Jessica Harnois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jessica Harnois
Image dans Infobox.
Jessica Harnois lors de la remise du Réseau des femmes d'affaires du Québec.
Biographie
Naissance
Nationalité
Canadienne
Formation
Baccalauréat en communication, Université du Québec à Montréal
Attestation de spécialisation professionnelle en sommellerie, École hôtelière de Laval
eMBA pour cadres, ESG-UQÀM et Université Paris-Dauphine
Activités
Père
Roger Antoine Harnois
Mère
Francine Fontaine
Autres informations
A travaillé pour
Toqué!, Tetsuya's, Charlie Trotter's, Globe, SAQ
Domaine
Propriétaire de
Productions Jessica Harnois Inc.
Site web
Distinctions
Prix Femme d'affaires du Québec 2019, catégorie « Entrepreneure, petite entreprise »

Jessica Harnois (née le à Granby, Québec, Canada), est une sommelière, entrepreneure et conférencière québécoise. Elle se fait connaître par ses publications sur le vin, son jeu Vin mystère et sa gamme de vins Bù élaborée en collaboration avec Arterra[1]. Elle à le titre d'ambassadrice d'Éduc'Alcool[2] et de porte-parole de plusieurs événements viti-vinicoles, comme la Fête des vendanges de Magog-Orford[3] et le Salon international des vins et spiritueux de Québec[4]. Elle est également présidente de l’Association canadienne des sommeliers professionnels et vice-présidente de l’Alliance panaméricaine des sommeliers (incluant sept pays) de 2009 à 2013[5],[6].

En 2012, elle fonde les Productions Jessica Harnois Inc., puis, en 2014, l'agence de sommellerie Vins au féminin[7] et est détentrice d'une maîtrise en administration des affaires (eMBA) de l'ESG-UQÀM et l'Université Paris-Dauphine[8],[9]. En 2019, elle reçoit le prix Femme d'affaires du Québec, catégorie « Entrepreneure, petite entreprise[10] », du Réseau des femmes d'affaires du Québec (RFAQ).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Née à Granby en 1979, Jessica Harnois est l'enfant unique de Roger Antoine Harnois et de Francine Fontaine, tous deux entrepreneurs[11]. Sa mère joue un rôle important dans l'industrie de la mode au Québec, mettant sur pied la boutique Revenge en 1986[12],[13]. Cette boutique, située au 3852 rue Saint-Denis à Montréal, est longtemps considérée comme « un carrefour pour les jeunes designers de la relève[12] » du Québec. En entrevue, Jessica Harnois souligne que lorsqu'elle était enfant, les événements auxquels elle assistait au restaurant Chez Marleau lui ont donné le goût du vin[14],[15],[16],[17].

En 1998, à l'âge de 18 ans, Jessica Harnois suit un cours en mixologie à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ)[18], avant de compléter un baccalauréat en communication (psycho-sociologie) à l'Université du Québec à Montréal (UQÀM)[15].

À l'âge de 24 ans, en terminant son baccalauréat, elle reçoit une bourse internationale de l'UQÀM pour faire un stage en Australie[17]. En arrivant à Sydney, elle se fait engager de soir au restaurant Tetsuya's à titre de sommelière[17], où elle suivra aussi son cours de barista[19].

Au terme de ce stage, elle part voyager autour du monde, s'arrêtant dans 25 pays et territoires[20],[17]. Ce périple se termine au Charlie Trotter's, à Chicago (États-Unis), où elle se fait engager comme sommelière alors qu'elle complète ses formations[20],[17] par correspondance. Elle recevra par la suite son attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en sommellerie à l'École hôtelière de Laval[15].

