Jeanne de Brigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanne de Brigue, dite La Cordelière, fut la première personne jugée pour sorcellerie par le Parlement de Paris, le [1].

Elle fut brûlée vive le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne de Brigue est une paysanne[3] de la région de Brie. Elle est connue pour ses dons de guérison et de voyance. Son procès a lieu à Paris et elle est incarcérée à la prison du Châtelet. Le 13 août 1391 elle est menée au marché aux pourceaux rue Saint Honoré[2],[4],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « C'est également arrivé un 29 octobre », sur Le Point.fr,
  2. a et b (en) rédaction Le Soir, « 29 octobre 1390: premier procès en sorcellerie à Paris - Le Soir », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2018)
  3. (en) Owen Davies, The Oxford Illustrated History of Witchcraft and Magic, Oxford University Press, (ISBN 9780199608447, lire en ligne)
  4. LA FRANCE PITTORESQUE, « 19 août 1391 : Jeanne de Brigue, première personne jugée pour sorcellerie par le parlement de Paris, est brûlée vive », sur La France pittoresque. Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie (consulté le 8 janvier 2018)
  5. (en) P. G. Maxwell-Stuart, Witch Beliefs and Witch Trials in the Middle Ages: Documents and Readings, A&C Black, (ISBN 9781441128058, lire en ligne)