 50 minutes.

En 1933, il tente de nouveau le record du monde mais en solo. Le , il traverse ainsi l'Atlantique mais, le 14 juin effectue un atterrissage forcé en Sibérie. Il est finalement recueilli par les Inuits, secouru par Sigizmund Levanevsky et ramené à Nome en Alaska par celui-ci.

En 1938, il devient pilote d'essai chez Lockheed et teste le Lockheed P-38 Lightning. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe au développement d'une version deux places qui réduit de façon significative les accidents.

À la suite d'un accident vasculaire cérébral, il entre en 1946 à la Mayo Clinic. Il perd à ce moment-là sa capacité de pouvoir voler. Devenu courtier immobilier, il ouvre une agence de voyage.

À la fin des années 1940, il commercialise des instruments de mesure connus sous le nom d'ordinateur Mattern. Restant en contact avec le milieu de l’aéronautique, il participe à plusieurs programmes spatiales, assistent à trois lancements d'Apollo et obtient un Pilot certification in the United States (en). Ce permis est transporté en son honneur sur la Lune par la mission Apollo 11.

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Cloud country, 1936
  • Hawaii to Hollywood, 1936
  • Lost in Siberia, 1936
  • Wings of Youth, 1936
  • The Diary of Jimmy Mattern – Pioneer Airman Autobiography, avec Dorothy Mattern, 1991

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas Allen, Guide to the James J. "Jimmie" Mattern Collection Lire en ligne Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Flying Magazine no 4, octobre 1935, p. 235
  • Joshua Stoff, LaGuardia Airport, 2008, p. 13
  • Patrick M. Stinson, Around-the-World Flights: A History, 2011, p. 118

Liens externes[modifier | modifier le code]