Jeanne de Beaumont-Castries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jeanne de Beaumont-Castries
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Fratrie
Élisabeth de Mac Mahon
Edmond de La Croix de Castries (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Maître

Jeanne-Élisabeth-Marie de Beaumont-Castries née à Paris en 1843 et morte le est une sculptrice française.

Elle est la sœur d'Élisabeth de Mac Mahon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument à l'amiral de Coligny (1880, détail), Châtillon-Coligny, place publique.

Jeanne de Beaumont-Castries est née à Paris en 1843[1],[2]. Elle appartient à la famille de La Croix de Castries, fille d'Armand de La Croix de Castries et sœur d'Élisabeth de La Croix de Castries[3]. Le , elle épouse Louis-Robert Bonnin de La Bonninière de Beaumont avec lequel elle a deux enfants[4].

Elle est élève de Gustave Crauk et débute au Salon de 1873[5].

Elle reçoit de l'État la commande d'un buste en marbre du maréchal de Castries, conservé au château de Versailles[6], et celle d'un buste en bronze pour le Monument à l'amiral de Coligny, érigé en 1880 à Châtillon-sur-Loing[5],[1]. Il n'est plus fait mention de l'artiste à partir de 1889, année où elle expose pour la dernière fois[5].

Jeanne de Beaumont-Castries meurt le . Elle lègue à l'État le tableau La Vérité de Paul Baudry[2],[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait d'enfant, médaillon en bronze, Salon de 1873 (no 1515).
  • Portrait du jeune***, médaillon en bronze, Salon de 1874 (no 2669).
  • Mme la comtesse de Castries, buste en plâtre, Salon de 1875 (no 2867).
  • Portrait de Mme***, médaillon en terre cuite. Salon de 1876 (no 3070).
  • Le Maréchal de Castries, buste en marbre commandé par l'État, château de Versailles. Salon de 1877 (no 3588) et Exposition universelle de 1878 (no 1095). Le modèle en plâtre a figuré au Salon de 1876 (no 3069).
  • Chopin, buste en plâtre, Salon de 1877 (no 3589) et Exposition universelle de 1878 (no 1096).
  • Jeanne d'Arc, buste en plâtre, Salon de 1878 (no 4045).
  • Mme Krauss, médaillon en bronze, Salon de 1880 (no 6086).
  • Monument à l'amiral de Coligny, 1878, buste en bronze commandé par l'État, 1,10 m, Salon de 1880 (no 6087). Le modèle en plâtre bronzé a figuré au Salon de 1879 (no 4792). Le monument est érigé en 1880 sur la place publique de Châtillon-Coligny.
  • Portrait, Salon de 1882 (no 3779).
  • Femme Louis XIV, cire, Salon de 1888 (no 3779).
  • Portrait de Mlle de L., médaillon en cire, Salon de 1888 (no 3780).
  • Mlle d'O…, cire, Salon de 1889 (no 4022).
  • Mlle de M…, cire, Salon de 1889 (no 4023).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « À nos Grands Hommes - La monumentalité en cartes postales : Monument : Amiral de Coligny [8475] », sur anosgrandshommes.musee-orsay.fr (consulté le 1er août 2020).
  2. a et b « Pandectes françaises périodiques : Recueil mensuel de jurisprudence et de législation… », sur Gallica, (consulté le 1er août 2020).
  3. a et b « La Croix », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF, (consulté le 1er août 2020)
  4. Jacques de Beaumont, Notice historique et généalogique sur la maison Bonnin de la Bonnière de Beaumont, marquis et comtes de Beaumont, marquis de la Chartre sur Loir, seigneurs Des Chastelliers, Beauvais, Le Fresne, Savary, Rezé, Rortre, Fontenay, Beaumont la Ronce…, pairs de France…, (lire en ligne)
  5. a b et c Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'Ecole française au dix-neuvième siècle. T. I. A-C, 1914-1921 (lire en ligne), p. 97-98.
  6. « Charles Eugène Gabriel de la Croix, marquis de Castries, maréchal de France (1727-1801) », notice no 000SC033407, base Joconde, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]