Jerome Powell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jerome Powell
Image dans Infobox.
Jerome Powell le .
Fonction
Président de la Réserve fédérale
depuis le
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Chevy Chase Village (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Georgetown Preparatory School (en)
Université de Princeton (baccalauréat universitaire en lettres) (-)
Georgetown University Law Center (en) (Juris Doctor) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique

Jerome Hayden Powell, né le à Washington, D.C. (États-Unis), est un avocat et banquier américain. Il est président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis (FED) depuis 2018.

Il est considéré comme un républicain modéré. Il possède une fortune de 61 millions de dollars[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jerome Powell est titulaire d'un diplôme en science politique de Princeton obtenu en 1975 et d'un diplôme en droit de l'Université Georgetown obtenu en 1979[2]. Il ne possède cependant pas de doctorat d'économie, contrairement à ses prédécesseurs à la présidence de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed)[1].

Il commence sa carrière en tant qu'avocat. En 1984, il devient banquier d'affaires chez Dillon, Read and Company à New York[3].

En 1992, il est sous-secrétaire d'État au Trésor dans l'administration George H. W. Bush[4]. Après l'élection de Bill Clinton, il rejoint la banque Bankers Trust en 1993[3].

Il est Partner au sein du groupe Carlyle, un gestionnaire d'actifs, entre 1997 et 2005[5].

En , Barack Obama le nomme officiellement gouverneur pour siéger au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis[6]. Sa nomination est validée par le Sénat en 2012.

Le , Donald Trump le nomme officiellement à la tête de la Réserve fédérale[7] pour succéder à Janet Yellen. Le , le Sénat américain confirme sa nomination (84 voix contre 13)[8]. Il entre en fonction le de la même année.

Au cours du mois de , la politique de hausse des taux d'intérêt menée par la FED est critiquée par le président Trump[9]. Il souhaiterait limoger Jerome Powell, mais, en raison de l'indépendance de la FED, il n'en a pas le pouvoir[10].

Il vend en octobre 2020 les parts qu’il avait dans un fonds d’actions de Vanguard, qui rassemble diverses entreprises cotées en Bourse aux États-Unis, pour des montants situés entre un et cinq millions de dollars. Ces transactions, réalisées juste avant une chute de Wall Street, alimentent des soupçons de conflits d'intérêts et compromettent sa position à la tête de la Réserve fédérale. L'aile gauche du Parti démocrate souhaite que le président Joe Biden choisisse quelqu'un d'autre pour cette fonction[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bond de 40 % de la richesse du président de la banque centrale américaine en 2020 », sur Les Echos, (consulté le )
  2. (en) « The Fed - Jerome H. Powell », Board of Governors of the Federal Reserve System,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b (en-US) Binyamin Appelbaum et Kevin Granville, « Who Is Jerome Powell: Trump’s Pick for Fed Chairman », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Jerome H. Powell », sur Forbes (consulté le )
  5. « Fed. Qui est Jerome Powell, le financier le plus puissant du monde ? », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  6. USA : nominations au conseil de la Fed, Le Figaro, 27 décembre 2011.
  7. Donald Trump choisit Jerome Powell pour diriger la Fed, Le Figaro, 2 novembre 2017.
  8. « Le buzz des Etats-Unis : le gouverneur de la Fed confirmé à une semaine de sa prise de fonction », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Ram Etwareea, « Donald Trump exige que la Fed fasse une pause », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  10. « Pourquoi Donald Trump veut aussi se débarrasser de Jerome Powell (Fed) », sur La Tribune (consulté le )
  11. « Fed : le président Jerome Powell lui aussi mis en cause pour des transactions boursières », sur Le Figaro,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]