Jim Reeves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jim Reeves
Jim Reeves 1963.JPG

Jim Reeves en 1963.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Galloway (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
TennesseeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
James Travis ReevesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Labels
RCA Records, Abbott Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Discographie
Discographie de Jim Reeves (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jim Reeves, né James Travis Reeves le à Galloway (Texas, États-Unis), mort le dans le comté de Williamson (Tennessee, États-Unis), est un chanteur américain, spécialisé dans la musique country, très populaire aux États-Unis ainsi qu'en Angleterre.

Il meurt à 40 ans aux commandes de son avion Beechcraft , dans un accident survenu à 10 miles au sud de Nashville. Son corps et celui de son passager Dean Manuel, manager et pianiste du chanteur, ne sont retrouvés que le 2 août dans une forêt, après d'intenses recherches mobilisant d'importants moyens.

Ses obsèques ont lieu le 4 août à Carthage (Texas), en présence de 800 personnes.

Il entre au Country Music Hall of Fame en 1967.

Biographie[modifier | modifier le code]

11 fois no 1 aux États-Unis[modifier | modifier le code]

  • Mexican Joe, 1953
  • Bimbo, 1954
  • Four Walls, 1957
  • Billy Bayou, 1958
  • He'll Have to Go, 1960
  • I Guess I'm Crazy, 1964
  • Is It Really Over?, 1965
  • This Is It, 1965
  • Blue Side of Lonesome, 1966
  • Distant Drums, 1966
  • I Won't Come In While He's There, 1967

Il est également 7 fois no 2 et 8 fois no 3.

Au total, il figure 43 fois dans le Top 10 américain, dont 29 fois de son vivant.

Jim Reeves est également no 1 en Angleterre avec « Distant Drums », en 1966, et no 2 avec I Won't Forget You en 1964.

Annexes[modifier | modifier le code]

Jim Reeves Drive, au Country Music Hall of Fame de Carthage (Texas, États-Unis).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pansy Cook, The Saga of Jim Reeves, Crescent Publications, 1977
  • Michael Streissguth, Like A Moth To A Flame. The Jim Reeves Story, RutledgeHill Press, 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]