Jeanne Vercheval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeanne Vercheval
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
CharleroiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Militante pour les droits des femmes, militante socialeVoir et modifier les données sur Wikidata

Jeanne Vercheval, née à Charleroi le , est une militante féministe et une militante de la condition ouvrière belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne Vercheval milite tout d'abord au sein d'organisations communistes et pacifistes avant de s'engager dans le « nouveau féminisme ». Elle cofonde notamment les Marie Mineur, qui soutient les grèves des travailleuses exigeant de meilleures conditions de travail, milite pour la dépénalisation de l'avortement et participe avec Marie Denis et Suzanne Van Rokeghem à la rédaction du Petit livre rouge des femmes[1],[2],[3],[4].

Vers la fin des années 1970, elle coopère au magazine féminin Voyelles (1979-1982) qui mêle articles d'information et rubriques plus légères. En 2006, Jeanne Vercheval est l’auteur, avec Jacqueline Aubenas et Suzanne Van Rokeghem, de l’ouvrage Des Femmes dans l’Histoire, en Belgique depuis 1830[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claudine Marissal et Eliane Gubin, Jeanne Vercheval : Un engagement social et féministe, Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, , 224 p. (lire en ligne [PDF])
  2. Intégralement reproduit dans Le petit livre rouge des femmes
  3. (it) Mara Montanaro, « Françoise Collin: Nascere alla scrittura tra Bruxelles e New York », Pólemos, vol. X.1,‎ , p. 202-213 (ISSN 2281-9517, lire en ligne, consulté le 31 décembre 2018), p. 205-206.
  4. Voir aussi Le Chou 104 (mai-juin 2018), p. 8-10.

Liens externes[modifier | modifier le code]