Jeanne d'Aza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanne d'Aza
Image illustrative de l’article Jeanne d'Aza
Jeanne d'Aza et son fils Dominique.
Bienheureuse
Naissance 1135
Haza
Décès  
Caleruega
Vénéré par Église catholique romaine
Fête 8 août

Jeanne d'Aza est le nom traditionnellement donné à la mère de saint Dominique de Guzmán. Selon la tradition de l'Église, elle serait née vers 1135 à Haza et morte le à Caleruega. Elle est considérée comme bienheureuse.

Vie[modifier | modifier le code]

Dans la première biographie de saint Dominique, écrite par Jordan de Saxe, les parents de Dominique ne sont pas nommés, toutefois l'auteur raconte que sa mère, alors enceinte, rêva qu'un chien sautait sur son ventre et allait mettre une torche dans sa bouche pour enflammer le monde. Jordan ajoute que Dominique fut élevé par ses deux parents, aidés de son oncle maternel archiprêtre. Plus tardivement, au XIIIe siècle, une nouvelle biographie révèle que ses parents se nommaient Jeanne et Félix. Le père de Dominique aurait été « un homme honoré et riche dans son village » tandis que sa mère descendrait des seigneurs d'Aza.

On ne sait rien de l'enfance de Jeanne, mais elle fut probablement mariée très jeune. Elle eut quatre fils — dont Dominique et Mannès — et une fille. Selon la tradition, elle fut une « femme de grande foi, qui vécut à Caleruega en Vieille Castille » et « montra beaucoup de miséricorde aux miséreux et aux affligés »[1].

Référence[modifier | modifier le code]