Jeux de Génie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Jeux de Génie (Engineering Games) sont un événement annuel regroupant près de quatre cents étudiants en provenance de tout le Québec. Le but des jeux est de permettre aux étudiants des différentes facultés et écoles d'ingénierie du Québec de s'affronter en faisant valoir leurs habiletés intellectuelles, sportives et sociales, le tout dans une atmosphère de compétition. Les délégations sont évaluées selon un barème défini avant la tenue de l'événement. Ainsi, la délégation qui a accumulé le plus de points à la fin des compétitions est sacrée délégation championne lors du gala final.

Historique[modifier | modifier le code]

C’est en 1990 qu'un groupe d'étudiants en ingénierie de l’Université Laval ont créé les Jeux de génie, une compétition interuniversitaire dans le but de permettre aux étudiants des facultés et écoles de génie de toute la province de se côtoyer dans un esprit de camaraderie.

Pendant cinq jours, les participants sont invités à mettre à profit leurs connaissances générales et scientifiques, leurs compétences techniques, leur habileté physique et leur créativité afin d’accumuler des points pour leur délégation et ainsi aspirer aux plus grands honneurs. La participation aux activités sociales est aussi fortement encouragée afin de permettre aux futurs ingénieurs de fraterniser avec leurs confrères des autres délégations.

Organisés sous l'égide de la Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie du Québec (CRÉIQ), le regroupement des associations étudiantes de génie, les Jeux de génie en seront à leur 29e édition en 2019, à l'Université de Sherbrooke. Depuis sa création, la notoriété de l’événement n’a cessé de croître au sein de la communauté étudiante de génie du Québec. Avec plus de quatre cents participants regroupés au sein des douze délégations, il s’agit du plus grand événement rassemblant des étudiants de génie québécois.

Délégations participantes[modifier | modifier le code]

Compétition[modifier | modifier le code]

Bien que d'une édition à l'autre les compétitions varient, on retrouve généralement toujours :

Compétition de la machine[modifier | modifier le code]

La compétition de la machine est l’épreuve maîtresse de la compétition des Jeux de Génie. Elle consiste en un défi commun lancé trois mois avant la compétition. Le défi : fabriquer une machine autonome et intelligente qui utilisera un bon nombre de capteurs et de senseurs afin de surmonter les diverses épreuves du parcours donné. La fabrication de cette machine nécessite la formation d’équipes multidisciplinaires qui devront investir beaucoup de temps afin d’en arriver à un produit des plus compétitifs.

Les équipes machines de chacune des délégations devront œuvrer d’ingéniosité, de créativité en plus de développer la synergie nécessaire afin d’en arriver à une machine qui sera en mesure de correspondre parfaitement aux devis. Les participants de la compétition de la machine doivent donc mettre à profit leurs connaissances et leurs compétences en ingénierie afin de pouvoir administrer leur budget consacré à l’achat des ressources matérielles et les transformations nécessaires à apporter afin de faire de leurs idées une réalité.

La compétition est un évènement fortement médiatisé et fait la fierté des participants et des organisateurs.

Compétitions sportives[modifier | modifier le code]

C’est en s’inspirant de l’adage « un esprit sain dans un corps sain » que les compétitions sportives se sont frayées une place au sein du programme de la compétition. Bien que les participants aux Jeux de Génie soient reconnus pour leurs habilités académiques, les concours sportifs leur permettent aussi de démontrer leur polyvalence. Les compétitions seront non seulement axées sur les habiletés athlétiques individuelles mais, également, sur l’esprit d’équipe et l’effort d’équipe, deux des valeurs les plus importantes de la compétition.

Compétitions académiques[modifier | modifier le code]

Chaque épreuve académique se déroule sur une période de quatre heures durant laquelle les équipes doivent répondre à un questionnaire théorique et réaliser une épreuve pratique qui prend la forme d’un montage, d’une expérience de laboratoire ou d’une mise en situation reliée a un domaine spécifique de l’ingénierie. Pour ce faire, chaque délégations fait la composition d’équipes en fonction des spécialités d’ingénierie proposées pour les différentes épreuves académiques de la compétition. Pour les participants, ces compétitions sont l’équivalent d’un examen final récapitulatif de l’ensemble de leur formation. Un vrai défi à la hauteur de la relève de demain en ingénierie!

