Jensen Motors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jensen 541R
Jensen Interceptor

Jensen Motors est une entreprise et une marque de voiture spécialisée dans la carrosserie automobile de grand luxe depuis les années 1920. L'entreprise est située à West Bromwich et dirigée par les frères Richard et Alan Jensen, avant d'être revendu dans les années 1970 et de disparaître en 1976.

Histoire[modifier | modifier le code]

La firme produit des automobiles susceptibles de soutenir la comparaison avec des Bentley ou l'Austin Princess, mais elle construit aussi des cabriolets et des coupés à tendance sportive. Elle produit aussi des caisses pour des modèles concurrents comme la Volvo P1800. L'entreprise disparaît du monde de l'automobile en 1976.

Les frères Jensen[modifier | modifier le code]

1935 Jensen-Ford "woodie" Break de chasse
1938 Jensen S-type drophead, 3.5 litre

En 1926, le jeune Alan Jensen (1906-1994) et son frère Richard Jensen (1909-1977)[note 1] construisirent une nouvelle carrosserie sportive à arrière baleau (la mode à l'époque) sur une des premières Chummy baby Austins. Vue par Alfred Herbert Wilde, (1891-1930) ingénieur en chef chez Standard Motor Company. Il persuada Alan Jensen de rejoindre New Avon Body Co, un associé de Standard Motor et sous l'égide de Wilde il créa la première Standard Avon deux-places ouverte produite entre 1929 et 1933. Il conçut deux autres voitures pour Avon et rejoignit ensuite avec son frère Richard le revendeur Austin Edgbaston Garage Limited à Bournbrook, dans un petit bâtiment à côté de l'université de Birmingham. Edgbaston Garage, une entreprise de services automobiles, avait été achetée pour son fils en 1929 par le père de J A M Patrick. Le jeune Joe Patrick, impliqué dans tous les sezcteurs du sport automobile, mettait sur pied un département carrosserie. Pour son Edgbaston Garage, les frères Jensen fabriquèrent des belles carrosseries pour les nouveaux châsis Wolseley Hornet et Hornet Special. La publicité les vantait largement comme étant des Patrick Special, ce qui préoccupait les frères Jensen, et ils quittèrent en 1931. Edgbaston Garage devint Patrick Motors Limited[1],[2],[3].

Les frères Jensen s'en étaient allé travailler pour le carrossier de camions W J Smith & Sons à Carters Green dans le West Bromwich, à nouveau pour construire des carrosseries de petites voitures de sport parmi lesquelles encore plus de Wolseley Hornet Specials. Ce développement séparé fut nommé Jensen Motors par Smith. Leur propre nom était enfin sur le produit. En 1934, Smith décéda et les frères se débrouillèrent pour acheter une part de contrôle dans Smith & Sons. Ils changèrent le nom de W J Smith & Sons en Jensen Motors Limited par après[1],[2],[3].

Smith annonça une voiture ouverte quatre places et une deux places abaissée en mai 1931, toutes deux connues sous le nom de Jensen Wolseley Hornets. Ils se sont ensuite développés pour créer des carrosseries personnalisées exclusives pour des voitures standard produites par plusieurs fabricants du moment, parmi lesquels Morris, Singer, Standard, ainsi que Wolseley. En 1934, ils furent appointés par l'acteur américain Clark Gable pour lui dessiner et construire une voiture basée sur un châssis Ford V8[4]. La voiture résultante fut acclamée et stimula l'intérêt du public dans leurs travaux, et également un contrat avec Ford pour produire une série de Jensen-Ford à carrosserie Jensen sur châssis roulant Ford[5]. En 1934, ils commencèrent aussi à créer leur première vraie voiture de production nommée White Lady. Elle évolua en Jensen S-type qui sera produite en 1935.

Modèles[modifier | modifier le code]

Le premier modèle produit fut la Jensen S-type (en) de 1936 à 1941, suivi de la Jensen H-type (en) et de la Jensen PW (en). La fabrication de ces deux modèles fut ralentie par la Seconde Guerre mondiale.

Jensen revient en 1950 avec la Jensen Interceptor première génération, suivi par d'autres modèles comme la Jensen C-V8 (en) ou la Jensen 541 (en).

La Jensen Interceptor seconde génération est le modèle le plus vendu de la marque. Il existe plusieurs chiffres de ventes selon les sources. D’après Heon Stevenson, 6407 Jensen Interceptor et 320 Jensen FF (à transmission intégrale) furent produites [6]. La très luxueuse SP à moteur 7,2 litres atteint la production de 232 exemplaires. La Jensen Interceptor III cabriolet apparaît au salon de New York de 1974. La carrosserie particulière de la Jensen Interceptor est dessinée en 1967 par l’entreprise italienne Carrozzeria Touring avec le concours de Carrozzeria Vignale. En parallèle à la commercialisation de l’Interceptor, Jensen propose la Jensen FF (en) (pour Fergusson Formula). Basé sur l’Interceptor, c’est la première voiture de série non tout-terrain à recevoir une transmission intégrale et l’ABS. Cette voiture est disponible à la vente jusqu’en 1971. Elle est identifiable par ses doubles ventilations découpées dans les ailes avant. L'interceptor se décline également en cabriolet, avec le moteur V8 Chrysler de 6,3 ou 7,2 litres.

Suivent ensuite les Jensen-Healey (en) et Jensen GT (en), dont la commercialisation cesse en 1976 à la disparation du constructeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Jensen To Produce Car With Four-Wheel-Drive », The Times, London, UK, no 56152,‎ , p. 6
  2. a et b Motoring. ‘’The Times’’, Thursday, Aug 26, 1976; pg. 23; Issue 59792
  3. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées TT60108
  4. (en) N. Georgano, Beaulieu Encyclopedia of the Automobile, London, HMSO, (ISBN 1-57958-293-1)
  5. (en) Norman Mort, Anglo-American Cars: From the 1930s to the 1970s (lire en ligne), p. 15
  6. Heon Stevenson, British Cars Advertising of the 1960s, p. 204

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « note », mais aucune balise <references group="note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque