Jeunesse en Mission

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jeunesse En Mission)
Aller à : navigation, rechercher
Jeunesse en Mission
Jem.jpg

Devise : « Connaître Dieu et le faire connaître »

Région 180 pays
Création 1960, États-Unis
Type Association à but non lucratif
Organisation non gouvernementale internationale
Effectifs 18 000 volontaires
Personnes clés Loren Cunningham et Darlene, fondateurs
Site web ywam.org

Jeunesse en Mission ou JEM (Youth With A Mission ou YWAM en anglais) est une organisation missionnaire chrétienne évangélique interconfessionnelle internationale présente dans 180 pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jem a été conçu en 1956, par Loren Cunningham, un étudiant de 20 ans dans un institut de théologie des Assemblées de Dieu aux États-Unis [1]. Alors qu'il voyageait aux Bahamas, il a eu une vision sur une organisation qui partagerait la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu sur tous les continents.

L'organisation a été fondée en 1960 aux par Loren Cunningham et Darlene, sa femme[2],[3],[4]. La première mission a eu lieu au Liberia pour construire une route à travers la jungle afin de desservir un centre pour lépreux[5].

JEM a été affiliée à l'ONG humanitaire chrétienne Mercy Ships depuis sa fondation en 1978 jusqu'à 2003 [6].

En 1983, JEM a reçu le statut d'organisation de jeunesse au sein de la Fédération protestante de France[7].

Programmes[modifier | modifier le code]

JEM se concentre sur trois points : l'évangélisation, la formation de disciples et l'aide humanitaire chrétienne [8],[9].

L'organisation compte plus de 18 000 volontaires dans 1 100 bases dans 180 pays [10].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Des plaintes ont été exprimées à propos de la façon dont des figures d’autorité ont traité des volontaires de Jeunesse en mission[11],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Fer 2010, p. 20)
  2. (Fer 2005, p. 143)
  3. Brian Stiller, Evangelicals Around the World: A Global Handbook for the 21st Century, Thomas Nelson, USA, 2015, p. 22
  4. Erwin Fahlbusch, Geoffrey William Bromiley, The Encyclodedia of Christianity, Volume 3 , Wm. B. Eerdmans Publishing, USA, 2003, p. 584
  5. Brian Stiller, Evangelicals Around the World: A Global Handbook for the 21st Century, Éditions Thomas Nelson, USA, 2015, p. 269
  6. (Fer 2010, p. 51)
  7. « Livre: les activités de Jeunesse en Mission et le monde évangélique », sur Religioscope, (c.r. de (Fer 2010)
  8. YWAM, YWAM MINISTRIES, Site web officiel, consulté le 11 février 2017
  9. Robert H. Krapohl, Charles H. Lippy, The Evangelicals: A Historical, Thematic, and Biographical Guide, Greenwood Publishing Group, USA, 1999, p. 163
  10. YWAM, About Us, Site web officiel, USA, consulté le 28 août 2016
  11. (en) Laurie Jacobson, « My Experience in YWAM: A Personal Account and Critique of Cultic Manipulation », International Cultic Studies Association, vol. 3, no 2,‎ , p. 204–33 (lire en ligne)
  12. (en) Ross, Rick A., « Youth With A Mission », (consulté le 11 décembre 2007)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les communautés Dilaram, Floyd MacClung, Madeleine Aubert, Jeunesse en mission, 1978.
  • Yannick Fer (CNRS), Pentecôtisme en Polynésie française: l'évangile relationnel, Genève, Labor et Fides, (ISBN 2-8309-1159-8, notice BnF no FRBNF40130502)
    • Compte rendu : Jean-Yves Carluer, « Pentecôtisme en Polynésie française: l'évangile relationnel », Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, vol. 153,‎ , p. 301,302 (ISSN 0037-9050, OCLC 5884768584, lire en ligne)
  • Yannick Fer (CNRS), L'offensive évangélique. Voyage au cœur des réseaux militants de Jeunesse en Mission, Genève, Labor et Fides, coll. « Histoire et société », (ISBN 978-2-8309-1381-1, notice BnF no FRBNF42218158)
    • Compte rendu : Annie Benveniste, « Yannick Fer, L’offensive évangélique. Voyage au cœur des réseaux militants de Jeunesse en Mission », Archives de sciences sociales des religions, no 152,‎ (ISSN 0335-5985, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]