Jeune chambre internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeune chambre internationale
Logo de l'organisation

Devise : « Be Better »

Situation
Région Crystal Clear app package network.png Monde
Création
Type Association à but non lucratif
Organisation non gouvernementale internationale
Siège Chesterfield, Missouri, États-Unis
Langue anglais
Organisation
Membres 166 000
Fondateur Henry Giessenbier
Président Alexander Tio
Secrétaire général Arrey Obenson

Site web http://www.jci.cc

La Jeune chambre internationale (JCI) est une fédération mondiale de 200 000 jeunes citoyens actifs, âgés de 18 à 40 ans, répartis en près de 5 000 communautés dans plus de 112 pays à travers le monde[1]. La JCI est présente notamment au sein de l’ONU, de l’UNESCO, de l’UNICEF, de la Chambre de commerce internationale, de CARE International et d'AIESEC[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La Junior Chamber est fondée en 1915 sous le nom de l'Association des jeunes hommes pour le progrès civique par Henry Giessenbier et devient la Junior Chamber International le lorsque des représentants de huit nations se réunissent pour créer une organisation qui s'occuperait des problèmes globaux.

Siège mondial[modifier | modifier le code]

Un siège mondial pour la JCI a été établi en 1951 et se trouvait à Coral Gables, en Floride, aux États-Unis depuis 1969. En 2002, le siège fut transféré à Saint-Louis, dans le Missouri aux États-Unis, là où la première organisation locale fut fondée en 1918. 20 salariés à plein temps y travaillent, fournissant différents services aux membres de la JCI. Le Secrétaire Général depuis le est Arrey L. Obenson.

Délégations locales[modifier | modifier le code]

Les organisations nationales fédérées de la Jeune chambre internationale sont actives dans plus de 6 000 organisations locales, appelés chapters, réparties sur plus de 120 pays. Les principales jeunes chambres locales francophones sont les suivantes : Belgique (dont Mouscron, Mons, Verviers, Bastogne, Centre Ardenne, Pays de Herve, Canada, France, Gabon, Liban, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Île Maurice, Monaco, Sénégal, Suisse, Togo,Bénin (dont JCI Cotonou La Doyenne qui est la première organisation sur les 40 qu'elle compte), Burkina Faso, Niger, Côte d'Ivoire , Guinée, Haïti (JCI Haiti)et Tunisie (dont JCI Tunis La Doyenne du mouvement Jeune Chambre qui est la première organisation sur les 90 qu'elle compte).

Accords de coopération[modifier | modifier le code]

La JCI est une organisation non gouvernementale (ONG) inscrite au registre des ONG des Nations unies. Elle a eu un statut consultatif spécial de 1993 à 2011 puis un statut consultatif général de 2011 à 2014[3]. La JCI a signé des accords de coopération avec la Chambre de commerce internationale (CCI), l'Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC), l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) membre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Fondation interaméricaine (IAF)[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chiffres clés sur JCI
  2. « Cercle des Sénateurs JCI Francophones - La JCI et les Sénateurs », sur csf.jci.free.fr (consulté le 9 janvier 2018)
  3. « E/C.2/2016/2/Add.17 - F - E/C.2/2016/2/Add.17 », sur undocs.org (consulté le 31 décembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]