Jeux olympiques de la jeunesse de 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeux olympiques de la jeunesse d’été de 2022
Image illustrative de l’article Jeux olympiques de la jeunesse de 2022

Ouverture officielle par X
Participants
Pays X
Athlètes X (X masculins et X féminins)
Compétition
Nombre de sports X
Nombre d’épreuves X
Symboles
Serment olympique X
X
Flamme olympique de la jeunesse X
X
Mascotte X

◄ 2018 Jeux olympiques de la jeunesse 2026 ►

Les Jeux olympiques de la jeunesse d'été 2022 seront la quatrième édition des Jeux olympiques de la jeunesse d'été et la septième édition des Jeux olympiques de la jeunesse. Ils auront lieu en Afrique dans une ville qui sera élue en octobre 2018.

Choix des dates[modifier | modifier le code]

Initialement prévus pour 2022, le Comité international olympique a décidé, lors de sa 127e session à Monaco, de décaler l'organisation des futurs JOJ à une année non olympique[1], à savoir 2023. Mais lors de la 132e session organisée en marge des Jeux de Pyeongchang 2018, la commission exécutive du CIO décide finalement de redéplacer les JOJ en 2022[2].

Processus de sélection de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Le processus de sélection de la ville hôte est simplifié[3].

La phase de dialogue s'étend du printemps à l'été 2018. Le rapport de faisabilité sera rendu en mai 2018 et les invitations à se porter candidat seront envoyées par le CIO en juillet 2018.

La phase de candidature se déroulera de la fin de l'été à l'automne 2018. Le rapport de la commission d'évaluation sera rendu en septembre 2018 et l'élection de la ville hôte sera organisée de la 133e session du CIO à Buenos Aires les 8 et 9 octobre 2018[4]. Le contrat liant le CIO et la ville hôte sera signé dans la foulée.

Villes candidates[modifier | modifier le code]

La ville qui accueillera les JOJ sera choisie lors des Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires 2018[2]. Thomas Bach s'est clairement montré favorable à l'organisation de ces JOJ sur le continent africain[5],[6]. Le 3 mai 2018, une liste de quatre villes africaines est annoncée par le CIO[7]. La liste est officialisée le 18 juillet 2018.

Afrique[modifier | modifier le code]

Candidatures non sélectionnées car non situées sur le continent africain[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Pang Chung, ancien secrétaire général de la Fédération des sports et comité olympique de Hong Kong, a déclaré en 2015 que les JOJ seraient parfaits pour Hong Kong, en s'inscrivant dans une démarche olympique générale en Chine, alors que Pékin n'avait pas encore été élue ville hôte des Jeux olympiques d'hiver de 2022.

Europe[modifier | modifier le code]

Le retrait de la candidature de Hambourg pour l'organisation des Jeux olympiques d'été de 2024 permet à la capitale de la Bavière d'envisager de se porter candidate à l'organisation des JOJ de 2022.

Lors de la 131e session du Comité international olympique en septembre 2017, des discussions sur l'accueil potentiel de ces JOJ ont eu lieu entre les membres du CIO et des responsables de la ville hongroise. Budapest était candidate pour l'organisation des Jeux olympiques d'été de 2024 avant de se désister le face au manque de soutien de la population[10].

La ville avait déjà été candidate à l'organisations des Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2018, qui seront finalement accueillis par Buenos Aires[12].

Villes ayant renoncé à une candidature[modifier | modifier le code]

En avril 2016, la Fondation olympique de la ville de Monterrey annonce que la cité mexicaine ne présentera finalement pas sa candidature pour ces JOJ, comme ils l'avaient initialement prévu. Monterrey avait proposée sa candidature pour les Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2014 et de 2018, mais le Comité olympique mexicain lui a préféré la candidature de Guadalajara.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Agenda olympique 2020 (Recommandation 25).
  2. a et b « La commission exécutive achève ses travaux le regard tourné vers PyeongChang 2018 et au-delà », sur olympic.org, (consulté le 6 février 2018).
  3. « Un processus simplifié pour sélectionner l'hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022 en Afrique », sur olympic.org, (consulté le 3 avril 2018).
  4. « 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été 2018 à Buenos Aires, Argentine - Procédure d'accréditation et informations aux médias », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  5. (en) Robert Livingstone, « IOC Seeks African City To Host Youth Olympic Games in 2022 », Games bids,‎ (lire en ligne).
  6. (en) Nick Butler, « IOC to target African country to host Summer Youth Olympic Games », Inside the Games,‎ (lire en ligne).
  7. « Jeux Olympiques de la jeunesse 2022 en Afrique - l'idée fait son chemin », Actualités olympiques,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « Youth Olympics perfect for Hong Kong, says former federation official Pang Chung », sur South China Morning Post.
  9. (en) « Interest Growing To Host 2023 Youth Olympic Games In Munich », sur gamesbids.com, (consulté le 8 avril 2016).
  10. Exclusive: Budapest targeted as host of Summer Youth Olympic Games, sur insidethegames.biz
  11. « Les Pays-Bas envisagent d'organiser les Jeux de 2018 ou 2022 », sur Le Parisien, (consulté le 29 novembre 2015).
  12. (en) « Rotterdam To Study 2023 Youth Olympic Games Bid », sur Games Bids
  13. « В Казани могут пройти юношеские Олимпийские игры 2023 - Новости Казани и Татарстана »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  14. (en) « Monterrey, Mexico Abandons 2023 Youth Olympic Games Bid », sur gamesbids.com, (consulté le 10 avril 2016).