Aller au contenu

Jeremiah Burroughs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeremiah Burroughes
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Formation
Activité

Jeremiah Burroughs (parfois Burroughes ; 1599 - Londres, ) est un congrégationaliste anglais et un prédicateur puritain.

Burroughs étudie à l'Emmanuel College de Cambridge et obtient son diplôme de maîtrise en 1624 [1] mais quitte l'université à cause de la non-conformité. Il est assistant d'Edmund Calamy à Bury St Edmunds et, en 1631, devient recteur de Tivetshall, Norfolk. Il est suspendu pour non-conformité en 1636 et peu après renvoyé. Il se rend à Rotterdam (1637) et y devient "enseignant" de l'église anglaise. Il retourne en Angleterre en 1641 et sert comme prédicateur à Stepney et Cripplegate, Londres. Il est membre de l'Assemblée de Westminster et l'un des rares à s'opposer à la majorité presbytérienne. Il est l'un des cinq frères dissidents qui mettent leurs noms sur le manifeste indépendant, An Apologeticall Narration au début de 1644. Alors qu'il est l'un des plus distingués des Indépendants anglais, il est l'un des plus modérés, agissant systématiquement conformément à la devise sur sa porte d'étude (en latin et en grec) : "Opinionum varietas et opinantium unitas non sunt ασυστατα" ("La différence de croyance et l'unité des croyants ne sont pas incompatibles"). En 1646, Burroughs meurt des suites d'une chute de cheval sur le chemin du retour de l'Assemblée de Westminster.

Les publications de Burroughs sont nombreuses, l'une des plus importantes étant Une exposition avec des observations pratiques sur la prophétie d'Osée (4 vol., Londres, 1643-1657), qui, avec un certain nombre de ses autres œuvres, a été récemment réimprimée :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Phillip Simpson, A Life of Gospel Peace: A Biography of Jeremiah Burroughs, Reformation Heritage Books, (ISBN 978-1-60178-122-2)

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Burrows, Jeremy dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)

Liens externes

[modifier | modifier le code]