En 2017, elle obtient une maîtrise en administration des affaires (eMBA) de l'ESG-UQÀM et l'Université Paris-Dauphine[8],[9], à l'âge de 37 ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sommellerie[modifier | modifier le code]

En 2000, alors qu'elle commence son baccalauréat, Jessica Harnois est engagée au restaurant du chef Normand Laprise, le Toqué, (Montréal, Canada) où elle travaille pendant quatre années[5]. Elle sera ensuite sommelière au Tetsuya's (Sydney, Australie), puis au Charlie Trotter's (Chicago, États-Unis)[5],[15],[17] deux établissements faisant alors partie du classement "The World's 50 Best Restaurants" (respectivement classés 4e et 14e meilleur restaurant au monde en 2005[21]).

De retour au Québec en 2006, Jessica occupera le poste de sommelière-gérante au restaurant Globe[22]. Puis, à 27 ans, elle devient acheteuse en chef à la Société des alcools du Québec (SAQ) où elle travaille avec Denis Marsan[23], aux services Signature (vins de prestige). Elle rédige avec lui le Courrier vinicole[5], la publication de la SAQ.

À partir de 2009, la sommelière s'implique dans plusieurs organisations viti-vinicoles. Elle est présidente de l'Association canadienne des sommeliers professionnels (ACSP) et vice-présidente de l’Alliance panaméricaine des sommeliers (incluant sept pays) de 2009 à 2013[5],[6]. En 2013, à titre de présidente de l'ACSP, elle orchestre la participation d'une équipe québécoise au Concours A.S.I. du Meilleur Sommelier au Monde qui se tiendra au Japon en mars de la même année[16]. L'équipe inclut des têtes d'affiche comme François Chartier, Philippe Lapeyrie et Véronique Rivest[24],[25].

En 2010, elle fait ses débuts en tant que chroniqueuse et critique de vin à TVA pour les émissions Tout simplement Clodine et Salut Bonjour[17]. Aujourd'hui encore, elle apparaît régulièrement dans des émissions télévisées et radiophoniques.

En 2011, la sommelière décide de quitter son poste d'acheteuse de vins de prestige à la SAQ[22]. Elle devient ensuite brièvement vice-présidente au développement des affaires pour James Suckling (en), critique de vin américain reconnu à l'international et ex-critique du Wine Spectator. Elle se rendra avec lui dans plusieurs villes et régions du monde, incluant Bordeaux[26], pour assister à des événements vinicoles.

En entrevue, la femme d'affaires a annoncé qu'elle aimerait développer un projet de vin mousseux dosé à l'érable 100% québécois, ayant avec sa propre appellation d'origine protégée (AOP), soit l'acéro[27].

Entrepreneuriat[modifier | modifier le code]

L'entreprise Les Productions Jessica Harnois Inc. est fondée en 2012.Le premier produit créé et commercialisé par l'entreprise est le jeu Dégustation Vegas[15], servant principalement à animer des soirées de levées de fonds[28]. En 2019, le jeu change de nom pour Vin mystère et devient édité par l'entreprise québécoise de jeux Randolph, à qui on doit aussi L'Osti d'jeu et les Jokes de papa.

Puis, en 2014, Jessica Harnois fonde l'agence de sommellerie Vins au féminin, qui rassemble une équipe de sommelières spécialisées en animation d'événements. L'équipe compte en 2020 huit animatrices, dont cinq sommelières[29].

En 2014, la sommelière crée une gamme de café espresso nommée « Jessica » avec le microtorréfacteur québécois Barista.

Boire local : les 100 meilleurs vins, bières et alcools du Québec, publié en 2019, est le sixième ouvrage de la sommelière.

C'est en 2016 que les Productions Jessica Harnois Inc. font l'acquisition de Savori[30], le programme de cours de vins offerts par la SAQ de 1988 à 2011[31]. La même année, Jessica Harnois s'associe avec Arterra pour élaborer la gamme de vins Bù, offerte en SAQ et en alimentation (épiceries et dépanneurs)[22], Ses deux premiers produits sont un chardonnay (le Splendido) et un sangiovese (le Vivere), tous deux d'Italie.