Il est également possible pour le partenaire d’un concours académique de définir la tâche à accomplir par les participants. Le commanditaire pourra ainsi jouir d’une visibilité accrue auprès des futurs ingénieurs appartenant au domaine d’activité évalué.

Débats oratoires[modifier | modifier le code]

La communication est sans conteste une aptitude essentielle que doit posséder tout ingénieur en industrie. Ainsi, la compétition des débats oratoires est une occasion en or pour les experts en rhétorique de mesurer leurs capacités d'élocution devant un public formé des délégations et des partenaires de la compétition. Les thèmes des débats portent sur l'éthique ainsi que sur le rôle que les ingénieurs auront à jouer dans les enjeux de l’heure.

Génie-Improvissimo[modifier | modifier le code]

Maintenant devenu une tradition, le tournoi d’improvisation est à l’horaire encore une fois cette année. Un esprit vif comme l'éclair et un talent de comédien hors pair, voilà certaines des qualités qui permettent aux équipes représentant leur délégation de se frayer un chemin jusqu’aux finales de cette compétition. En plus d'être un spectacle pour tous les participants et les bénévoles, cet événement permet aux futurs ingénieurs de puiser au plus profond d'eux-mêmes afin de se tirer de situations qui sont parfois très ardues.

Génies en herbe[modifier | modifier le code]

La compétition Génies en herbes[réf. nécessaire] est une réplique de la populaire émission de télévision Génies en herbe. Les participants doivent puiser dans leurs connaissances générales et démontrer leur rapidité d’esprit pour remporter ce concours.

Gagnants[modifier | modifier le code]

Année École hôte Thème Délégation gagnante
2019 Université de Sherbrooke Atteindre de nouveaux sommets
2018 Université Laval Veni Vidi ViXXVIII

Université de Sherbrooke

2017 École polytechnique de Montréal Les Jeux vidéo Université de Sherbrooke
2016 École de technologie supérieure Souvenirs d'enfance Université Laval
2015 Université de Sherbrooke Vers le futur Université Laval
2014 Université Laval L'Épopée École de technologie supérieure
2013 École Polytechnique de Montréal Les jeux dont vous êtes le héros Université Laval
2012 École de technologie supérieure Civilisations École Polytechnique de Montréal
2011 Université de Sherbrooke 3, 2, 1, Action ! Université Laval
2010 Université Laval H20 Université de Sherbrooke
2009 École Polytechnique de Montréal Vers l'ingénierie… Et plus loin encore ! Université Laval
2008 École de technologie supérieure 18 ans, c'est majeur ! Université de Sherbrooke
2007 Université de Sherbrooke Le génie ne meurt jamais Université de Sherbrooke
2006 Université Laval Organismes GÉNIE-tiquement modifiés École Polytechnique de Montréal
2005 École Polytechnique de Montréal E=JDG École de technologie supérieure
2004 Université du Québec à Trois-Rivières Le genie vert l’avenir École de technologie supérieure
2003 Université de Sherbrooke Magie d’hier, Génie d’aujourd’hui Université Laval
2002 École de technologie supérieure Les XII travaux d’Ingénius Université du Québec à Trois-Rivières
2001 Université Laval Université Concordia
2000 École Polytechnique de Montréal École Polytechnique de Montréal
1999 Université de Sherbrooke École Polytechnique de Montréal
1998 Université Concordia Université de Sherbrooke
1997 Université Laval Université du Québec à Trois-Rivières
1996 Université McGill Université Laval
1995 Université du Québec à Chicoutimi École Polytechnique de Montréal
1994 École Polytechnique de Montréal Université McGill
1993 Université du Québec à Trois-Rivières Université de Sherbrooke
1992 Université de Sherbrooke Université Laval
1991 Université Laval Université Laval

Liens externes[modifier | modifier le code]