Jere Gillis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jere Gillis (né le à Bend, dans l'État de l'Oregon aux États-Unis), mais élevé à Montréal (Québec), est un joueur professionnel américain et canadien retraité de hockey sur glace. Il est maintenant cascadeur professionnel au cinéma.

Carrière de hockeyeur[modifier | modifier le code]

Ligue de hockey junior majeur du Québec[modifier | modifier le code]

En 1973, il commence sa carrière avec les Castors de Sherbrooke dans la LHJMQ. Il joue 4 saisons dans la capitale de l'Estrie. Il connait de très bonnes campagnes, surtout durant la Saison 1976-1977 de la LHJMQ, où il est le meilleur pointeur de l'équipe avec une production de 55 buts, 85 passes pour 140 points. Il est nommé dans la première équipe d'étoiles de la LHJMQ. Il se rend en finale de la Coupe du président (LHJMQ) trois années consécutives durant la Saison 1974-1975 de la LHJMQ, durant la Saison 1975-1976 de la LHJMQ et la Saison 1976-1977 de la LHJMQ. Il remporte la Coupe du président en 1975 et en 1977. Jere Gillis et les Castors représentent le Québec au tournoi de la Coupe Mémorial 1977. Les Castors ne font pas le poids et perdent les 4 parties du tournoi. Durant le tournoi, il produit 4 buts et 1 passe pour 5 points. De cette production, Jere sera nommée sur l'équipe d'étoiles du tournoi comme allier gauche.Durant sa carrière junior, il atteint des sommets personnels. En saison régulière, il connait deux soirées de 6 points en 1974 et 1977. Il connait une soirée de 4 buts le 05 février 1975 dans une victoire de 10 à 2 des Castors contre l'équipe de Hull (Québec). Durant les séries éliminatoires, il connait une soirée record de 5 points par 4 buts et 1 passe le 14 avril 1977 dans une victoire des Castors 7 à 6 contre les Royals de Cornwall[1].

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Il est choisi au cours du repêchage amateur 1977 dans la Ligue nationale de hockey par les Canucks de Vancouver au 1er tour, en 4e position. Il est choisi au cours du repêchage amateur de l'AMH 1977 dans la Association mondiale de hockey par les Stingers de Cincinnati au 1er tour, en 7e position. Il passe professionnel avec les Canucks de Vancouver dans la Ligue nationale de hockey en 1977. Il joue ses 3 premières saisons avec cette équipe. Il connait sa meilleure saison dans la LNH à sa première campagne avec une production de 23 buts, 18 passes pour 41 points. Il commence une quatrième saison à Vancouver mais il est échangé une première fois le 11 novembre 1980 aux Rangers de New York. Il commence la Saison 1981-1982 de la LNH avec les Rangers où il joue durant 26 parties. Il est échangé aux Nordiques de Québec le 30 décembre 1981. Son séjour avec les Nordiques sera de court Ie durée car il demeure que 12 parties avec le club de Québec. Il en profite pour marquer 2 buts. En septembre 1982, il signe un contrat d'agent libre avec les Sabres de Buffalo. Il joue que 3 parties avec les Sabres. Un an plus tard, en septembre 1983, il signe un contrat avec les Canucks de Vancouver. Il est impliqué dans 37 parties. L'année suivante, il demeure avec les Canuckes et il joue le même nombre de parties. Il passe la saison 1985-1986 dans la Ligue américaine de hockey. En octobre 1986, il signe un contrat avec les Flyers de Philadelphie. Il joue qu'une seule partie avec les Flyers. Il s'agira de sa dernière partie dans la LNH.

Ligue américaine de Hockey[modifier | modifier le code]

Après son échange à Québec en 1981, les Nordiques le renvoie à leur club-école, l'Express de Fredericton. Il joue dans 28 parties. Avec sa nouvelle équipe à l'automne 1982, les Sabres de Buffalo, eux aussi renvoie Jere Gillis à leur club-école. Jere joue pour les Americans de Rochester. Il est impliqué dans 53 parties. Il s'agit de sa dernière campagne où il est le plus impliqué durant une saison dans sa carrière, toute ligue confondue. Il connait une saison de 18 buts, 24 passes pour 42 points. Il demeure avec Rochester durant les éliminatoires et il aide les Américains à se rendent en finale de la Coupe Calder. Il remporte la coupe quand les Américains éliminent les Mariners du Maine en 4 parties. En 1983, avec les Canucks de Vancouver, il doit retourner, encore une fois, avec leur club-école. Gillis, retourne avec l'Express de Fredericton qui est le club-école partagé avec les Nordiques de Québec. Il produit 22 buts, 28 passes pour 50 points en 36 parties. Durant la Saison 1984-1985 de la LAH, il joue 7 parties avec l'Express. L'année suivante, il demeure toute la saison avec l'Express. Il est présent dans 29 parties. Pour la Saison 1986-1987 de la LAH, il joue avec les Bears de Hershey, le club-école des Flyers de Philadelphie. Il joue dans 47 parties où il produit une fiche de 13 buts, 22 passes pour 35 points.

