Jerónimo Jacinto Espinosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jerónimo Jacinto Espinosa
Jeronimomuerte03.jpg

Mort de saint Louis Bertrand
Musée des beaux-arts de Valence

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail
Mouvement
Influencé par
Père

Jerónimo Jacinto Espinosa est un peintre espagnol baptisé à Cocentaina le [1], et mort à Valence en 1667.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du peintre Jerónimo Rodríguez de Espinosa (1562, à Valladolid– vers 1630, à Valence) et a été formé par lui. Le déplacement de la famille à Valence doit probablement dater de 1612. C'est aussi l'année de son premier travail connu et montrant sa précocité. En 1616, il a été inscrit au Collège des Peintres avec son frère Antonio Luis et déclare qu'il travaille avec son père depuis un an. Ce collège avait été créé en 1607 par Francisco Ribalta (1565-1628). Il a travaillé avec les Ribalta dont il est devenu le plus important disciple. À la mort de Francisco Ribalta, il est devenu le peintre le plus important de la ville de Valence.

Ses tableaux montrent l'influence de Pedro Orrente et la connaissance du naturalisme de l'école caravagesque napolitaine. Entre 1640 et 1646 il a peut-être fait un voyage à Séville où aurait pu voir les œuvres de Francisco de Zurbarán dont les tableaux postérieurs à 1646 montrent d'étroits rapports.

Ses peintures sont essentiellement religieuses avec des séries de toiles de grandes dimensions gardant longtemps un goût prononcé pour de contrastes forts d'ombres et de lumières dans la tradition ténébriste, une construction monumentale avec des masses verticales austères et dépouillées, un certain refus du mouvement qui en ont fait un peintre au style attardé par rapport aux tendances stylistiques de son époque mais d'une grande sincérité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martín Fernández de Navarrete, Colección de documentos inéditos para la historia de España, vol. 55, La viuda de calero, (présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benito Doménech, Fernando (1987). Los Ribalta y la pintura valenciana de su tiempo. Madrid : Museo del Prado, (ISBN 84-505-6705-X).
  • Benito Doménech, Fernando, et alii (1996). Cinco siglos de pintura valenciana. Obras del Museo de Bellas Artes de Valencia. Madrid : Museo de Bellas Artes de Valencia, Fundación Central Hispano, (ISBN 84-920722-6-1).
  • Pérez Sánchez, Alfonso E. (2000). Jerónimo Jacinto de Espinosa (1600-1667). Valencia: Museo de Bellas Artes. (ISBN 84-482-2563-5)
  • La peinture espagnole au Siècle d'or, du Greco à Velazquez, catalogue d'exposition au Petit Palais,Paris, avril-juin 1976
  • Louis Viardot, Notices sus les principaux Peintres de l'Espagne: Ouvrage servant de texte à la galerie Aguado, p. 150-153, Gavard éditeur, Paris, 1839 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]