Ces vins importés en vrac puis embouteillés au Québec par le géant mondial Constellation Brands ont connu un franc succès. Le Splendido en particulier s'est démarqué : en 2017, il rafle la 2e meilleur du palmarès des vins les plus vendus au Québec (en SAQ et épicerie). Il occupe ensuite la 3e place en 2018 et 2019, puis la 4e en 2020[réf. nécessaire][32],[33],[34],[35]. La gamme compte désormais 15 produits, incluant des rouges, des rosés, des bulles et des vins canadiens. Les derniers produits ajoutés à la gamme des vins Bù en septembre 2020 sont deux éditions limitées (un assemblage de riesling et gewürztraminer d'Ontario et un mousseux canadien 100% Chardonnay dosé au vin de glace[36],[37]) et un premier vin bio, un assemblage italien de nero d'avola, merlot et syrah[38].

Expériences internationales[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois a voyagé autour de monde pour goûter des vins[17]. Par exemple, alors qu'elle est acheteuse de vins de prestige à la SAQ, elle se rend à Bordeaux en 2008 en compagnie de l'acheteur Denis Marsan de la SAQ[39]. En 2010, elle se rend de nouveau à Bordeaux, cette fois-ci avec James Sucking pour goûter plus de 600 Bordeaux « primeurs »[40]. Plus tard, en 2014, elle devient « Amie de la Suisse », agissant à titre d'ambassadrice pour ces produits[41].

Dans ses chroniques sur CASA TV, elle raconte ses péripéties à travers le monde, par exemple au Portugal, comme juge pour la compétition « Wines of Portugal »[42]. Elle se rend régulièrement dans d'autres pays pour goûter des vins, par exemple en Argentine[43], au Chili[44] ou encore en Afrique du Sud[45].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois vit à Shefford, Québec, Canada. Elle a été mariée à Roger T. Duguay duquel elle divorce en 2011[22],[17]. Ils ont eu une fille unique, Angelica Duguay, née en 2008[46].

La sommelière a connu deux épisodes inquiétants pour sa santé. En 2010, on lui trouve deux tumeurs au foie (des hémangiomes), qui s'avéreront être bénignes[47]. Puis, en 2019, elle est diagnostiquée avec un cancer de la peau au visage, duquel elle est guérie après une opération[48].

En 2019, Jessica Harnois fait partie des personnalités publiques victimes de « l'espion aux cellulaires », un homme qui aurait espionné, volé ou fraudé l'identité d'une trentaine de personnes et d'institutions, dont Véronique Cloutier et les Caisses Desjardins[49].

Prises de position et engagements[modifier | modifier le code]

Promotion des vins du Québec[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois fait régulièrement la promotion des vins du Québec et du Canada. Elle a publié plusieurs livres à ce sujet, dont Vins et fromages du Québec[50] avec André Caron aux Éditions Québec-Amérique en 2014 et Boire local[51] aux Éditions La Presse en 2019.

De 2016 à 2018, elle est ambassadrice de la campagne « Origine Québec » opérée par la SAQ[52] et porte-parole de « Joyeux novembre! »[53], une campagne visant à promouvoir le vin et la gastronomie à Montréal. Elle est également porte-parole de la campagne « Sortez vos verres »[54], une série de capsules qui expliquent comment fonctionnent les pastilles de goût de la SAQ.

Elle s'implique à chaque année dans plusieurs événements viticoles québécois. Elle est entre autres la porte-parole de la Fête des vendanges de Magog-Orford depuis 2011, un événement qui a pour mission de promouvoir les vins du Québec[55], ainsi que du Salon international des vins et spiritueux de Québec[4].

Entrepreneuriat au féminin[modifier | modifier le code]

Impliquée dans l'entrepreneuriat au féminin, la sommelière a succédé à Danièle Henkel comme porte-parole pour la campagne « Rêve, Ose, Agis » de Femmessor[56],[57]. Elle participe aussi au programme « Femmes leaders » de l'Institut de Leadership[58],[59] où elle enseigne l'art de la négociation et à l'Effet A[60], une initiative mise sur pied par Isabelle Hudon, ancienne présidente de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et aujourd'hui ambassadrice du Canada en France.

