Jeff Brown (hockey sur glace, 1966)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeff Brown.
Jeff Brown
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance 30 avril 1966,
Ottawa (Canada)
Entraîneur chef
A entraîné River Otters du Missouri (UHL)
Bandits de Saint-Louis (NAHL)
Ice de l'Indiana (USHL)
67 d'Ottawa (LHO)
Activité Depuis 2005
Joueur retraité
Position Défenseur
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Nordiques de Québec
Blues de Saint-Louis
Canucks de Vancouver
Whalers de Hartford
Hurricanes de la Caroline
Maple Leafs de Toronto
Capitals de Washington
LAH
Express de Fredericton
Repêc. LNH 36e choix au total, 1984
Nordiques de Québec
Carrière pro. 1986-1998

Jeff Brown (né le 30 avril 1966 à Ottawa dans la province d'Ontario au Canada) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace. Il évoluait au poste de défenseur[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a joué au niveau junior pour les Wolves de Sudbury dans la LHO. Après avoir réalisé 77 points en 68 parties à sa deuxième saison, il est choisi par les Nordiques de Québec au deuxième tour, en 36e position, lors du repêchage d'entrée dans la LNH 1984. À sa dernière saison, en 1985-1986, il réalise 50 points, dont 22 buts, en 45 parties et met la main sur le trophée Max Kaminsky, qu'il partage avec Terry Carkner des Petes de Peterborough. Il est rappelé durant la saison par les Nordiques pour y faire ses débuts dans la LNH, le 2 février 1986 contre les Sabres de Buffalo, a joué 8 matchs pour 5 points durant cette saison.

À sa première saison professionnelle complète, il partage la saison 1986-1987 entre la LNH avec les Nordiques et la LAH avec l'Express de Fredericton, équipe affiliée aux Nordiques. Il devient un joueur régulier avec les Nordiques à partir de la saison 1987-1988, où il réalise 53 points en 78 parties. Le 13 décembre 1989, il est échangé aux Blues de Saint-Louis contre Tony Hrkac et Greg Millen.

Sous le chandail des Blues, il réalise sa meilleure saison en termes de points en 1992-1993, alors qu'il réalise 78 points, dont 25 buts, en 71 parties. La saison suivante, le 21 mars 1994, il est échangé avec Bret Hedican et Nathan LaFayette aux Canucks de Vancouver contre Craig Janney. Quelques mois plus tard, il aide les Canucks à atteindre la finale de la Coupe Stanley, qui sera perdue face aux Rangers de New York.

Le 19 décembre 1995, il est échangé aux Whalers de Hartford avec un choix de repêchage contre Jim Dowd, František Kučera et un choix de deuxième tour pour 1997. Il ne joue qu'un seul match en 1996-1997 ; blessé au dos lors du premier match de la saison, il doit subir une opération qui doit lui faire manquer le restant de la saison. Il suit par la suite la franchise qui déménage en Caroline du Nord pour devenir les Hurricanes de la Caroline.

Les problèmes de santé persistent dans le cas de Brown. En décembre 1997, alors que les Hurricanes jouent contre les Capitals de Washington, il subit une entaille au tibia à cause d'un patin d'un joueur des Capitals. Il retourne cependant au jeu lors de ce match après que les médecins de l'équipe eurent traité sa blessure et cousu le tout. Le 2 janvier suivant, il est échangé aux Maple Leafs de Toronto. Il s'avère que sa blessure ne se guérit pas bien, et Brown commence à avoir de sévères frissons et tombe malade. Après un match le 9 janvier, Les thérapeutes des Maple Leafs constatent que la cicatrice de Brown s'est infecté au point d'être rendu sur d'autres parties du corps. Conduit d'urgence à l'hôpital, il doit subir une chirurgie dans lequel une bactérie mangeuse de chair a été détectée dans la jambe de Brown et qui aurait pu lui coûter la vie. Il ne retourne au jeu qu'un mois plus tard, le 4 février[2].

Le 24 mars, il est encore une fois échangé, aux Capitals de Washington, contre Sylvain Côté. Son équipe atteint la finale de la Coupe Stanley, mais Brown ne joue que 2 parties durant les séries éliminatoires, toutes lors de la finale. Il se retire au terme de la saison[3].

Il se retire avec 747 parties dans la LNH et 585 points inscrits en saison régulière, et 65 points en 87 matchs lors des matchs éliminatoires. De ses 154 buts marqués en carrière, la majorité de ces buts (80) ont été marqués en supériorité numérique[4].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Son fils Logan Brown est également joueur de hockey et est un choix de premier tour des Sénateurs d'Ottawa au 2016.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1982-1983 Wolves de Sudbury LHO 65 9 37 46 39 - - - - -
1983-1984 Wolves de Sudbury LHO 68 17 60 77 39 - - - - -
1984-1985 Wolves de Sudbury LHO 56 16 48 64 26 - - - - -
1985-1986 Wolves de Sudbury LHO 45 22 28 50 24 4 0 2 2 11
1985-1986 Nordiques de Québec LNH 8 3 2 5 6 1 0 0 0 0
1985-1986 Express de Fredericton LAH - - - - - 1 0 1 1 0
1986-1987 Express de Fredericton LAH 26 2 14 16 16 - - - - -
1986-1987 Nordiques de Québec LNH 44 7 22 29 16 13 3 3 6 2
1987-1988 Nordiques de Québec LNH 78 16 37 53 64 - - - - -
1988-1989 Nordiques de Québec LNH 78 21 47 68 62 - - - - -
1989-1990 Nordiques de Québec LNH 29 6 10 16 18 - - - - -
1989-1990 Blues de Saint-Louis LNH 48 10 28 38 37 12 2 10 12 4
1990-1991 Blues de Saint-Louis LNH 67 12 47 59 39 13 3 9 12 6
1991-1992 Blues de Saint-Louis LNH 80 20 39 59 38 6 2 1 3 2
1992-1993 Blues de Saint-Louis LNH 71 25 53 78 58 11 3 8 11 6
1993-1994 Blues de Saint-Louis LNH 63 13 47 60 46 - - - - -
1993-1994 Canucks de Vancouver LNH 11 1 5 6 10 24 6 9 15 37
1994-1995 Canucks de Vancouver LNH 33 8 23 31 16 5 1 3 4 2
1995-1996 Canucks de Vancouver LNH 28 1 16 17 18 - - - - -
1995-1996 Whalers de Hartford LNH 48 7 31 38 38 - - - - -
1996-1997 Whalers de Hartford LNH 1 0 0 0 0 - - - - -
1997-1998 Hurricanes de la Caroline LNH 32 3 10 13 16 - - - - -
1997-1998 Maple Leafs de Toronto LNH 19 1 8 9 10 - - - - -
1997-1998 Capitals de Washington LNH 9 0 6 6 6 2 0 2 2 0
Totaux LNH 747 154 431 585 498 87 20 45 65 59

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1985-1986 :
    • nommé dans la première équipe d'étoiles de la LHO.
    • remporte le trophée Max Kaminsky du meilleur défenseur de la LHO.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jeff Brown », sur Eliteprospects.com
  2. (en) « 1984 NHL Entry Draft -- Jeff Brown », sur www.hockeydraftcentral.com (consulté le 31 mai 2018).
  3. (en) « Jeff Brown, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net
  4. (en) « Jeff Brown Stats », sur www.hockey-reference.com (consulté le 31 mai 2018).
  5. (en) « Jeff Brown hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.