Jeanne d'Arc, libératrice de la France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Statue de Jeanne d'Arc.

Jeanne d'Arc libératrice de la France
Statue de Jeann-d'Arc à Paris 13.JPG
Vue générale du monument.
Présentation
Type
Architecte
Émile Chatrousse (sculpteur)
Matériau
Construction
1887
Propriétaire
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le Monument à Jeanne d'Arc, ou Jeanne d'Arc, libératrice de la France[1] est une œuvre du sculpteur français Émile-François Chatrousse située à Paris en France, inaugurée en 1891 dans le boulevard Saint-Marcel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le modèle en plâtre de la statue est exposé au Salon des artistes français de 1887[2]. Par la suite, il a été donné par l'État au musée des beaux-arts d'Orléans. La statue en bronze, fondue par Thiébaut Frères, est inaugurée boulevard Saint-Marcel en septembre 1891 par la ville de Paris à la demande des habitants du quartier[3].

Une réplique en bonze a été placée en 1891 à la maison d'éducation de la Légion d'honneur à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Une réplique en marbre a été présentée à l'Exposition universelle de 1900 à Paris[4].

Description[modifier | modifier le code]

La statue en bronze représente Jeanne d'Arc en pied et en armure. Le piédestal en pierre est orné d'un cartouche où sont inscrits le nom et les dates de naissance et de mort de l'héroïne.

Localisation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Quartier de la Gare#Jeanne d'Arc.

La statue est située à l'intersection du boulevard Saint-Marcel et des rues Jeanne-d'Arc et Duméril, dans le 13e arrondissement de Paris. Jeanne d'Arc ne serait jamais venue ici, mais les noms des rues situées aux alentours rappellent des noms de personnages ou des faits de cette époque[5]. Vers la rue Xaintrailles, se trouve la place Jeanne-d'Arc avec l'église Notre-Dame-de-la-Gare qui est parfois appelée église Jeanne-d'Arc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monument à Jeanne d’Arc, ou Jeanne d’Arc libératrice de la France – Paris », notice sur e-monumen.net.
  2. Société des artistes français, Catalogue illustré du Salon, (lire en ligne).
  3. Julie Deramond, « Jeanne d'Arc tout contre la vie parisienne, ou quand une Jeanne d'Arc « fin de siècle » côtoie la Belle Époque », Actes du IIIe Congrès de la société des études romantiques et dix-neuviémistes,‎ (lire en ligne).
  4. Jacques de La Ville Baugé, « Le quartier de Jeanne d'Arc à Paris », Bulletin des amis de Jeanne d'Arc, vol. 143,‎ (lire en ligne).
  5. Christel Sniter, « La guerre des statues. La statuaire publique, un enjeu de violence symbolique : l'exemple des statues de Jeanne d'Arc à Paris entre 1870 et 1914 », Sociétés & Représentations, vol. 1, no 11,‎ (DOI 10.3917/sr.011.0263).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :