Jesús Herrada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jesús Herrada
Jesus Herrada CD 2011.jpg

Jesús Herrada lors du Critérium du Dauphiné 2011

Informations
Nom de naissance
Jesús Herrada Lopez
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
rouleur
Frère
Équipes amateurs
2009 ECP Continental
2010 Caja Rural Amateur
Équipes professionnelles
2011- Movistar
Principales victoires

Jesús Herrada Lopez, né le à Mota del Cuervo, est un coureur cycliste espagnol, membre de l'équipe Movistar. Son frère, José, est également membre de cette équipe. Jesús Herrada a notamment été champion d'Espagne sur route en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2010, il est l'une des révélations de la saison en Espagne au niveau amateur. Il remporte notamment la Subida a Gorla, le championnat d'Espagne du contre-la-montre espoirs ou encore sur une étape du Tour de la Communauté de Madrid espoir. À la fin de la saison, il est sélectionné pour participer au championnat du monde dans la catégorie espoirs (moins de 23 ans) à Melbourne, en Australie. Il prend la huitième place de l'épreuve contre-la-montre[1] et la 40e de la course en ligne[2].

Il rejoint pour la saison 2011 l'équipe du ProTour Movistar[3]. Il participe à son premier Tour des Flandres. Fin avril, il participe au classiques ardennaises. Il est notamment échappé sur Liège-Bastogne-Liège. En juin, il termine cinquième du championnat d'Espagne du contre-la-montre, puis quatrième du championnat d'Espagne sur route[n 1],[5], remporté par son coéquipier José Joaquín Rojas. Il est l'un des deux coureurs espagnols sélectionnés pour le championnat du monde du contre-la-montre. Lors du Grand Prix cycliste de Québec, il s'échappe en compagnie de l'Italien Cristiano Salerno et du Français Tony Hurel, il remporte le classement de meilleur grimpeur de la course. Sélectionné en équipe d'Espagne pour les championnats du monde sur route à Copenhague au Danemark, il y participe au contre-la-montre, dont il prend la 39e place.

En 2012, il obtient sa première victoire individuelle chez les professionnels en gagnant la deuxième étape du Tour des Asturies.

En juin 2013, Jesús Herrada devient champion d'Espagne sur route. Deux mois plus tard, il gagne la dernière étape du Tour du Poitou-Charentes et termine deuxième du classement général. Aux championnats du monde sur route, à Florence, il prend la dixième place du contre-la-montre par équipes avec ses coéquipiers. À l'issue de la saison 2013, le contrat qui le lie à Movistar est prolongé pour les deux années suivantes[6].

En début d'année 2014, Herrada est notamment neuvième du Circuit de la Sarthe, puis apporte une aide importante à Alejandro Valverde lors des classiques ardennaises. Au Tour de Romandie, il est deuxième de la deuxième étape et termine neuvième du classement général. En juin, il gagne la première étape de la Route du Sud. Aux championnats d'Espagne, il est quatrième du contre-la-montre et neuvième de la course en ligne. En juillet, il est sélectionné pour disputer son premier grand tour, le Tour de France, la direction de l'équipe Movistar estimant que celui-ci correspond le mieux à ses caractéristiques, et qu'il mérite cette participation de par le « bond en avant » qu'il a fait cette saison. Il y remplit un rôle d'équipier pour Valverde[7], quatrième du classement général. Herrada termine 61e de ce Tour. En août, il gagne une étape du Tour du Poitou-Charentes, dont il prend la neuvième place finale. Le mois suivant, il dispute les deux classiques canadiennes du World Tour : il est treizième du Grand Prix de Québec et quatorzième du Grand Prix de Montréal. Aux championnats du monde sur route, il est retenu pour la course en ligne[8],[9] avec à nouveau Valverde pour leader. Celui-ci est médaillé de bronze.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014
UCI World Tour nc[10] nc[11] nc[12] 126e[13]
UCI Europe Tour 950e[14]
UCI Oceania Tour 81e[15]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes 
  1. a et b Alberto Contador, initialement deuxième de l'épreuve, a été déclassé en février 2012 par le tribunal arbitral du sport. Herrada, initialement quatrième, est alors reclassé troisième[4].
Références
  1. De la graine de champion sur velo101.com
  2. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre (consulté le 7 juillet 2010)
  3. « Un espoir espagnol rejoint Movistar », sur cyclismactu.net (consulté le 2 octobre 2010)
  4. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,‎
  5. a et b « 26 Jun 2011 - Road race: Castellón - Castellón », sur uci.infostradasports.com (consulté le 5 juillet 2012)
  6. (en) « Five Movistar riders extend contracts », sur cyclingquotes.com,‎ (consulté le 29 décembre 2014)
  7. (en) « Movistar announces Tour roster with podium ambitions », sur cyclingquotes.com,‎ (consulté le 29 décembre 2014)
  8. A.Ro., « Contador quand même présélectionné », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  9. « Championnats du monde : l'Espagne sans Alberto Contador », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1 novembre 2014)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  15. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :