Aller au contenu

Jeux africains de la jeunesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeux africains de la jeunesse
Généralités
Sport Multisports
Création 2010
Autre(s) nom(s) JAJ
Organisateur(s) Association des comités nationaux olympiques d'Afrique
Éditions 2
Périodicité 4 ans
Nations 54 pays en 2018
Participants 3100 athlètes en 2018
Disciplines 35 sports en 2015
Statut des participants amateurs et professionnels (homme ou femme)
Pour la dernière compétition voir :
Jeux africains de la jeunesse de 2018

Les Jeux africains de la jeunesse (parfois abrégés JAJ) sont une compétition internationale multisportive qui a lieu tous les 4 ans, indépendamment des Jeux africains et organisée par l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique (ACNOA).

La première édition des Jeux africains de la jeunesse démarre à Rabat, au Maroc[1] du 13 au , en rassemblant prés de 500 athlètes africains dans 16 disciplines différentes[2].

Cette compétition sportive internationale a été lancée par Lassana Palenfo, président de l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique. Abordé pour la première fois en 2006, l'accord d'organisation des premiers Jeux Africains de la Jeunesse est survenu le .

En 2010, la Tunisie a remporté 10 médailles en or sur un total de 28 médailles gagnées. La 2e édition a connu la participation de 62 athlètes tunisiens dans 14 disciplines différentes[3].

La 3e édition des jeux africains de la jeunesse se déroule à Alger du 18 au . 35 disciplines, dont 4 sports d’exhibition, ont été retenues pour faire de ce rendez-vous continental un véritable événement sportif. 3000 athlètes de 54 pays se disputent les médailles et les places qualificatives aux Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires[3].

Maseru, au Lesotho, est désignée comme ville hôte de la quatrième édition des Jeux africains de la jeunesse le par l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique (ACNOA)[4]. Néanmoins, le retard dans les préparatifs des Lesothiens entraîne la réattribution de l'organisation à la capitale éthiopienne Addis-Abeba en septembre 2020, Maseru organisant l'édition suivante[5]. En décembre 2021, en raison de la guerre du Tigré, les Jeux sont finalement attribués au Caire[6],[7]. Reportés à une date non définie, ils sont finalement de nouveau délocalisés à Brazzaville et décalés en août 2023[8],[9],[10],[11], en [12]. L'édition est finalement annulée.

Année Édition Ville hôte Pays Dates Pays participants Athlètes Sports Pays le plus médaillé
2010 I Rabat Drapeau du Maroc Maroc 40 1008 16 Drapeau de la Tunisie Tunisie
2014 II Gaborone Drapeau du Botswana Botswana 22 - 54 2500 20 Drapeau de l'Égypte Égypte
2018 III Alger Drapeau de l'Algérie Algérie 18 - 54 3098 35 Drapeau de l'Égypte Égypte
2026 IV Maseru Drapeau du Lesotho Lesotho

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Jeux africains de la Jeunesse : Clôture en apothéose », Al Bayane (consulté le )
  2. « Jeux africains de la jeunesse au Maroc », Le Figaro (consulté le )
  3. a et b « Jeux Africains de la Jeunesse Alger 2018 », facebook,‎ (lire en ligne)
  4. « Les Jeux africains de la Jeunesse 2022 auront lieu au Lesotho », sur rfi.fr, (consulté le )
  5. « Jeux Africains de la Jeunesse: 2022 en Éthiopie et 2026 au Lesotho », sur rfi.fr, (consulté le )
  6. (en) « Cairo awarded hosting rights for 2022 African Youth Games », sur insidethegames.biz, (consulté le )
  7. « Newsletter ACNOA mars 2022 », sur africaolympic.com (consulté le )
  8. (en) « Congo Brazzaville to host 2023 Africa Youth Games », sur michezoafrika.com, (consulté le )
  9. (en) Michael Houston, « ANOCA President Berraf pledges support for African countries preparing for Paris 2024 », sur insidethegames.biz, (consulté le )
  10. (en) Philip Barker, « Nigerians promise early start to be ready for African Youth Games », sur insidethegames.biz, (consulté le )
  11. (en) « Nigerians promise early start to be ready for African Youth Games », sur insidethegames.biz, (consulté le )
  12. (en) « Competitions Calendar », sur anocolympic.org (consulté le )