Jhon Jairo Velásquez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Velasquez (homonymie).
Jhon Jairo Velásquez
Tueur à gages
Information
Naissance
Yarumal (Colombie)
Surnom Popeye
Condamnation 1992
Sentence 30 ans de réclusion criminelle
Assassinats
Pays Drapeau de la Colombie Colombie

Jhon Jairo Velásquez, né le à Yarumal (Colombie), surnommé « Popeye », est un tueur à gage à la solde du cartel de Medellin. Il a été l'un des plus fidèles lieutenants de Pablo Escobar et est à ce jour l'un des très rares survivants de cette époque où le chaos et la violence régnait en Colombie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il découvre sa fascination pour la violence et le sang à l'âge de 12 ans, en assistant à l'assassinat d'un homme à coups de machette à proximité de son école : « Le sang a jailli. Les gens sont partis en courant, effrayés par ce déchaînement d'horreur. Je n'ai pas couru. Le sang me fascinait ».

Il rejoint l'armée, puis la police, et est finalement recruté par le cartel de Medellín.

Il est responsable de l'enlèvement d'Andrés Pastrana Arango le , alors candidat à la mairie de Bogota, afin de faire pression sur les autorités colombiennes concernant la menace d'extradition de Pablo Escobar vers les États-Unis[1]. Il est jugé en 1992 pour l'assassinat du candidat à l'élection présidentielle colombienne Luis Carlos Galán en août 1989, et condamné à trente ans de réclusion criminelle. Il a lui-même reconnu avoir commandité les meurtres de 3 000 personnes et en avoir personnellement assassiné 250 autres[2]. En prison, il utilise une grande partie de sa fortune, construite sur le trafic de drogue et forte de plusieurs millions de Dollars, pour assurer sa protection contre des membres de gangs rivaux.

Libéré de prison en 2014, il demande à rejoindre le parti conservateur « Centre démocratique » de l'ancien président colombien Álvaro Uribe et emploie sa notoriété pour dénoncer les accords de paix avec les FARC-EP[3].

Dans les médias[modifier | modifier le code]

La série colombienne [el patron del mal] retraçant le parcours de Pablo Escobar, consacre son personnage en la personne de Marino, le tueur à la casquette et à l'indéfectible loyauté envers le parrain. Une série Alias J.J Surviving Escobar disponible sur Netflix raconte sa vie en prison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte Chabas, « « Popeye », le bras droit d'Escobar aux 565 victimes, sort de prison. », sur Le Monde,
  2. Véronique Gaymard, « Colombie : l'ancien bras droit de Pablo Escobar sort de prison. », sur rfi.fr,
  3. « A "Popeye" le gustaría aliarse políticamente con Álvaro Uribe, según publicación | Minuto30.com », Minuto30.com,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]