Jiří Mucha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mucha.
Jiří Mucha
Vítezslava Kapralova and Jiri Mucha.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Mère
Marie Chytilová (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jaroslava Muchová (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

Jiří Mucha ( - ) était un auteur tchèque de nouvelles autobiographiques et d'études sur le travail de son père, le peintre Alfons Mucha.

Portrait du Jiri par Alfons Mucha

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Prague, il était à Paris lorsque le Troisième Reich occupa la Tchécoslovaquie en septembre 1938.

Il est retourné à Prague à la mort de son père, mais a reçu l'autorisation de retourner à Paris comme correspondant de guerre, lui permettant de rallier le Royaume-Uni, pour se joindre à la RAF et travailler pour le gouvernement tchèque en exil.

Il est retourné à Prague en 1947 mais a été arrêté dans l'année qui a suivi par le nouveau gouvernement communiste pour avoir servi dans l'armée britannique. Relâché en 1953, il s'est consacré à l'écriture et aux publications sur l'art de son père, passant la majorité du temps à l'étranger. Il vivait à Paris lors de la Révolution de velours, qui a mis fin au régime communiste, ce qui lui a permis de rentrer à Prague où il est mort deux ans plus tard, en 1991.

Il a épousé la compositrice Vítězslava Kaprálová décédée prématurément en 1940 à Montpellier puis Geraldine Thomsen, elle aussi compositrice mais d'origine écossaise dont il aura un fils en 1948. Il a eu une fille hors mariage, Jarmila Mucha, de Vlasta Plockova, née le 21 juillet 1950. Par acte du 1er juin 1988, il lui octroya "le seul et exclusif droit de créer de la joaillerie et des objets ou des projets des objets dérivés et basés sur les dessins de mon père Alphonse Mucha".

Hormis le travail biographique sur son père, le travail de Mucha n'a eu que peu d'intérêt en anglais. Il inclut (en tchèque) :

  • Spálená setba
  • Studené slunce
  • Podivné lásky

En français:

  • Lieutenant Knap, Editions de la Sixaine, 1946
  • Au seuil de la nuit, paru aux éditions de l'Aube, qui retrace sa rencontre et son bref mariage avec Vítězslava Kaprálová.

Il est inhumé au cimetière de Vysehrad, à quelques mètres de son père.