Politique[modifier | modifier le code]

En juin 2018, Jessica Harnois livre un discours devant le conseil général du Parti libéral du Québec (PLQ) en tant qu'invitée d'honneur[61]. Des rumeurs se mettent à circuler selon lesquelles elle pourrait représenter le parti lors des élections à venir. Son agente, Manoushka Ross, confirme à un journal régional que le PLQ souhaite effectivement qu'elle représente le parti lors de la campagne électorale à venir[62]. Son entrée en politique est alors annoncée par plusieurs médias[63], dont Radio-Canada qui publie un article intitulé « La sommelière Jessica Harnois se lance en politique avec le PLQ[64] ». Ce n'est qu'à la fin du mois de juin 2018 que la sommelière vedette met fin à la fausse nouvelle en expliquant qu'elle ne se présente pas aux élections[65],[66], évoquant « un malentendu sur ses ambitions politiques »[66].

Le 8 mars 2020, dans le cadre de la Journée internationale des droits de la femme, elle donne une conférence à une assemblée de la Coalition Avenir Québec en tant qu'invitée d'honneur[67]. Elle y participe à titre de femme d'affaires du Québec, aux côtés de la ministre responsable de la Condition féminine et ministre déléguée de l'Éducation, Isabelle Charest, et de la directrice générale et organisatrice en chef de la CAQ, Brigitte Legault.

Philanthropie[modifier | modifier le code]

En entrevue, Jessica Harnois partage qu'en créant son entreprise en 2012, elle pensait d'abord et avant tout aux façons de donner à des fondations et aux moyens de les aider à ramasser des fonds[68]. C'est ainsi que l'idée du jeu Dégustation Vegas et des animations est née. Elle anime régulièrement depuis 2013 des soirées et autres événements de nature caritative et ce pour divers organismes tels que Leucan[22],[69], un organisme sans but lucratif québécois qui vient en aide aux enfants atteints de cancer, et la Société canadienne de la sclérose en plaques[70]. Elle se fait aussi parfois porte-parole de campagnes de financement, comme celle de la Société Alzheimer[71]. Finalement, on la voit régulièrement participer à d'autres activités de nature philanthropique à titre de marraine d'événement ou de partenaire[72],[73],[74].

Bilan médiatique[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois lors du lancement du livre Le Match parfait en mars 2019.

Animation ou chroniques télévisées et radiophoniques[modifier | modifier le code]

La sommelière a participé et participe encore à plusieurs émissions télévisées ou radiophoniques. Depuis ses débuts à Tout simplement Clodine (TVA) et Salut Bonjour (TVA), elle apparaît régulièrement sur les écrans comme invitée et chroniqueuse (Ricardo (Radio-Canada), Indice UV (Radio-Canada), Deux filles le matin (TVA), Ça finit bien la semaine (TVA), L'Épicerie (Tou.tv)) ou encore comme animatrice pour l'émission Le Goût des affaires (MaTV). À l'occasion, on a l'a vue apparaître dans des talk shows américains, comme le Today's Show (New York, USA)[75].

Du côté de la radio, la femme d'affaires est chroniqueuse sur les ondes du 98.5FM[76] et de Radio X[77].

Chroniques sur les vins[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois a écrit dans divers médias imprimés ou numériques, comme Tout simplement Clodine, CASA, la Voix de l'Est, Rézo, Chez Soi, le Courrier vinicole de la SAQ, Exquis ainsi que Moi et Cie (avec Patricia Paquin). Elle écrit une chronique bimensuelle pour la revue Avenues.ca depuis 2015[78].

Réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

Pendant la crise du Covid-19 en 2020, Jessica Harnois se fait remarquer en offrant des cours de dégustation de vins gratuits sur ses réseaux sociaux[79],[80],[81].