Ligues européennes de hockey et Ligue Nord-Américaine de Hockey[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 1987, Gillis décide d'aller jouer en Europe pour continuer sa carrière. Il joue en Italie en 1987, une saison, avec le HC Pustertal-Val Pusteria. Dès 1988, Gillis, change de ligue pour aller jouer dans la British Hockey League. Il joue avec les Barons de Solihull durant deux saisons. À sa deuxième saison à Solihull, il est le meilleur pointeur de l'équipe avec une production de 50 buts, 35 passes pour 85 points en 30 parties. L'année suivante en 1989, il joue 6 parties pour les Pirates de Peterborough. Après ce passage, il décide de prendre sa retraite comme joueur de hockey.

En 1996-1997, il sort de sa retraite pour jouer un court séjout de 5 parties avec le Nova d'Acton Vale dans la Ligue de hockey semi-professionnelle du Québec. Acton Vale est le lieu de naissance et de résidence de sa sœur Margie. Il produit 3 passes. Il retourne à la retraite du hockey par la suite.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1973-1974 Castors de Sherbrooke LHJMQ 69 20 19 39 96 5 1 2 3 0
1974-1975 Castors de Sherbrooke LHJMQ 54 38 57 95 91 9 5 3 8 2
1975-1976 Castors de Sherbrooke LHJMQ 60 47 55 102 40 17 8 14 22 27
1976-1977 Castors de Sherbrooke LHJMQ 72 55 85 140 80 18 11 12 23 40
1977-1978 Canucks de Vancouver LNH 79 23 18 41 35 - - - - -
1978-1979 Canucks de Vancouver LNH 78 13 12 25 33 1 0 1 1 0
1979-1980 Canucks de Vancouver LNH 67 13 17 30 108 - - - - -
1980-1981 Canucks de Vancouver LNH 11 0 4 4 4 - - - - -
Rangers de New York LNH 35 10 10 20 4 14 2 5 7 9
1981-1982 Rangers de New York LNH 26 3 9 12 16 - - - - -
Nordiques de Québec LNH 12 2 1 3 0 - - - - -
1981-1982 Express de Fredericton LAH 28 2 17 19 10 - - - - -
1982-1983 Americans de Rochester LAH 53 18 24 42 69 16 1 7 8 11
1982-1983 Sabres de Buffalo LNH 3 0 0 0 0 - - - - -
1983-1984 Canucks de Vancouver LNH 37 9 13 22 7 4 2 1 3 0
1983-1984 Express de Fredericton LAH 36 22 28 50 35 - - - - -
1984-1985 Canucks de Vancouver LNH 37 5 11 16 23 - - - - -
1984-1985 Express de Fredericton LAH 7 2 1 3 2 - - - - -
1985-1986 Express de Fredericton LAH 29 4 14 18 21 - - - - -
1986-1987 Bears de Hershey LAH 47 13 22 35 32 5 0 0 0 9
1986-1987 Flyers de Philadelphie LNH 1 0 0 0 0 - - - - -
1987-1988 SG Brunico Série A 24 20 16 36 10 - - - - -
1988-1989 Solihull Barons BHL 18 46 47 93 12 - - - - -
1989-1990 Solihull Barons BHL 30 50 35 85 16 - - - - -
1990-1991 Pirates de Peterborough BHL 6 13 4 17 22 - - - - -
1996-1997 Nova d'Acton Vale LHPSQ 5 0 3 3 2 - - - - -
Totaux LNH 386 78 95 173 230 19 4 7 11 9

Transactions[modifier | modifier le code]

Carrière d’entraîneur[modifier | modifier le code]

En 1991, il devient entraîneur avec les Tigers de Telford. Il est l’entraîneur pour une seule saison, celle de 1991-1992. Il mène l'équipe à une fiche de 21 victoires, 9 défaites et 6 nulles en 36 parties pour prendre le 4e rang de la Division 1[3]. Il ne sera plus entraîneur par la suite.

Carrière de cascadeur professionnel et d'acteur[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière de joueur, il a fait une première cascade en 1990 dans un film de Roger Moore. Il décide de se consacrer à cette carrière après sa carrière de joueur qui se termina en 1991. À ce jour, il a été cascadeur dans plus de 75 productions télévisuelles ou cinématographiques, entre autres, Aviator, Fringe, Le Violon rouge, Maurice Richard (film), Bon Cop, Bad Cop. Il est acteur dans Fight Games, 300 (film)[4].

Personnel[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Gene Gillis, un skieur olympique et de Rhona Wurtele, une skieuse olympique canadienne. Il est le frère de la danseuse québécoise et chorégraphe Margie Gillis. Il est aussi le frère du regretté chorégraphe et danseur québécois Christopher Gillis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Jere Gillis sur Hockey-Reference : http://www.hockey-reference.com/players/g/gillije01.html

  1. Fiche sur Jere Gillis sur la LHJMQ : http://38.108.70.85/lang_fr/index.php?page=2147483647&id_register=4640
  2. (en) « Jere Gillis hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  3. Fiche sur Jere Gillis sur Éliteprospects.com : http://www.eliteprospects.com/player.php?player=122989
  4. Fiche sur Jere Gillis sur IMDb : http://www.imdb.com/name/nm0318583/

Voir aussi[modifier | modifier le code]