Jeanne d'Artois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanne d'Artois
Illustration.
Sceaux des comtes d'Artois représentant Jeanne d'Artois
Biographie
Date de naissance
Date de décès après 1350
Père Philippe d'Artois (1269-1298)
Mère Blanche de Bretagne (1270 - 19 mars 1327)
Conjoint Gaston Ier de Foix-Béarn
Enfants Voir section

Jeanne d'Artois née en 1289, elle est la fille de Philippe d'Artois (12691298) et de Blanche de Bretagne (1270 - 19 mars 1327).

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Jeanne, épouse à Senlis en octobre 1301, Gaston Ier de Foix-Béarn (1287 - † 13 décembre 1315). De ce mariage sont nés :

Biographie[modifier | modifier le code]

L'influence qu'elle exerça sur son mari fut la cause de nombreux conflits avec la noblesse et l'administration fuxéenne et ceux-ci introduisirent en 1317 une requête auprès du Parlement pour l'écarter de la garde de ses enfants, l'accusant de prodigalité et de vie dissolue. Malgré un compromis conclu en 1325 à Beaugency, les conflits avec son fils Gaston se multiplient et en 1331, le roi Philippe VI de Valois autorise Gaston II à incarcérer sa mère au château de Foix[1]. Plus tard, elle est transférée à Orthez, puis à Lourdes. Elle est libérée en 1347 sur la demande de son fils Robert, évêque de Lavaur, et se retire à Carbonne. Elle décède après 1350[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'historien Jules Michelet pense que cette incarcération est en rapport avec le procès du frère de Jeanne, Robert III d'Artois, lequel est poursuivi pour faux et accusé de pratique de sorcellerie visant à éliminer le roi (Jules Michelet, Histoire de France, vol. V, Viallaneix, Flammarion, p. 172).
  2. (en) Charles Cawley, « Toulouse Nobility », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 24 septembre 2015).