Début fermé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jeu fermé)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Cavalier noir sur case noire b8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Cavalier noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche d5
Pion blanc sur case noire d4
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case blanche e2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Fou blanc sur case blanche f1
Cavalier blanc sur case noire g1
Tour blanche sur case blanche h1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Début fermé : 1.d4 d5

Aux échecs, un début fermé voire un jeu fermé est une ouverture qui débute par le coup 1.d4 des blancs (ouverture du pion dame) suivi par le coup symétrique 1...d5 des Noirs.

Les autres réponses noires à 1.d4 constituent les débuts semi-fermés.

Les codes ECO associés aux débuts fermés vont de D00 à D69.

Historique[modifier | modifier le code]

Si la première idée de débuts fermés figurait déjà dans le Manuscrit de Göttingen (écrit vers la fin du xve siècle), leur usage n'a été consacré qu'à partir de leur emploi par Wilhelm Steinitz au Tournoi d'échecs de Vienne 1873[1]. Historiquement, et très schématiquement, ont été popularisés d'abord les débuts ouverts, puis les débuts semi-ouverts (voir notamment la défense sicilienne après le Traité de Lucena), puis les débuts fermés, les débuts semi-fermés et les ouvertures de flanc (ouverture anglaise, Début Réti, etc.).

Spécificité des finales[modifier | modifier le code]

À l'inverse de celles concernant les débuts ouverts, les finales issues des différents débuts fermés peuvent être similaires alors qu'elles sont issues d'ouvertures très différentes. De l'une à l'autre des structures de pions identiques vont se retrouver, et, par exemple, des finales issues d'ouvertures très différentes comme le Gambit dame ou de la défense Grünfeld peuvent mener à des finales très proches[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. I.A. Horowitz, How to win in the chess openings, Cornerstone Library, New York, 1961, p. 136.
  2. M. I. Chéréchevski et L. M. Sloutski, Choisir son ouverture, vol. 2, Echecs Payot, , 353 p. (ISBN 2-228-89361-7), p. 7

Autres références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :