Jehan Frison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frison.
Jehan Frison
Jehan frison, la donna in blu, 1918.jpg
La dame en bleu, 1918
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement

Jehan Frison, né à Bruxelles en 1882 et mort à Linkebeek en 1961, est un peintre, aquafortiste, dessinateur, sculpteur sur bois et graveur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jehan Frison a étudié à l'académie de Saint-Josse-ten-Noode et, entre 1896 et 1902, il a fait sa formation artistique à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles. C’est notamment sous l’influence d'Auguste Oleffe qu’il aura une préférence pour les paysages, les natures mortes, les marines, les figures et les intérieurs domestiques. Il a appartenu aux cercles d’amis d’Auguste Oleffe et de Rik Wouters lorsqu’il vivait à Watermael-Boitsfort, une commune de l’agglomération bruxelloise. Il a eu aussi une relation amicale avec l’artiste graphique Paul Craps. Il était membre du Cercle artistique d'Auderghem.

Il voyage à Londres et, ensuite, c’est à Paris qu’il subit l'influence du postimpressionnisme. Il s’établit à Linkebeek en Belgique en 1913. Il utilise une palette claire et pure dont la pâte est épaisse et colorée. Il a visité à deux reprises le Maroc (1917 et 1928). Ces voyages ont eu une inflence profonde dans l'expression de ses créations artistiques futures.

Ses expositions seront parmi les artistes Fauves brabançons, mouvement artistique proche du postimpressionnisme.

Expositions[modifier | modifier le code]

Dans les collections muséales[modifier | modifier le code]

  • Musée des Beaux-Arts d'Ixelles - La dame en bleu[2], Les concombres[3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. De Bendère, Jehan Frison, (Bruxelles), (1923).
  • Schatten uit Dinant (tentoonstellingscatalogus), Oostende (Museum voor Schone Kunsten), 1992.
  • Le dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours, Bruxelles, 1994.
  • V. Devillez, Kunst aan de orde. Kunst en politiek in België, Bruxelles, 2002.
  • Allgemeines Künstlerlexikon, deel 45, München-Leipzig, 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]