Publications (livres)[modifier | modifier le code]

Jessica Harnois est l'auteure (ou co-auteure) de sept ouvrages sur le vin :

  • avec Pierre Huet, Santé!, Montréal, Les Éditions La Presse, 2020.
  • Boire local : les 100 meilleurs vins, bières et alcools du Québec, Montréal, Les Éditions La Presse, 2019.
  • avec Sonia Lizotte, Le Match Parfait, Éditions Guy Saint-Jean, 2018.
  • avec Alexandre Marchand, Un sommelier à votre table. 3e édition, Brad.ca (Brad communication), 2017 (auto-édité).
  • avec Alexandre Marchand, Un sommelier à votre table. Nouvelle édition, Québec/Amérique, 2015.
  • avec André Caron, Vins et fromages québécois : guide des meilleurs achats, Québec/Amérique, 2014.
  • avec Alexandre Marchand, Un sommelier à votre table, Québec/Amérique, 2013.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

2019 est une année au cours de laquelle la sommelière reçoit plusieurs récompenses. Elle remporte le prix Femme d'affaires du Québec, catégorie « Entrepreneure, petite entreprise[10] », du Réseau des femmes d'affaires du Québec (RFAQ). On lui décerne aussi le prix du Mérite Estrien, une récompense régionale pour les gens d'affaires de la région[82]. Finalement, elle est choisie comme l'une des 40 personnalités marquantes des 40 ans du MBA de l'ESG-UQÀM[9].

