Jeanneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanneau
logo de Jeanneau

Création 1957
Fondateurs Henry Jeanneau
Personnages clés Henry Jeanneau, Annette Roux
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social historique : Les Herbiers
Drapeau de France France
Direction Jean-Paul Chapeleau
Activité Nautisme
Produits Bateaux à moteur In-Bord et Hors Bord, Voiliers, Yachts
Société mère Groupe Bénéteau
Sociétés sœurs Prestige Yacht
Site web www.jeanneau.com

[1]

Les Chantiers Jeanneau déclinent plusieurs gammes de bateaux à moteur et de voiliers. Les bateaux à moteur sont les Cap Camarat, les Merry Fisher, les NC, les Velasco, Prestige et les Leader. Les voiliers sont les Sun Fast, les Sun Odyssey, les Sun Odyssey DS et les Jeanneau Yachts. C'est une marque du groupe Bénéteau depuis 1995[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

1957[modifier | modifier le code]

L’histoire des chantiers Jeanneau commence en 1957. Cette année-là, Henry Jeanneau fabrique une coque en bois dans la quincaillerie familiale des Herbiers, en Vendée (France). Il s’engage dans la course mythique des « 6 heures de Paris » et vire une bouée en tête. Ce premier résultat renforce son enthousiasme. Le bateau est sa passion, il va en faire son métier.

Les années 1960[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, l’arrivée du polyester crée une percée technologique sans précédent et favorise la fabrication en grande série. À la pointe de l’innovation, Jeanneau lance ses premiers bateaux, les "mirage", 100% polyester, en 1961. c’est le début d’une grande saga de bateaux à moteur. En 1964, avec l’alizé, Jeanneau connaît un succès formidable et instaure sa suprématie dans la conception et la construction des voiliers habitables.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

En 1982, Jeanneau crée un atelier qui marquera l’histoire de la compétition voile et moteur, Jeanneau Techniques Avancées (JTA). Cet atelier donne le jour à une cinquantaine de prototypes de compétition high tech, y compris pour la coupe de l’América. Les bateaux de course Jeanneau vont remporter de nombreux titres : Route du Rhum, traversée de l’Atlantique en solitaire...

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1993, Jeanneau produit deux trimarans géants pour la superproduction américaine Waterworld avec Kevin Costner. C’est aussi l’époque où Jeanneau lance un nouveau modèle de bateau à moteur : le Cap Camarat. Aujourd’hui, la gamme Cap Camarat est devenue la référence mondiale des bateaux à moteurs de loisirs.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

En 2000, le lancement des premières Prestige signe l’arrivée de Jeanneau sur le marché des grands motoryachts. Aujourd’hui, plus de 2 500 Prestige naviguent sur tous les océans. Le développement de la gamme Cap Camarat se poursuit et remporte un succès international. Avec les Sun Odyssey, les années 2000 confirment aussi la réussite d’une gamme de voiliers aux qualités typiquement Jeanneau : élégance, confort, inventivité et sécurité.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Les autres créations de Jeanneau[modifier | modifier le code]

Lagoon[modifier | modifier le code]

Lagoon, créé en 1984 au sein de JTA, aujourd’hui leader mondial des constructeurs de catamarans.

Microcar[modifier | modifier le code]

Microcar, les petites voitures sans permis, devenu en 1995 filiale autonome dans le groupe Bénéteau.

Rigiflex[modifier | modifier le code]

Rigiflex, était le leader des petits bateaux et barques rotomoulés pour les pros comme pour les amateurs. Aujourd'hui, l'entreprise est devenue indépendante[2]. Basée à Miniac-Morvan, près de Saint-Malo (35), elle est concurrencée par des fabricants comme Fun Yak, Armor Aviron et des constructeurs de barques aluminium.

Compétition sportive[modifier | modifier le code]

Motonautisme[modifier | modifier le code]

Pendant plusieurs saisons, en motonautisme, les catamarans Jeanneau construits en matériaux composite et coque Kevlar, qu’ils soient Formule 1 Inshore ou Formule 3000, vont truster les victoires sur tous les circuits mondiaux.

L’écurie menée par Michel Rousse, outre ses records du monde de vitesse avec un moteur de série en 1987 (170, 21 km/h) et d’endurance sur 24 heures, s’offrira également les plus prestigieux lauriers : 24 heures de Rouen par quatre fois, 6 heures de Paris, mais aussi des victoires en Grande-Bretagne et à Singapour. Jeanneau assoie pour un temps et de main de maître son leadership révolutionnaire dans le monde du motonautisme de compétition.

Tour de France à la voile[modifier | modifier le code]

Créé en 1978 par le Nantais Bernard Decré, le Tour de France à la Voile est devenu au fil des années une véritable institution[3].

Jeanneau a été le fournisseur officiel de trois générations de voiliers adaptés à cette épreuve, et ce pendant 17 saisons.

Après les Rush en 1982 et 1983, les Sélection de 1984 à 1991, les Jeanneau One Design ont été les coursiers d’une multitude d’équipiers de 1992 à 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « L’histoire des chantiers Beneteau », sur www.beneteau.com (consulté le 17 février 2017).
  2. « Site web Rigiflex », sur rigiflex.net
  3. « Le Tour de France à la Voile 1978 » (consulté le 23 novembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]