Jef Le Penven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jef Le Penven
Description de cette image, également commentée ci-après
Jef Le Penven dirigeant l'Orchestre de Bretagne.

Naissance
Pontivy, France
Décès (à 47 ans)
Douarnenez, France
Activité principale chef d'orchestre, compositeur
Style

Œuvres principales

Cantate du bout du monde

Jef Le Penven est un compositeur de musique français d'origine bretonne, né à Pontivy dans le Morbihan le et mort le à Douarnenez dans le Finistère.

Il est surtout connu pour l'adaptation qu'il fait en 1941 du poème Me zo ganet e kreiz ar mor (« Je suis né au milieu de la mer ») de Yann-Bêr Kalloc'h. Il s'agit de l'un plus grands succès de la chanson bretonne contemporaine, désormais un classique. Chef d'orchestre renommé, son œuvre majeure en tant que compositeur est la Cantate du bout du monde (Kanadenn penn ar bed).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au conservatoire de Paris en 1937, en 1940, il devient le chef d'orchestre de l'Orchestre de Bretagne à Rennes. Paul Le Flem le qualifie de grand compositeur, après avoir assisté à la création de la Symphonie Morbihan.

Passionné de la Bretagne et des pays celtes, il passe l'intégralité de sa vie à se consacrer aux activités culturelles et artistiques bretonnes : danse, chant choral, orgue, musique symphonique, musique traditionnelle. Il adapte le poème Me zo ganet e kreiz ar mor de Yann-Ber Kalloc'h en musique, chanson qui sera interprétée par de nombreux artistes bretons (Gilles Servat, Alan Stivell, Yann-Fañch Kemener...)[1].

Il compose ses premières œuvres durant la Deuxième Guerre mondiale alors qu'il dirige l'orchestre de Rennes. À la même époque, il participe à la création de Bodadeg ar Sonerion, l'Assemblée des sonneurs, avec Polig Monjarret et Dorig Le Voyer. Son œuvre majeure, Kanadenn penn ar Bed - en français Cantate du bout du monde – est créée en 1957 aux fêtes de Cornouaille où elle fait événement sur un livret de Per-Jakez Helias[1].

Très lié aux compositeurs de son époque, il contribue à développer la notoriété du fonds traditionnel à travers ses compositions. Toujours à l'affût de nouvelles expériences musicales, il intègre dans ses œuvres, à l'image de Louis Vuillemin, des instruments traditionnels[1]. Il meurt à Douarnenez en 1967.

Compositions[modifier | modifier le code]

musique sacrée
  • Messe à Ste Anne (Le Grand Pardon de Sainte Anne d'Auray)
  • Messe en l'honneur de St Ivy
  • Messe de Noël (1960. Source : pochette du LP "Messe de Noël", édition Mouez Breiz no 3323)
musique symphonique
  • Kanadenn Penn ar Bed (Cantate du Bout du Monde), 1954
  • Tir Na Nog, La Marche des Bretons
  • Les Celtes, symphonie pour ténor solo, chœur et orchestre
  • Symphonie Mor bihan (du Morbihan)
musique de ballet
  • Ballets bretons
musique de film
  • Mister ar Folgoat (Le Mystère du Folgoët)
musique de chambre

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Alan Stivell, à travers sa Symphonie celtique : Tír na nÓg, qui dit s'être inspiré de la Kantadenn Pen ar Bed en l'entendant à l'âge de quinze ans.
  • Une chorale de Quimper, créée en 1976, s'appelle Groupe vocal Jef Le Penven.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Musique classique bretonne, p. 66

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mikael Bodlore-Penlaez et Aldo Ripoche (préf. Pierre-Yves Moign), Musique classique bretonne / Sonerezh klasel Breizh : bilingue français-breton, Coop Breizh, , 96 p. (ISBN 978-2-84346-563-5), p. 66-69
  • Anne-Marie Dumerchat-Schouten, « Jef Le Penven et le chant populaire breton : Des sources à la composition », Musique bretonne, no 232,‎ , p. 34-40 (lire en ligne)
  • Anne-Marie Dumerchat-Schouten, « La modalité chez Jef Le Penven ː Du mode unique à une exploitation modale avancée : Des sources à la composition », Musique bretonne, no 235,‎ , p. 32-37

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]