En 2020, le jeu Vin mystère remporte la Palme d'or du meilleur jeu de société conçu au Québec[83].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arterra - Nos marques ».
  2. « Remplissez-vous les verres à ras bord? », sur Éduc'alcool, (consulté le ).
  3. « Jessica Harnois, porte-parole », sur La fête des vendanges (consulté le ).
  4. a et b « Salon des vins et spiritueux: «Québec, vous êtes très ouverts d'esprit» », sur Le Soleil, (consulté le ).
  5. a b c d et e « Jessica Harnois: déjà 15 ans de métier! », sur Le Granby Express, (consulté le ).
  6. a et b « Jessica Harnois », sur Québec Amérique (consulté le ).
  7. « À propos », sur Vins au feminin (consulté le ).
  8. a et b « Jessica Harnois, sommelière: «Le MBA m’a amenée à comprendre le langage des affaires» », sur La Presse, (consulté le ).
  9. a b et c « 40 ans du MBA : Portrait de Jessica Harnois, présidente Productions Jessica Harnois », sur Nouvelles | ESG UQAM, (consulté le ).
  10. a et b « PFAQ - L'excellence des Femmes d'affaires du Québec », sur prixfemmesdaffairesduquebec.com (consulté le ).
  11. « MBA | Jessica Harnois, sommelière: «Le MBA m’a amenée à comprendre le langage des affaires» », sur La Presse, (consulté le )
  12. a et b « Revenge - EncycloModeQC - Musée McCord », sur Musée McCord - Répertoire Mode (consulté le ).
  13. « Revenge souffle ses 20 bougies », La Presse,‎ .
  14. Sympatico, « Portrait inspirant : Jessica Harnois, sommelière passionnée et passionnante », sur Sympatico (consulté le ).
  15. a b c d et e Alex, « 16: Jessica Harnois | Se Faire Confiance et Sauter...avec un Parachute », sur Les Allumés, (consulté le )
  16. a et b « Jessica Harnois, passionnée du vin à 100 mille à l'heure », sur Tout sur le Vin, (consulté le )
  17. a b c d e f g h et i Jessica Harnois, Santé, Montréal, La Presse, .
  18. « Avoir du flair en affaires », sur Devenir Entrepreneur (consulté le ).
  19. « Le Plus », sur pdf.lavoixdelest.ca (consulté le )
  20. a et b BaladoQuebec, « BaladoQuebec », sur baladoquebec.ca (consulté le ).
  21. (en) « Past Lists Template », sur UI - 50B - Restaurants - GLOBAL (consulté le ).
  22. a b c d et e (en) « Podcast (french only) - erikgiasson.com » (consulté le ).
  23. Courrier vinicole, « Courrier vinicole », (consulté le ).
  24. « Battle of the Corkscrews: By Sara d’Amato - WineAlign, Articles », sur WineAlign (consulté le ).
  25. Gary Lawrence, « La meilleure sommelière du monde ? », sur L’actualité (consulté le ).
  26. « Bordeaux Primeurs 2011 : en bref! | Jessica Harnois », sur CASA (consulté le ).
  27. « Des bulles à l’érable, le projet un peu fou de Jessica Harnois », sur Le Soleil, (consulté le ).
  28. Thierry Daraize, « La semaine gourmande de Jessica Harnois », sur Le Journal de Montréal (consulté le )
  29. « Nos sommelières », sur Vins au feminin (consulté le ).
  30. « Savori : devenez votre propre conseiller en vin à la SAQ! - Voyages Gastronomie - Expériences culinaires - Estrieplus.com - Le journal Internet », sur www.estrieplus.com (consulté le ).
  31. « Finis les cours de vin à la SAQ », sur La Presse, (consulté le ).
  32. « Quel est le vin le plus vendu à la SAQ? », sur TVA Nouvelles (consulté le ).
  33. Bell Média, « Un vin blanc domine toujours les ventes de la SAQ », sur www.iheartradio.ca (consulté le )
  34. « Vin : meilleurs vendeurs en valeur au Québec | Vin Québec », sur vinquebec.com (consulté le )
  35. « Les vins les plus populaires au Québec | Vin Québec », sur vinquebec.com (consulté le )
  36. Yves Mailloux, « Club des Dégustateurs      de Grands Vins: Un nouveau dé Bù! Deux vins issus de raisins canadiens », sur Club des Dégustateurs      de Grands Vins, (consulté le )
  37. « 2 nouveaux vins de la Collection Bù », (consulté le )
  38. « Des nouveaux vins Bù bio et locaux », sur Histoire de s'inspirer, (consulté le )
  39. Courier vinicole SAQ, « Une offre exceptionnelle. Bordeaux 2008 »
  40. Yumpu.com, « bordeaux 2010 - Jessica Harnois, sommelière », sur yumpu.com (consulté le ).
  41. canal9valais, « Jessica Harnois, ambassadrice des vins suisses au Canada », sur YouTube, (consulté le ).
  42. « Trouvailles Portugaises + 15% de rabais SAQ », sur www.casatv.ca (consulté le ).
  43. « Quoi mettre en cave : un Cheval Blanc ou un Cheval des Andes? », sur www.casatv.ca (consulté le ).
  44. « Trouvailles : TOP 5 - VINS ROUGES CHILIENS À MOINS DE 25$ », sur www.casatv.ca (consulté le ).
  45. Maxime Simard, « CHRONIQUE | Les vins de l'Afrique du Sud sont à l'honneur avec Jessica Harnois! », sur Planète 104.5 (consulté le ).
  46. « Maman au boulot: Jessica Harnois, sommelière - Châtelaine », sur fr.chatelaine.com (consulté le ).
  47. « Jessica Harnois : le goût du vin et du Québec », sur La Tribune, (consulté le ).
  48. En vedette, « La sommelière Jessica Harnois a eu un cancer dans le visage », sur En vedette (consulté le ).
  49. Hugo Duchaine, « Personnalités publiques espionnées: la sommelière Jessica Harnois parmi les victimes », sur Le Journal de Montréal (consulté le ).
  50. « Vins et fromages du Québec - Jessica Harnois », sur Québec Amérique (consulté le ).
  51. « Boire local », sur editionslapresse (consulté le ).
  52. Audrey Lavoie, « Les vins du Québec condamnés à l’excellence », sur Journal Métro, (consulté le ).
  53. « Joyeux novembre - Pour chasser la grisaille de l'automne », sur vinsetvignobles.com (consulté le ).
  54. (en) « SORTEZ VOS VERRES! Bison sauvage! < Alaska », sur Alaska, (consulté le ).
  55. « Jessica Harnois : le goût du vin et du Québec », Le Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  56. « Lancement des 5 Colloques « Rêve, ose, agis » 2019-2020 », sur femmessor.com (consulté le ).
  57. dsavard, « L’entrepreneure Jessica Harnois se joint à Femmessor pour inspirer les femmes du Québec », sur Journal Informes Affaires, (consulté le ).
  58. « Jessica Harnois, sommelière et fondatrice des vins BÙ », sur Canada - Institut de Leadership (consulté le ).
  59. « Programme Femmes Leaders », sur Canada - Institut de Leadership (consulté le ).
  60. « Atelier «L'avenir appartient à celles qui savent négocier» », sur L'effet A (consulté le ).
  61. Jessica Harnois, « Présentation de Jessica Harnois au Conseil général du PLQ », sur YouTube, (consulté le ).
  62. « Candidature libérale: la sommelière Jessica Harnois pressentie », sur La Voix de l’Est, (consulté le ).
  63. Charles Lecavalier, « La sommelière Jessica Harnois sera candidate pour le Parti libéral du Québec », sur Le Journal de Québec (consulté le ).
  64. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « La sommelière Jessica Harnois se lance en politique avec le PLQ », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  65. « Jessica Harnois explique pourquoi elle ne sera pas candidate du PLQ », sur HuffPost Québec, (consulté le ).
  66. a et b Geneviève Lajoie, « La sommelière Jessica Harnois renonce à se porter candidate pour le Parti libéral », sur Le Journal de Québec (consulté le ).
  67. « Déjeuner-causerie : femmes et milieux décisionnels », sur Coalition Avenir Québec (consulté le ).
  68. (en) « Les Divas du Divan - Jessica Harnois by tvmtv • A podcast on Anchor », sur Anchor (consulté le ).
  69. Leucan, « Plan de partenariat 2017 », sur Leucan, (consulté le ).
  70. « Grand succès de la soirée-bénéfice des Vins de l’eSPoir », sur Le Courrier du Sud, (consulté le ).
  71. « Un toast à un être cher pour lutter contre l'oubli », sur Journal Le Richelieu, (consulté le ).
  72. « Une soirée Vins et Tapas de 36 366 $ pour la Fondation Anna-Laberge | INFOSuroit.com », (consulté le ).
  73. Auteur fondationsantebdc, « Jessica Harnois (vins BU) animera la dégustation Vins et fromages, le 2 février 2019. », sur Fondation Santé Baie-des-Chaleurs, (consulté le ).
  74. APCHQ, « Lancement de la Fondation de l’APCHQ lors de la soirée NOUVEAUX PLANS & DE VIES », sur www.apchq.com, (consulté le ).
  75. « Le Today show invite Jessica Harnois », sur La Presse, (consulté le ).
  76. « Jessica Harnois », sur 98.5 FM (consulté le )
  77. « Jessica Harnois – Radio X » (consulté le )
  78. « 4 gins québécois à ajouter à votre collection », sur Avenues.ca (consulté le )
  79. « Covid-19: Jessica Harnois offre des cours en ligne gratuits sur le vin », sur Francoischarron.com (consulté le ).
  80. Sympatico, « Cours de dégustation de vin gratuits pour briser l’isolement », sur Sympatico (consulté le ).
  81. « COVID-19 : Des soirées virtuelles pour se désennuyer », sur HuffPost Québec, (consulté le ).
  82. «Toutes les minutes comptent», sur La Tribune, (consulté le ).
  83. « Des jeux de société décorés d’une Palme d’or », sur Le Soleil, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]